Le prince Harry piégé ! Il croit téléphoner à Greta Thunberg et fait des révélations : « Trump a du sang sur les mains »

Le prince Harry est la nouvelle victime des YouTubeurs russes Vladimir Kuznetsov et Alexey Stolyarov, qui agissent sous le pseudo Vovan222prank. Ces derniers se sont fait passer pour Greta Thunberg et son père, Svante. Le prince Harry a accepté de parler avec celle qu’il pensait être la jeune activiste suédoise et s’est laissé aller à quelques confidences, notamment que Meghan préférait une vie normale à une vie royale, que le monde était « dirigé par des personnes vraiment malades » et qu’il n’avait rien à voir avec le prince Andrew. Il conseille également à Greta Thunberg de mener des actions beaucoup plus fortes pour marquer l’esprit des jeunes.

Lire aussi : Elton John et Pink défendent vivement Meghan et Harry, critiqués pour leur mode de vie pas très écolo

La vision du duc de Sussex sur le monde et Donald Trump

« Ce n’est pas un moment facile et le monde rencontre des problèmes. Le monde est dirigé par des personnes vraiment malades », voici comment commence l’enregistrement audio dans lequel on peut entendre le prince Harry donner sa version du monde, pensant être en ligne avec Greta Thunberg et son papa. Cette conversation téléphonique à laquelle il a répondu depuis le Canada est qualifiée de « prank ». Il s’agit d’un piège téléphonique organisé par deux Russes qui ont déjà piégé d’autres célébrités comme Elton John, Joaquin Phoenix, le gouverneur de l’Utah et même Emmanuel Macron.

Le prince Harry a donné son avis sur Donald Trump, piégé par un faux appel téléphonique (Capture : YouTube/Vovan222prank)

« Le simple fait que Donald Trump pousse l’industrie du charbon et qu’il soit si important en Amérique, fait qu’il a du sang sur les mains », déclare le duc de Sussex. « Trump voudra vous rencontrer pour lui donner une meilleure apparence, mais il ne voudra pas avoir une discussion sur le changement climatique avec vous parce que vous le dépasseriez », continue le prince Harry qui pense parler à Greta Thunberg.

Lire aussi : Donald Trump arrive à Buckingham et rencontre la reine Elizabeth, Charles, Camilla et Kate

Le prince Harry se confie sur le Megxit

« Je peux vous l’assurer, épouser un prince ou une princesse n’est pas tout ce qui a de l’importance. » Selon le prince Harry, la question est beaucoup plus complexe et en même temps, n’a pas tellement d’importance au regard de l’importance d’une famille. « Parfois, la bonne décision n’est pas toujours facile à prendre, mais c’était la bonne décision pour notre famille. Je pense qu’il y a beaucoup de gens dans le monde qui peuvent s’identifier à nous et nous respecter pour avoir donné la priorité à notre famille. C’est délicat, mais nous allons commencer une nouvelle vie.

Le duc de Sussex a parlé du Megxit et de sa nouvelle vie aux deux YouTubeurs russes

Lire aussi : L’adieu de Meghan et Harry : le dernier engagement public des Sussex dans la famille royale

Le prince Harry demande à Greta Thunberg de faire des actions chocs

Le prince Harry, qui soutient de nombreuses initiatives en faveur de l’environnement, a bien entendu partagé son point de vue avec celle qui pensait être Greta Thunberg, la célèbre activiste écologique de 17 ans.

« Malheureusement, le monde est dirigé par des gens très malades, donc des gens comme vous et la jeune génération sont ceux qui vont faire toute la différence. Les gens doivent se réveiller et la seule façon de réveiller les gens de ce qui est effectivement une crise de conscience est, je pense, que vous allez devoir faire des choses extrêmes. Ce que vous devez faire, c’est faire de véritables grands changements qui choquent réellement les gens, et c’est ce choc qui réveillera les gens. »

Le prince Harry pensait parler à Greta Thunberg mais il avait Vladimir Kuznetsov, alias Vovan, et Alexey Stolyarov, alias Lexus, au bout du fil (Photo : The Moscow Time)

Lire aussi : Le pacte entre les Sussex et la Reine dévoilé : détails et conditions de l’accord décidé à Sandringham en janvier

L’avis du prince Harry sur le prince Andrew

Le duc de Sussex aurait dû se douter que Greta Thunberg n’aurait jamais posé des questions sur sa relation avec son oncle. Pourtant, le prince Harry, peu méfiant à tout de même répondu aux questions concernant l’affaire Epstein et la polémique à ce sujet, qui empêche le prince Andrew de travailler depuis la fin de l’année 2019. « J’ai très peu à dire sur ça. Quoi qu’il ait fait ou pas fait, il est complètement éloigné de moi et ma femme. Nous travaillons de façon inclusive et nous nous concentrons sur la communauté. On est vraiment complètement éloignés de la majorité de ma famille ». Le prince Harry a également expliqué que ses 10 années de service au sein de l’armée lui a permis d’avoir les pieds sur terre et d’être une personne normale, et c’est ce qui le différencie des autres membres de la famille royale.

Sources : The Sun, The Guardian

Nicolas Fontaine
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef - Rédacteur sénior

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Il est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr