L’émir de Dubaï aurait surpris la princesse Haya avec son garde du corps britannique

Depuis quelques semaines, la presse s’inquiète pour la vie de la princesse Haya, fille de l’ancien roi Hussein de Jordanie et sixième épouse de l’émir de Dubaï, le cheikh Mohammed ben Rachid al-Maktoum. Totalement hors des radars depuis la fin du mois de mai, il a été rapporté qu’elle avait fui Dubaï et son mari. D’abord suspectée de se cacher en Allemagne, il a été révélé qu’elle vivrait recluse dans sa demeure achetée il y a un an, avec son propre argent, à deux pas du palais de Kensington, à Londres. Peu à peu les langues se délient dans l’entourage du couple qui a demandé le divorce, et le grief que reproche l’émir à la princesse, vient d’être dévoilé. Il la soupçonne d’entretenir une relation intime avec son garde du corps, l’ancien militaire Russell Flowers.

L’émir de Dubaï et la princesse Haya

La raison du divorce a été dévoilée

La princesse Haya et l’émir de Dubaï ont fait appel à deux avocates britanniques extrêmement réputées pour les défendre lors de ce divorce qui s’annonce exceptionnel à plusieurs points de vue. Tout d’abord, ce divorce aura lieu au Royaume-Uni, faut-il rappeler combien il est mal vu de divorcer aux Émirats arabes unis, ce pays conservateur où l’émir a déjà été marié à six reprises. De plus, ce divorce est exceptionnel du point de vue financier. Pour se protéger, la princesse Haya a fait l’acquisition d’une immense demeure à Londres, un achat personnel, sans apport d’argent de son époux. C’est d’ailleurs-là qu’elle aurait fauté, à en croire la future défense de son époux. Deux enfants du couple sont également au cœur du divorce dont le jugement permettra à savoir qui des deux parents aura la garde de Jalila et Zayed.

L’émir de Dubaï avec ses deux enfants qu’il a eus avec la princesse Haya, Jalila et Zayed (photo : Instagram/hrhprincesshaya)

La princesse Haya aurait entretenue une relation avec son garde du corps

L’émir et la princesse Haya sont tous les deux proches de la famille royale britannique. L’une prenant le thé avec la reine, l’autre partageant sa passion équestre avec Sa Majesté et sa famille. Mais à en croire le camp de l’émir, la princesse visitait également régulièrement le Royaume-Uni afin de se retrouver auprès de son garde du corps. Selon les informations du très sérieux journal britannique The Times, les faits se seraient produits le 15 mai, ce qui correspond à peu près à la dernière apparition publique de la princesse. Rappelez-vous, le 15 mai, l’émir de Dubaï célébrait le triple mariage simultané de ses trois fils. Son épouse, la princesse Haya, n’a pas participé aux festivités, les femmes ne pouvant participer. Elle a donc choisi de rester à Londres.

Craignant pour sa sécurité, la princesse Haya a fui Dubaï

L’émir a décidé d’écourter sa présence au mariage et de rendre une visite surprise à sa femme, qu’il suspectait de tromperie depuis quelques temps. Arrivé par surprise chez elle, il aurait constaté qu’elle et son garde du corps britannique étaient bel et bien trop proches. Le journal The Times parle « d’intimité inappropriée ». Le garde du corps travaille pour la société UK Mission Enterprise Limited, une société britannique que possède l’émirat de Dubaï et qui ne sert qu’à assurer la protection de la famille émiratie de Dubaï lorsqu’elle est en voyage dans le monde. La société engage principalement d’anciens militaires britanniques. Il n’a pas été clairement indiqué la suite des événements après la dispute qui a éclaté au sein du couple, suite à la découverte. Il semblerait que la princesse ait été ramenée à Dubaï pour quelques jours, là où elle aurait planifié son évasion pour revenir se cacher en Europe. Une première rumeur expliquait qu’une dispute avait également éclaté suite à la disparition et à l’évasion manquée de la princesse Latifa, il y a quelques mois. Il semblerait que la princesse Haya ait été motivée à partir précipitamment, après avoir appris par son garde du corps, des détails inquiétants sur les conditions de détention de la princesse Latifa. L’émir de Dubaï prétend-il que la princesse Haya et son garde du corps entretiennent une relation intime pour discréditer les informations que détiendrait le garde du corps ?

Avatar
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef - Rédacteur sénior

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés par passion. Il est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales.