La princesse Charlène dévoile son expérience la plus traumatisante dans une vidéo bouleversante

La princesse Charlène de Monaco continue son combat contre le braconnage des rhinocéros, la raison de sa venue en Afrique du Sud à la mi-mai. Dans une nouvelle vidéo partagée par sa fondation ce dimanche 8 août, la princesse Charlene raconte avec beaucoup d’émotion l’expérience la plus traumatisante qu’elle ait pu vivre ces dernières semaines.

Lire aussi : Première vidéo de Charlène de Monaco depuis ses opérations qui l’empêchent de voyager

Nouvelle vidéo de la princesse Charlène dans une réserve en Afrique du Sud

La princesse Charlène de Monaco profite de son temps en Afrique du Sud pour concrétiser le nouveau combat qu’elle mène avec sa fondation. La princesse Charlène, qui ne pourra pas rentrer à Monaco avant la fin du mois d’octobre à cause d’une nouvelle opération réparatrice, a lancé une nouvelle initiative pour sauver les rhinocéros.

À la mi-mai, l’épouse du prince Albert II s’était rendue en Afrique du Sud pour participer à une mission de sauvetage des rhinocéros, dans le pays où elle a grandi. La mission s’est déroulée à peine quelques jours après une opération d’élévation des sinus et d’une greffe osseuse dans la mâchoire, qui s’est malheureusement infectée par la suite. Durant cette mission, la princesse Charlène est partie à la recherche des rhinocéros, en compagnie de rangers.

La princesse Charlene partage son souvenir le plus traumatisant (Photo : capture vidéo Fondation Princesse Charlene)

Lire aussi : Le prince Albert II est rentré à Monaco et assiste au match de foot contre Nantes

La princesse Charlène partage une vidéo très engagée

Le braconnage des cornes de rhinocéros fait encore de nombreuses victimes et l’espèce est menacée. Les braconniers arrachent les cornes des animaux et laissent les rhinos à l’agonie, dont les blessures s’infectent et leur coutent la vie. La corne de rhinocéros est très prisée comme trophée ou comme une composante dans la médecine asiatique.

«C’est vraiment merveilleux de pouvoir revenir en Afrique du Sud, passer du temps avec la famille et des amis», explique la princesse Charlène dans une nouvelle vidéo partagée par sa fondation. La princesse apparait masquée, en tenue de camouflage, dans une réserve située dans le KwaZulu-Natal. Après avoir assisté elle-même à une opération de sauvetage des rhinocéros, elle a lancé un appel aux dons. L’argent récolté durant cette campagne nommée #ChasingZero servira à sensibiliser et éduquer la population à propos de l’horreur du braconnage.

La mission de sauvetage des rhinocéros consiste à couper proprement et sans douleur les cornes des animaux afin qu’ils ne soient plus la cible des braconniers. «Ça a été probablement l’expérience la plus traumatisante que j’ai pu voir», se souvient Charlene. «J’étais très proche du rhino quand il a été décorné. L’animal était en état de trauma.»

La princesse Charlène soutient un rhino en train de se faire décorner (Photo : capture vidéo Fondation Princesse Charlene)

Si décorner un rhinocéros lui permet de lui sauver la vie, cela n’est pas sans conséquence pour l’animal. La corne lui sert à se défendre. Sans corne, il devient une proie et lorsqu’il s’agit d’une femelle, elle ne peut plus défendre ses petits. «Être témoin de ça est une chose horrible mais ce n’est pas pour être mauvais. Cette espèce est sur le point de disparaitre. Ils existent depuis des millions d’années et maintenant il devient urgent que nous fassions quelque chose pour eux».

La princesse Charlène de Monaco en guerrière tribale qui fait le geste de corne de rhinocéros avec son doigt sur le nez (Photo : Instagram/hshprincesscharlene)

La princesse Charlène a ensuite inventé un geste qui signe sa campagne de collecte de fonds. Elle porte son index recourbé à hauteur du nez pour mimer une corne de rhinocéros. «La corne de rhino, c’est pas cool !», crie-t-elle à la caméra. La princesse Charlene continue sa vidéo en exhortant les Sud-Africains à agir et à s’unir pour cette cause. «On n’a plus le temps !», insiste-t-elle. «Aidez-moi, soutenez-moi. C’est pourquoi je suis ici. Je suis chez moi. C’est ma responsabilité et mon devoir envers l’humanité. Chaque personne sur cette planète a la possibilité de rendre ce monde meilleur.»

L’affiche de la campagne lancée par la princesse Charlène de Monaco contre le braconnage des rhinos (Photo : Instagram/hshprincesscharlene)

Pour accompagner cette campagne, la princesse Charlene a partagé une photo d’elle en noir et blanc, telle une guerrière tribale. L’affiche de la campagne est également très punk. On y voit la princesse qui mime le signe de la corne avec son doigt sur le nez, dans un style très graphique.

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr