Le prince Andrew accusé de conflit d’intérêt : il aurait avantagé son associé milliardaire lors de missions économiques financées par le contribuable

Depuis que le prince Andrew est impliqué dans l’affaire Epstein, la presse essaie de tout savoir sur les côtés obscurs que pourraient avoir le deuxième fils de la reine. Ce weekend, The Mail On Sunday publie un article qui explique comment le prince Andrew s’est arrangé pour avoir un train de vie de milliardaire. Après sa relation polémique avec Jeffrey Epstein, une nouvelle amitié, celle qui concerne la famille Rowland, pourrait avoir des conséquences graves pour la famille royale.

Lire aussi : Le prince Andrew annule tous ses engagements publics

Des emails compromettants prouvent que le duc d’York a aidé les Rowland à décrocher des contrats

The Mail on Sunday affirme que le prince Andrew aurait pistonné son ami David Rowland, un financier multimillionnaire controversé pour son évasion fiscale, afin que celui-ci décroche de nouveaux contrats, alors que le duc d’York était en mission économique, en tant que représentant de la Couronne. Le tabloïd britannique serait en possession d’emails qui prouvent que le prince Andrew aurait profité de missions économiques à l’étranger censées promouvoir des entreprises britanniques, pour faire gagner des contrats à David Rowland, co-fondateur et propriétaire de la Banque Havilland, une banque privée située au Luxembourg et qui possède des bureaux à Monaco, au Liechtenstein, à Dubaï, en Suisse et aux Bahamas.

Le banquier David Rowland au mariage de la princesse Eugenie

Lire aussi : L’interview catastrophique du prince Andrew à la BBC

Le prince Andrew organisait des rendez-vous pour aider la famille Rowland lors de missions officielles

Des conflits d’intérêts certains ont été pointés par le journal britannique. Les emails indiquent que le prince Andrew aurait, dans le cadre de ses visites payées par le contribuable britannique, organisé des rendez-vous afin que des riches investisseurs et des clients potentiels de la banque puissent rencontrer David Rowland ou son fils, Jonathan Rowland. Cela se serait notamment déroulé en Chine, alors que Jonathan Rowland avait été invité à accompagner le prince lors d’une mission économique payée par le gouvernement britannique. Le journal est en possession de documents qui prouvent que Louis Cheung, président de la compagnie d’assurance Ping An, aurait ainsi conclu un partenariat avec les Rowland, lors de l’un des rendez-vous organisés par le prince Andrew.

Lire aussi : Virginia Roberts veut que le prince Andrew avoue

Le duc d’York a envoyé des documents gouvernementaux confidentiels aux Rowlands

Plus grave encore, les emails prouvent que le prince aurait fait parvenir des documents confidentiels gouvernementaux à la famille Rowland. Parmi ces documents, certains provenaient du Trésor britannique et faisait état de la situation économique de l’Islande, alors que le pays connaissait une grave crise bancaire. Ces documents ont été envoyés aux Rowland, quelques mois seulement après leur achat de parts dans une banque islandaise en faillite. Le prince Andrew aurait également pris avec lui Jonathan Rowland lors d’une mission économique en Arabie saoudite. Lors de cette visite, il a aidé Jonathan Rowland à obtenir un rendez-vous avec le deuxième fils du roi Salmane. Lors de ce rendez-vous, Jonathan Rowland a demandé au prince saoudien de prendre des parts dans la banque familiale, indiquant qu’il pouvait avoir confiance puisque le prince Andrew était lui-même intéressé à prendre des parts. L’histoire s’est répétée au Bahreïn, où les Rowland ont eu droit à faire une présentation de leur banque, lors d’une mission du prince Andrew.

Jonathan Rowland et le prince Andrew lors d’une réunion d’affaires

Lire aussi : Le prince Andrew a organisé une soirée d’Epstein à Balmoral

Le prince Andrew possédait une société dans les Caraïbes avec David Rowland

Le journal affirme même que le prince Andrew était copropriétaire à 40% d’une société fondée avec les Rowland, basée aux Caraïbes. Cette société appelée Inverness Asset Management était enregistrée dans les Îles Vierges britanniques et aurait été soudainement fermée en mars 2019.

Les emails reçus par le journal sont assez récents. Dans ceux-ci, on apprend également que la famille Rowland aurait, elle aussi voulu prendre ses distances avec le duc d’York, depuis l’affaire Epstein. Dans des emails envoyés par Jonathan Rowland, on peut lire que la famille suggérait que leur collaboration continue, à condition de faire profil-bas. Ce à quoi, le prince a répondu : « J’aime ta façon de penser », content de ne pas être obligé d’arrêter sa collaboration avec la famille. Le prince Andrew serait devenu ami avec la famille en 2005 et en 2009, il était présent lors de l’inauguration de la banque des Rowland au Luxembourg.

Lire aussi : Quand le prince Andrew se faisait masser les pieds chez Epstein

Ces révélations sont sorties alors que la presse se penche de façon détaillée sur le train de vie de milliardaire que mène le prince Andrew depuis des années. De nombreux journalistes ont recensé un certain nombre de dépenses inconsidérées qui les ont mené à penser qu’il devait bénéficier d’autres sources de revenus.

« Je ne pense pas qu’il ait été capable un jour de faire la distinction entre ses intérêts personnels et l’intérêt national », a déclaré Chris Bryant, ancien Sous-secrétaire d’État aux affaires étrangères et actuel député. « C’est moralement impensable. » Le député suggère qu’une enquête soit ouverte.

Lire aussi : Le prince Andrew aperçu avec une jeune femme au domicile d’Epstein

Il est connu que David Rowland, 74 ans, évadé fiscal britannique, a également aidé Sarah Ferguson à éponger ses dettes. Les emails révèlent que le prince Andrew aurait normalement souhaité prendre part dans les affaires de la famille Rowland. David Rowland a rencontré la reine à Balmoral en 2010 lors d’un événement organisé par Andrew.

Depuis la mort du milliardaire Jeffrey Epstein, toutes les accusions se cristallisent autour du prince Andrew, qui est l’une des personnalités apparaissant dans la liste des hommes influents qui ont côtoyé le milliardaire et qui sont accusées d’avoir eu des relations sexuelles avec des mineures lors de soirées organisées par Epstein. Ce soir, la BBC diffusera une interview exclusive de Virginia Roberts Giuffre, la première plaignante à avoir porté plainte contre Jeffrey Epstein, sa compagne Ghislaine Maxwell, et plusieurs hommes influents dont le prince Andrew.  

No Comments Yet

Leave a Reply