Nina de Grèce : un diadème familial et une robe de mariée Chanel

L’un des moments forts dans un mariage reste l’arrivée de la mariée. Nina Flohr est arrivée en fin d’après-midi devant la cathédrale métropolitaine d’Athènes ce samedi 23 octobre 2021, dévoilant sa robe de mariée et son diadème. L’une comme l’autre était prévisible. Pour dire oui au prince Philippos, Nina portait une robe blanche de chez Dior – sa marque fétiche – et le diadème corsage de la famille royale grecque – celui porté par toutes les princesses de la famille.

Tout savoir ici sur : Le mariage du prince Philippos de Grèce et de la princesse Nina à Athènes

Un mariage tout en Chanel pour Nina Flohr

Ce 23 octobre, la princesse Nina de Grèce et de Danemark, qui porte le titre par courtoisie depuis son mariage civil en décembre 2020 avec le prince Philippos, est arrivée dans une robe Chanel devant la cathédrale métropolitaine d’Athènes. Nina Flohr, fille unique et héritière du fondateur de la compagnie aérienne VistaJet, nous avait habitué à porter des tenues Chanel durant les préparatifs de son mariage.

(Photo : Albert Nieboer/DPA/Abacapress)
Détail du col, des bijoux et du bouquet de la princesse Nina de Grèce (Photo : Albert Nieboer/DPA/Abacapress)

Pour son mariage civil en Suisse, Nina Flohr portait déjà un ensemble Chanel blanc. Hier, alors que Nina et Philippos rencontrait l’archevêque Hiéronyme II, elle portait également un tailleur Chanel blanc.

Nina et Philippos la veille de leur mariage après un rendez-vous avec l’archevêque Hiéronyme II. Elle portait un tailleur blanc Chanel (Photo : Giannis Panagopoulos/Imago/ABACAPRESS.COM)

En fin de journée, la veille du mariage, alors que le couple organisait leur réception de pré-mariage au lac de Vouliagméni, Nina avait aussi choisi une robe de mariée blanche de la collection Couture automne-hiver 2020.

Lire aussi : Qui est Nina Flohr ? La prochaine princesse de Grèce ?

La reine Anne-Marie a prêté son diadème à sa nouvelle belle-fille

Pour les observateurs royaux, ce ne fut pas une surprise de voir arriver la nouvelle princesse de Grèce avec le diadème corsage sur sa tête. Le diadème corsage est traditionnellement porté par les nouvelles princesses lors de leur mariage avec un prince grec. Lorsque Marie-Chantal Miller a épousé le prince héritier Paul, frère ainé de Philippos, en 1995, elle portait ce diadème. Lorsque la princesse Anne-Marie de Danemark, mère de Philippos, a épousé le roi Constantin II, elle portait le diadème corsage.

La princesse Nina porte le diadème corsage (Photo : Albert Nieboer/DPA/Abacapress)

Selon The Court Jeweller, le diadème corsage antique a été conçu en utilisant une partie d’un bijou qui ornait un corsage appartenant à Victoria de Bade, qui deviendra la reine Victoria de Suède à son mariage avec le roi Gustave V. Gustave V et Victoria sont les parents du roi Gustave VI Adolphe. Celui-ci a eu 4 fils et 1 fille. Leur fille unique, Ingrid, a hérité du bijou de sa grand-mère. Ingrid a épousé le roi Frédéric IX de Danemark. Le bijou, fait de perles et de diamants, est alors passé dans la famille royale danoise.

Détail du diadème corsage antique porté par les belles-filles et les filles de la reine Anne-Marie (Photo : Albert Nieboer/DPA/Abacapress)

Ingrid et Frédéric sont les parents de la reine Margrethe II, de la princesse Benedikte et de la princesse Anne-Marie, qui deviendra reine des Hellènes lors de son mariage en 1964 avec le roi Constantin II.

Tatiana Blatnik porte le diadème corsage antique lors de son mariage avec le prince Nikolaos en 2010 (Photo : dpa picture alliance archive / Alamy / Abacapress)

C’est la reine Ingrid qui a fait monter le bijou sur un diadème. Ingrid a offert le diadème à sa troisième fille à l’occasion de son anniversaire, qu’elle a célébré à peine trois semaines avant son mariage avec le roi des Hellènes. La reine Anne-Marie a prêté son diadème à plusieurs occasions à ses deux filles, la princesse Alexia et la princesse Theodora. Elle a également prêté son diadème à ses nouvelles belles-filles, la princesse héritière Marie-Chantal et la princesse Tatiana.

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr