Le prince Harry a réalisé dès la vingtaine qu’il ne voulait «plus faire partie» de ce système

Le prince Harry a accordé une longue interview à l’acteur Dax Shepard, dans sa série de podcast. Lors de cet entretien, le duc de Sussex est revenu sur son éducation, ses projets d’éducation pour ses propres enfants et sur son ancienne vie dans la famille royale. Il révèle notamment que son envie d’abandonner ses fonctions royales ne datait pas d’hier.

Lire aussi : Le prince Harry : « Mon père et mon frère sont piégés »

Le prince Harry ne voulait pas de cette vie

Dans un podcast de sa série Armchair Expert, l’acteur Dax Shepard a eu le plaisir d’interroger le prince Harry. Dans ce long entretien de 90 minutes, le prince Harry s’est livré à cœur ouvert, n’hésitant pas à poser un regard très critique sur la famille royale. Le prince Harry était en promotion pour la sortie de sa série documentaire The Me You Cannot See, co-produite par Oprah Winfrey et bientôt disponible sur Apple TV. La série s’intéresse à la santé mentale.

Le prince Harry, 36 ans, qui avait déjà révélé combien le soutien psychologique d’un professionnel l’avait aidé à surmonter les blessures du passé, est revenu plus en détail sur le mal-être qu’il ressentait au sein de sa famille. «Le privilège vous donne des œillères», a déclaré le prince Harry. «Les miennes n’ont jamais été particulièrement droites. Je me suis toujours senti différent.» Le duc de Sussex a ensuite remercié sa mère, car selon lui, ce serait elle qui lui aurait influé ce sentiment et que le peu de temps qu’il avait pu partager avec elle, avait eu un «énorme» impact sur sa vie.

Le prince Harry a critiqué l’éducation reçue de son père et a admis se mentir à lui-même depuis longtemps, comprenant dès la vingtaine qu’il n’était pas fait pour cette vie (Photo :  Doug Peters/EMPICS Entertainment/PA/Abacapress)

Lire aussi : Meghan Markle sort un livre inspiré de la relation entre Harry et Archie

Très tôt, il a compris qu’il empruntait un chemin de force

Le duc de Sussex explique qu’on lui a longtemps conseillé d’être suivi par un professionnel mais qu’il rejetait l’idée. Il a longtemps voulu fuir la réalité et «rejeter» ces sentiments, tentant de se persuader qu’il se sentait «bien».

Le prince Harry parle de ses problèmes de santé mentale lors d’une interview promotion pour la sortie de sa série documentaire sur le sujet (Photo : capture d’écran CBS)

Lire aussi : Le prince Harry parle de la mort de sa mère dans un livre pour enfants

Le prince Harry a déclaré qu’il avait été forcé de simplement continuer son travail lorsqu’il avait la vingtaine, de «sourire et de le supporter» sans pouvoir broncher. Dans sa tête, il se disait pourtant : «Je ne veux pas de ce travail, je ne veux pas être ici, je ne veux pas faire ça. Regarde ce que ça a fait à ma mère. Comment vais-je jamais m’installer, avoir une femme et une famille, alors que je sais que cela va se reproduire ?»

Le prince Harry a dit avoir vu ce qu’il y avait en réalité «derrière le rideau» du conte de fées. «J’ai vu le modèle de fonctionnement, je sais comment cette opération se déroule et comment elle fonctionne. Je ne veux pas en faire partie. »

N’hésitant pas à comparer la vie dans la famille royale à celle d’un zoo, le prince Harry a également fait savoir qu’il souhaitait «briser le cycle» et ne pas imposer une telle éducation à son fils Archie et à sa fille, qui naitra prochainement. Il a aussi critiqué l’éducation reçue par son père. «Mon éducation n’était pas à l’école, mon éducation consistait à rencontrer des gens».

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr