Le prince Harry est de retour à Windsor pour dévoiler une statue de Diana avec son frère

Le prince Harry est arrivé au Royaume-Uni ce 25 juin 2021. Son avion a atterri à 12h38 à l’aéroport de Heathrow. Son retour était attendu et imminent. Il sera présent, aux côtés de son frère, le 1e juillet 2021 pour dévoiler la statue commandée en hommage à leur mère. Le prince Harry a attendu la dernière minute pour voyager, sachant qu’une période de quarantaine de 10 jours est normalement obligatoire lorsqu’on arrive sur le sol britannique depuis les États-Unis. Il a préféré suivre la deuxième possibilité que propose le gouvernement, à savoir un protocole particulier de 5 jours de quarantaine seulement.

Lire aussi : Le prince Edward s’exprime sur la rupture avec le prince Harry et Meghan Markle

Le prince Harry retrouve Frogmore Cottage et se met en quarantaine

Le Royaume-Uni a mis au point un classement de dangerosité de contagion au coronavirus en fonction des pays. Les États-Unis ne sont pas en zone rouge mais en zone ambre. Selon les mesures sanitaires imposées par le gouvernement britannique, tout voyageur en provenance des États-Unis doit suivre les règles suivantes avant de partir : remplir un formulaire de voyage, réaliser un test PCR avant le vol et réserver à l’avance deux tests à réaliser une fois au Royaume-uni, aux 2e et 8e jours du séjour. Enfin, une fois arrivés au Royaume-Uni, tous les voyageurs doivent respecter une quarantaine stricte de 10 jours.

Néanmoins, il existe un nouveau type de protocole mis en place par le gouvernement spécialement pour les voyageurs en provenance d’une zone ambre. Il s’agit du Test to Release. Ce test supplémentaire peut être réalisé au cinquième jour de la quarantaine. Il consiste à acheter un test privé et à se faire tester soi-même après le 5e jour. Si ce test est négatif, le voyageur peut mettre fin à la quarantaine.

Si le prince Harry voulait être présent le 1e juillet pour l’inauguration de la stature, il devait au plus tard arriver le 22 juin. En suivant le protocole du Test to Release, il a pu arriver ce 25 juin. Il devra toutefois fournir un test négatif dans 5 jours. Le prince Harry avait été photographié hier par des paparazzis en train de quitter la Californie, en route vers l’aéroport de Los Angeles.

Selon The Sun, afin de préparer la venue du prince Harry, qui va résider à son domicile britannique officiel de Frogmore Cottage, à Windsor, la résidence a été scindée en deux parties. Depuis quelques mois, le prince Harry prête Frogmore Cottage à sa cousine, la princesse Eugenie. Pour ne pas entrer en contact avec sa cousine, qui a accouché du petit August au mois de février, Frogmore aurait été divisé en deux.

Le duc de Sussex assistera à l’inauguration de la statue de Diana comme prévu

Le dernier séjour du prince Harry au Royaume-Uni date d’il y a deux mois. Le duc de Sussex était rentré de Californie pour assister au funérailles de son grand-père. Déjà au mois d’avril il avait dû respecter une période de quarantaine. Peu de temps après le funérailles du prince Philip, il prenait déjà un vol de retour pour rentrer à Montecito.

Commandée à l’artiste Rank-Broadley en 2017 pour les 20 ans de la mort de Diana, princesse de Galles, la statue à son effigie sera inaugurée le 1e juillet 2021, date du 60e anniversaire de la mère de William et Harry. La statue permettra de « reconnaître son impact positif au Royaume-Uni et dans le monde. » Elle sera érigée dans les jardins du palais de Kensington, où vivent actuellement le duc et la duchesse de Cambridge. C’est aussi là où on vécu Harry et Meghan avant leur mariage et bien évidemment, c’est à Kensington que Diana a vécu lors de l’enfance de ses fils.

Par ailleurs, Kensington a confirmé dans l’après-midi le programme de l’inauguration de la statue. Il s’agira d’une toute petite cérémonie, en très petit comité. La duchesse de Cambridge ne participera pas à l’inauguration de la statue. Seuls l’artiste et le jardinier de Kensington seront présents avec les deux frères, qui liront chacun leur discours.

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr