Mette-Marit de Norvège impliquée dans l’affaire Epstein

L’un des plus importants quotidiens norvégiens, Dagens Næringsliv, vient de révéler que la princesse héritière Mette-Marit de Norvège est elle aussi impliquée dans l’affaire Epstein. L’épouse du futur roi de Norvège aurait rencontré à plusieurs reprises le milliardaire américain Jeffrey Epstein entre 2011 et 2013. À cette période, le milliardaire controversé avait déjà été condamné aux États-Unis pour prostitution de mineures.

La princesse Mette-Marit a rencontré Epstein chez lui et en Norvège

Dans un communiqué, la belle-fille du roi Harald déclaire : « Je n’aurais jamais eu à faire avec Epstein si j’avais été consciente de la gravité de ses actes criminels.J’aurais dû me renseigner sur le passé d’Epstein et je regrette de ne pas l’avoir fait ».

La princesse héritière a confirme au journal Dagens Næringsliv qu’elle a rencontré Epstein à plusieurs reprises. Ils ont été présentés par des connaissances communes à l’étranger. Ces réunions ont eu lieu au domicile de Jeffrey Epstein aux États-Unis, mais elle a également reçu le milliardaire à Oslo.

Lire aussi : Virginia Roberts supplie le prince Andrew d’avouer

Mette-Marit déclare regretter ces rencontres et soutient les victimes

« Dans le cadre de mon travail de longue date sur les questions de santé, j’ai pu constater de près les torts considérables que représentent les abus sexuels infligés aux enfants et aux femmes. Nous avons tous la responsabilité commune de lutter contre les abus sexuels et de soutenir les victimes. Je tiens à exprimer ma profonde sympathie et ma solidarité envers les victimes des abus commis par Jeffrey Epstein », a déclaré Mette-Marit dans la déclaration que le Palais a envoyé à la presse norvégienne.

Le Palais a précisé que le prince héritier Haakon a lui aussi rencontré une seule fois Jeffrey Epstein, en 2012, lorsqu’ils l’ont croisé par hasard dans la rue, alors qu’ils étaient en vacances à Saint-Barthélémy. « À l’époque où la princesse a eu des contacts avec Monsieur Epstein, elle n’était pas au courant de l’ampleur, ni du caractère des crimes pour lesquels il a été condamné, et pour lesquels il a purgé une peine de prison. Elle n’était bien sûr pas au courant des crimes qui ont été révélés par après », précise Guri Varpe, directeur de la communication du Palais. Le dernier contact qu’aurait eu la princesse avec le milliardaire était en 2013.

« En 2013, Mette-Marit a choisi de mettre un terme à ses contacts avec Monsieur Epstein, car elle sentait qu’il essayait d’utiliser la relation qu’il avait avec la princesse héritière pour son propre intérêt avec d’autres relations », conclut Guri Varpe.

Pour rappel, Jeffrey Esptein a été condamné en 2008 pour des faits de prostitution impliquant des mineures. Après cette condamnation, il a continué à entretenir des relations avec des personnalités politiques et influentes comme Bill Clinton ou Donald Trump. En 2015, Virginia Roberts a porté plainte contre le milliardaire, se présentant comme une « esclave sexuelle ». Lors de ses interrogatoires, elle détaillera de nombreux faits qui se sont produits dans les années 2000, alors qu’elle était mineure et qu’elle répondait aux demandes d’Epstein et de sa compagne Ghislaine Maxwell. Lors de ses interrogatoires, la plaignante a également listé les personnes qu’elle a pu rencontrer lors de soirées sexuelles et avec qui elle aurait eu des relations sexuelles étant mineures. Parmi ces personnes connues figure le prince Andrew. Depuis lors, le prince Andrew continue à nier son implication et d’avoir rencontré Virginia Roberts. Le prince Andrew s’est retiré de la vie publique temporairement, après avoir avoué qu’il n’aurait pas dû rester ami avec le milliardaire après sa condamnation de 2008.

Les accusations de Virginia Roberts ont été classées et mises sous-scellée par ordre d’un juge qui les a déclarées irrecevables. Finalement, la justice rouvre le dossier durant l’été 2019 et Jeffrey Epstein est arrêté et incarcéré. Quelques jours après sa mise en détention provisoire, il se suicide dans sa cellule, le jour où les déclarations de police de Virginia Roberts de 2015 sont rendues publiques.

Lire aussi : Le prince Andrew accusé de conflit d’intérêt avec le banquier Rowland

No Comments Yet

Leave a Reply