Le prince Michael de Kent se retire de la vie publique

Le prince Michael de Kent, frère du duc de Kent et cousin germain de la reine Elizabeth II, a pris la décision de se retirer de la vie publique. L’annonce devrait officiellement avoir lieu prochainement. À près de 80 ans, le prince qui a essuyé quelques critiques, a décidé de ne plus assister aux manifestations publiques de la famille royale. Son épouse en fera de même.

Lire aussi : Le prince Michael de Kent au concert du Jubilé de platine organisé par l’association de bienfaisance des Forces armées

Le prince et la princesse Michael de Kent prennent leur retraite

Le prince et la princesse Michael de Kent ne participeront plus aux événements familiaux publics. Le prince Michael de Kent ne travaille pas pour la Couronne mais il assiste toutefois aux événements publics qui concernent la famille royale. Il assure aussi le patronage de certaines associations, notamment dans le domaine militaire.

Selon une information du Times, le prince Michael et son épouse Marie-Christine souhaitent mettre un terme à leur vie publique. Le prince Michael est le troisième et dernier enfant du prince George, duc de Kent, décédé en 1942. Les trois membres de la fratrie, composée du prince Edward, de la princesse Alexandra et du prince Michael, sont toujours en vie. Edward, en tant qu’aîné, a hérité du titre de duc de Kent au décès de leur père.

Le prince et la princesse Michael de Kent lors des festivités du Jubilé de platine de la reine Elizabeth II en juin 2022 (Photo : Splash News/Abacapress)

Lire aussi : Le duc de Kent marque le 80e anniversaire du régiment de la Royal Air Force

Le cousin de la reine souhaite se libérer de ses obligations à 80 ans

La princesse Alexandra de Kent travaille à plein temps pour la Couronne, contrairement au prince Michael de Kent. Selon la presse britannique, l’annonce officielle de son départ à la retraite est prévue dans quelques semaines. Il était prévu qu’un communiqué soit envoyé le 4 juillet, date de son anniversaire. Il fêtera ses 80 ans cette année.

Le prince Michael de Kent a été critiqué à plusieurs reprises, d’abord dans les années 2000 à cause de son logement au palais de Kensington, puis pour ses différentes activités commerciales, principalement à cause de ses accointances avec des oligarques. Russophone et russophile, le prince est connu pour les affaires qu’il a conclues dans le pays. Représentant officieux de la famille royale britannique en Russie, récipiendaire d’un doctorat honorifique de l’université de Saint-Pétersbourg, le prince Michael a décidé il y a quelques semaines de rendre sa précieuse distinction russe de l’ordre de l’Amitié, suite à l’invasion de l’Ukraine par la Russie.

Le prince avait vivement critiqué la Russie suite à l’offensive menée en Ukraine, ce qui avait totalement bouleversé le cousin d’Elizabeth II, lui qui voue une véritable passion pour ce pays. En 2021, le prince avait été sous le feu des critiques après avoir été piégé par un comédien qui se faisait passer pour un homme d’affaires. Le prince Michael lui avait alors déclaré qu’il était capable de lui donner accès aux proches de Vladimir Poutine, en échange d’une rémunération. L’enregistrement de la conversation polémique avait été mis en ligne.

Le prince Michael de Kent s’est marié à Vienne, en 1978, à la baronne Marie-Christine von Reibnitz. Son mariage avec une catholique et divorcée lui avait valu de perdre sa place dans l’ordre de succession au trône. La nouvelle loi sur l’ordre de succession au trône de 2013, entrée en vigueur en 2015, a abandonné l’exclusion de l’ordre pour une personne mariée à un catholique. Le prince Michael a alors réintégré l’ordre de succession. Il occupe actuellement la 52e place. Michael et Marie-Christine ont eu deux enfants, Lord Frederick et Lady Gabriella Windsor.

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr