Le prince Harry participe aux Diana Awards 2020 : « Ma mère a été une source d’inspiration pour beaucoup d’entre vous »

Le prince Harry a enregistré un message, diffusé lors de la cérémonie virtuelle des Diana Awards, un prix décerné en mémoire de sa mère. Les Diana Awards, qui récompensent des jeunes ayant œuvré pour des changements dans le monde, ont été remis virtuellement cette année, à cause des règles sanitaires actuelles qui empêchent une organisation physique.

Lire aussi : Le « pull koala » de Diana de nouveau en vente pour la bonne cause

Le duc de Sussex a rendu hommage à sa mère

Ce sont 184 jeunes de 34 pays qui ont été récompensés cette année, recevant chacun un Diana Award pour leurs actions remarquées. Cette cérémonie de remise de prix est organisée chaque année le 1e juillet, jour de la date de naissance de l’ancienne princesse de Galles. Lady Diana Spencer aura eu cette année 59 ans. Son fils cadet, le prince Harry, voulait être présent et a enregistré un message pour l’occasion.

Le prince Harry participe virtuellement aux Diana Awards 2020 (Photo : Capture YouTube)

Lire aussi : L’hommage de Meghan Markle à Diana lors du Remembrance Sunday

« J’espère que vous allez bien et que vous êtes en sécurité, peu importe où vous soyez dans le monde. J’espère que vous prenez soin les uns des autres, ce dont je ne doute pas », commence le duc de Sussex, qui a pris part à la cérémonie virtuelle des Diana Awards. « Je suis incroyablement fier de faire partie de cette cérémonie car ces prix honorent l’héritage de ma mère et font ressortir le meilleur de gens comme vous.

Vous faites tous un travail si incroyable et à une époque de grande incertitude, vous avez trouvé en vous le pouvoir et l’inspiration pour faire marquer positivement le monde, et j’aime que les Diana Awards soient en mesure de vous aider à le faire. Je sais que ma mère a été une source d’inspiration pour beaucoup d’entre vous et je peux vous assurer qu’elle aurait combattu avec vous. Comme beaucoup d’entre vous, elle n’a jamais choisi la voie facile, ni la plus populaire, ni la plus confortable, mais elle a défendu quelque chose et elle a défendu les personnes qui en avaient besoin.

Lire aussi : Le prince Harry dans les champs de mines en Angola, sur les traces de Lady Diana

« Désolé que nous n’ayons pas mené le monde là où vous le méritez »

À l’heure actuelle, nous voyons des situations partout dans le monde où la division, l’isolement et la colère dominent alors que la douleur et les traumatismes refont surface. Mais j’ai un grand espoir dans des gens comme vous et je suis confiant quant à l’avenir du monde et à sa capacité à guérir, car il est entre vos mains.

Ma femme a dit récemment que notre génération et celles qui nous ont précédés n’ont pas fait assez pour réparer les torts du passé. Moi aussi, je suis désolé. Désolé que nous n’ayons pas mené le monde là où vous le méritez. Le racisme institutionnel n’a pas sa place dans nos sociétés, mais il est toujours endémique. Les préjugés inconscients doivent être reconnus sans honte pour créer un monde meilleur pour vous tous. Je veux que vous sachiez que nous nous engageons à faire partie de la solution et à faire partie du changement que vous menez tous. Le moment est venu et nous savons que vous pouvez le faire. »

Le prince Harry a également remis six des 184 prix, à des jeunes qu’il avait rencontré personnellement lors d’une des ses visites officielles ces dernières années au Royaume-Uni. La cérémonie était co-présentée par James McVey, le chanteur du groupe The Vamps, et par Cora-Laine Moynihan, lauréate d’un prix Diana l’année dernière. Plusieurs personnalités ont pris part virtuellement à la cérémonie, comme Liam Payne, ancien membre du groupe One Direction.

Lire aussi : Meghan Markle bouleversée par l’affaire George Floyd adresse un message d’espoir aux jeunes diplômées

Source : YouTube/The Diana Award

Avatar
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef - Rédacteur sénior

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés par passion. Il est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales.