Le prince Laurent trie ses déchets et sort ses poubelles avec ses enfants

Le prince Laurent de Belgique a accordé une rare interview télévisée à une petite chaine de télévision flamande spécialisée dans le milieu agricole. Le frère du roi des Belges a profité de l’occasion pour parler de son amour pour les animaux, ses engagements pour la nature et le climat et comment il transmettait cette prise de conscience à ses enfants.

Lire aussi : Le réveillon de Nouvel An du prince Laurent de Belgique avec la famille de Bourbon-Siciles

D’où vient l’amour du prince Laurent pour les animaux ?

Le prince Laurent était sur le plateau de Wintergroen, une émission environnementale présentée par Amaryllis Temmerman et diffusée sur PlattelandsTV. Le prince Laurent était accompagné d’une collaboratrice, Patricia Rutte, qui travaille avec lui dans sa fondation. La Fondation Prince Laurent, créée en décembre 1995, se consacre à l’amélioration du sort des animaux. La fondation a ouvert plusieurs dispensaires en Belgique pour accueillir maitres et animaux en difficulté. Durant l’hiver, la fondation propose aussi des refuges pour les sans-abri qui ont un animal de compagnie.

Le prince Laurent parle de son amour pour les animaux et pour la nature dans une émission télé (Photo : capture d’écran vidéo PlattenlandsTV/Still-Fair use)

Concernant l’origine de cette préoccupation, le prince Laurent raconte que depuis tout petit il a cette envie d’aider les plus faibles. «Déjà quand j’étais très jeune, j’avais des difficultés avec les injustices et j’ai donc pensé que je devais faire quelque chose pour notre communauté et pour les moins fortunés. Et c’est ainsi que c’est arrivé.»

«Les gens me disent souvent que je suis un amoureux des animaux. C’est vrai et pas vrai à la fois. Le fait est que je chéris l’environnement et que la nature appartient aussi bien aux hommes, aux animaux et aux plantes. Et donc j’essaie de chérir tout cela», explique le prince Laurent.

«Je chéris le monde animal surtout parce que je suis convaincu que toutes les questions que l’on se pose viennent de la nature, il faut juste apprendre à avoir les yeux ouverts». Le prince Laurent pense qu’un des problèmes est de marcher la tête baissée et les yeux fermés. Si nous ouvrions tous les yeux sur la nature qui nous entourent, les choses pourraient changer.

Le prince est convaincu qu’un animal de compagnie améliore la qualité de vie d’une famille. Il ajoute même qu’au-delà du bien-être de la famille, il faut porter une attention particulière au bien-être de l’animal. Il faut que ce soit une situation « gagnant-gagnant entre les humains et les animaux».

Lire aussi : Photo de famille du prince Laurent pour l’année 2022

Comment la princesse Louise, le prince Nicolas et la prince Aymeric sont conscientisés aux problèmes environnementaux

Concernent le changement climatique, beaucoup de choses bougent et des mesures sont prises mais le prince Laurent ne se montre «pas si enthousiaste» sur le sujet. «On en parle beaucoup mais je préfèrerais voir plus d’engagements.» Le prince Laurent souhaite s’engager pour l’environnement en s’intéressant plus aux technologies renouvelables. Il a plusieurs projets qu’il aimerait développer et qui concernent la transformation d’anciens bâtiments qui ne sont plus aux normes, pour les aider à devenir plus durables en intégrant des nouvelles technologies renouvelables.

Le prince Laurent parle des technologies durables et de la future génération (Photo : capture d’écran vidéo PlattenlandsTV/Still-Fair use)

Lire aussi : L’ONU refuse le déblocage des fonds libyens pour rembourser le prince Laurent

«Dans les bâtiments privés, aujourd’hui, il y a seulement un petit nombre de maisons qui fonctionnent réellement avec des énergies renouvelables. Il y a encore beaucoup à faire. J’espère qu’à l’avenir de plus en plus de bâtiments seront adaptés avec des technologies renouvelables. Pourquoi ? Car les bâtiments sont aussi responsables d’une partie de la pollution de notre environnement.»

Le prince Laurent est convaincu que la nouvelle génération prendra la relève et des signes sont encourageants les concernant. Lui-même inculque des notions à ses propres enfants, qui sont également conscientisés à l’école. Le prince Laurent est père de trois enfants ; la princesse Louise, bientôt 18 ans, et les jumeaux, le prince Nicolas et le prince Aymeric, 16 ans.

«En voyant comment la future génération gère les choses, ça me donne de l’espoir», explique le prince. «Ils nous font la leçon. Et je pense que c’est précieux». Le deuxième fils du roi Albert II et de la reine Paola a expliqué que ses enfants abordaient ce genre de problématique dans leur école. «Ils reçoivent aussi des leçons sur l’environnement et je pense que c’est génial.»

Au quotidien, le prince Laurent fait attention à sa façon de vivre et aux gestes qu’il pourrait faire pour aider l’environnement. «Par exemple, nous faisons le tri. Nous trions énormément nos déchets. On a quatre ou cinq sacs différents qu’on va déposer dans la rue tous les mardis.» Le prince Laurent est déjà content que le tri est accepté par tous, comparé «à l’ancien temps où on mettant tout dans un seul sac.» Il ajoute : «Trier est peut-être un petit détail mais cela fait la différence».

YouTube video

Pour conclure, le prince Laurent, qui a encore plein d’idées et de projets à réaliser, en particulier dans la reconversion d’anciens bâtiments qui ne sont plus aux normes, espère avoir prochainement une ouverture qui lui permettrait de travailler. «J’espère que la politique me donnera l’opportunité de reprendre mon travail», insiste le prince Laurent, qui depuis des années se bat pour récupérer une société liquidée suite au gel des fonds libyens.

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr