L’étonnante chemise en raphia de la princesse Astrid au deuxième jour de sa mission économique aux États-Unis

Du 5 au 10 juin, la princesse Astrid de Belgique dirige une importante mission économique aux États-Unis. Lors de sa première halte à Atlanta, la sœur du roi Philippe a rendu hommage à la Belgique en portant une chemise d’un créateur belge, agrémentée de broderies en raphia aux couleurs du drapeau belge.

Lire aussi : La princesse Astrid en Dolce & Gabbana léopard pour rencontrer le prince Charles et la princesse Anne

La princesse Astrid poursuit sa mission économique à Atlanta

Cette semaine, des entrepreneurs de 270 entreprises, mais aussi des universitaires, des représentants de fédérations et des ministres des différentes régions tentent de dynamiser les relations commerciales entre la Belgique et les États-Unis, en participant à la deuxième plus grande mission économique belge à l’étranger. Comme à son habitude, la princesse Astrid dirige cette délégation composée de plus de 520 personnes.

Le dimanche 5 juin, lors de sa première journée à Atlanta, la princesse Astrid a également soufflé ses 60 bougies. Pour fêter son anniversaire, son époux, le prince Lorenz lui avait fait la surprise de la retrouver lors d’une réception de networking en fin de journée. Le lundi 6 juin, c’est vers 9 heures qu’a commencé la journée de la princesse Astrid, attendue à l’entreprise UCB à Smyrna pour inaugurer de nouveaux bureaux. L’UCB est une entreprise belge de biopharmaceutique, spécialisée dans la neurologie et l’immunologie. La princesse Astrid a ensuite assisté à une conférence sur l’inclusivité, l’équité et la diversité au National Center for Civil and Human Rights.

Embed from Getty Images

Lire aussi : Les préparatifs du mariage de la princesse Maria Laura : un cadeau d’anniversaire pour les 60 ans de la princesse Astrid

Une chemise noire Dries Van Noten agrémentée de broderies en raphia aux couleurs de la Belgique

La princesse Astrid, qui n’a jamais été aperçue aussi souriante qu’en ce lundi, première journée en tant que sexagénaire, avait rendu un hommage à son pays. La fille du roi Albert II et de la reine Paola portait une chemise noire signée Dries Van Noten. La princesse Astrid est une cliente bien connue du créateur. La chemise qu’elle portait était originale puisqu’il s’agit d’une version améliorer d’un modèle classique.

La princesse Astrid porte une chemise noire Dries Van Noten agrémentée de broderies en raphia (Photo : Abacapress)

Lire aussi : La princesse Astrid en total look Gucci aux couleurs du drapeau britannique pour inaugurer un jardin belge à Londres

Du raphia a été brodé sur la chemise, ainsi que des sequins et des morceaux de cuir. Le tout donne visuellement le drapeau belge : noir-jaune-rouge. Elle portait cette chemise originale avec une jupe Gucci beige, fendue et fermée par une fermeture Éclair. La fermeture entrouverte laisse apparaître un pan de voilage rouge. Elle complétait son ensemble par le sac Marmont vert, un sac classique matelassé de chez Gucci.

Après un lunch de travail sur les opportunités d’investissement en Belgique en tant que porte d’entrée en Europe, la princesse Astrid a participé à une table ronde sur l’intelligence artificielle. Dans l’après-midi, la princesse Astrid a rencontré Brian Kamp, gouverneur de l’État de Géorgie, puis elle a assisté à un événement mettant en avant le secteur des jeux vidéo en Belgique.

Embed from Getty Images

Après la cérémonie de signature du livre d’honneur, le cocktail de networking a laissé place à une réception sous la forme d’un walking dinner à l’hôtel Four Seans d’Atlanta. Durant cette soirée, la princesse Astrid a notamment décoré Jeffrey Lorberbaum, PDG de Mohawk Industries en lui remettant l’ordre de la Couronne. Pour cette soirée, la princesse Astrid avait changé de tenue, une robe à mortifs de couleur vert pomme. Le lendemain, la princesse Astrid prend la direction de New York, et elle terminera sa mission à Boston, à partir du 9 juin.

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr