Charlène de Monaco : le détail de ses opérations de chirurgie qui l’empêchent de rentrer chez elle

La princesse Charlène de Monaco est toujours coincée en Afrique du Sud pour des raisons médicales. L’absence de la princesse aux côtés du chef d’État monégasque commence à se faire ressentir sur le Rocher. La princesse Charlène s’est une fois de plus justifiée quant à son absence, détaillant cette fois-ci les opérations qu’elle a subies à la gorge, au nez et aux oreilles.

Lire aussi : L’évolution capillaire de Charlène de Monaco : 8 coiffures en 14 ans

La princesse Charlène dévoile les opérations qu’elle a subies

Alors que l’on ne connait pas la date exacte du départ de Charlène de Monaco pour l’Afrique du Sud, on sait que la princesse n’a plus assuré d’engagement officiel dans la Principauté depuis le 27 janvier 2021, alors qu’elle assistait à la cérémonie de la Sainte-Dévote avec son époux. Le 18 mars, la princesse Charlène se trouvait en Afrique du Sud pour assister aux funérailles du roi Goodwill Zwelithini. Selon Bunte, elle se trouvait déjà en Afrique du Sud depuis quelques temps, avant les funérailles.

La princesse Charlene a été aperçue la dernière fois à Monaco à la messe en l’honneur de Sainte-Dévote le 27 janvier 2021 (Photo : Stephane Cardinale/Pool/ABACAPRESS.COM)

Selon ce magazine allemand, d’habitude bien informé sur la vie de la famille princière, le départ de Charlène serait dû à un divorce en préparation avec Albert II. Pourtant, le princesse Charlène a déjà démenti une première fois les rumeurs, expliquant regretter son absence près de son époux, alors qu’ils devaient fêter leurs 10 ans de mariage.

Suite à ces nouvelles rumeurs en couverture de Bunte, la princesse a une fois de plus pris la parole, acceptant de sortir du silence pour le média sud-africain Channel 24. On sait à présent que tout a commencé suite à une opération de chirurgie pré-implantaire qui a mal tourné et s’est infectée. Au mois de mai, Charlène a subi une élévation du sinus et une greffe osseuse en préparation d’une opération d’implants dentaires. L’opération consiste à combler la mâchoire supérieure dans la zone des molaires lorsqu’il manque de masse osseuse, en vue de pratiquer une opération d’implantation dentaire.

Selon les déclarations faites à Channel24, cette opération aurait eu lieu avant de se rendre à la mi-mai en Afrique du Sud. Cela indique donc que Charlène serait rentrée en Europe, entre les funérailles du roi Goodwill Zwelithini en mars et sa mission de sauvetage des rhinocéros en mai en Afrique. «Elle a ressenti un problème pour la première fois en juin lorsqu’elle a commencé à souffrir d’une douleur extrême aux oreilles», explique le magazine People.

La princesse Charlène a subi une opération de chirurgie au nez, aux sinus (Photo : DPA/Abacapress)

Une chirurgie correctrice a été pratiquée

C’est alors que l’ancienne championne de natation a dû subir une opération de chirurgie correctrice le 23 juin, retardant son retour à Monaco. Alors que la pression dans ses oreilles ne semble pas s’égaliser, il est totalement impossible pour la maman du prince héréditaire Jacques et de la princesse Gabriella de prendre l’avion. Même Fox News vole à la rescousse de l’épouse du prince Albert II en rappelant qu’il est déconseillé de «voler au-dessus de 20 000 pieds tant pression interne ne s’égalise pas».

La princesse Charlène garde le contact avec ses enfants après ses opérations de chirurgie (Photo : Instagram/hshprincesscharlene)

La princesse Charlène doit pour le moment se contenter de garder le contact avec ses jumeaux par visioconférence. Plusieurs sources indiquent que le prince Albert II, son «roc» comme elle l’appelle, devrait prochainement prendre l’avion avec Jacqui et Bella, pour la retrouver en Afrique du Sud. En attendant, pour passer le temps durant sa convalescence, la princesse a sorti sa machine à coudre et confectionne des plaids et des couvertures pour la crèche du quartier.

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr