Pourquoi Meghan Markle et Harry ont privé leur fils Archie du titre de comte de Dumbarton

Il s’agit d’un scoop qui n’en est pas un, puisque nous en avions déjà fait la supposition dans un précédent article. Néanmoins, cette fois-ci, une source proche du duc et de la duchesse de Sussex vient de confirmer la raison pour laquelle Archie Mountbaten-Windsor ne fait pas usage de son titrede courtoisie, celui de comte de Dumbarton.

Harry et Meghan ont choisi de ne pas honorer leur fils du titre subsidiaire que la reine Elizabeth II avait choisi pour eux (Photo : Chris Allerton/copyright SussexRoyal/PA Wire/ABACAPRESS.COM)

Lire aussi : Les règles de transmission du prédicat d’Altesse royale et du titre de prince au Royaume-Uni

Le prince Harry et Meghan Markle n’aimaient pas la sonorité du titre de leur fils

Cet article n’a pas pour objectif de faire polémique mais de rappeler ou apprendre à certains non-initiés comment fonctionne la transmission d’un titre de noblesse, appelée pairie au Royaume-Uni. Selon The Telegraph, qui a réussi à obtenir des informations de la part d’un proche du prince Harry et de Meghan Markle, ils auraient préféré que leur fils Archie ne fasse pas usage de son titre, celui de comte de Dumbarton, à cause de sa consonance.

Dumbarton commence par «dumb», ce qui veut dire «idiot» ou «abruti» en anglais. «Ils n’aimaient pas l’idée qu’Archie soit appelé comte de Dumbarton parce que cela commençait par le mot “dumb”», explique la source. Un autre proche déclare : «Ce n’est pas seulement Meghan qui a souligné les problèmes potentiels, cela a également dérangé Harry.» Le duc et la duchesse de Sussex auraient donc simplement eu peur que l’enfant fasse l’objet de moqueries à l’école.

Il est vrai que l’usage autorise aussi que le titre de noblesse soit utilisé comme un nom de famille. C’est souvent le cas dans la presse pour éviter les répétitions dans un article. Par exemple, David Armstrong-Jones, le fils de la princesse Margaret a longtemps porté le titre de vicomte Linley, et il était simplement désigné comme David Linley. Il était aussi appelé Lord Linley. Depuis la mort de son père, il porte son titre principal, celui de comte de Snowdon. On l’appelle alors soit Lord Snowdon, soit David Snowdon, soit par son nom complet. Et puisqu’il a porté le titre de vicomte Linley, la presse continue même parfois à l’appeler David Linley par habitude pour ne pas perturber le lecteur. On pourrait donc imaginer qu’Archie soit souvent simplifié en Archie Dumbarton, ce qui n’est pas des plus flatteurs. D’autant plus que le prince Harry est jeune et qu’Archie risque d’attendre longtemps avant d’hériter du titre de duc de son père. De quoi lui valoir bien des quolibets pendant de longues années.

Imbroglio autour du titre de prince

La question concernant le titre d’Archie est aujourd’hui source de discorde, compte tenu de la relation tendue entre les Sussex et les Windsor, et que des inexactitudes ou des allégations vagues du prince Harry et de Meghan Markle sèment la confusion. Meghan Markle a accusé la famille royale d’avoir privé son fils d’un titre.

Tout d’abord, rappelons qu’il y a une différence entre le titre de prince, qui doit plutôt être considéré comme une «qualité» plus que d’un titre de noblesse. Au Royaume-Uni, seuls les membres de la famille royale peuvent être princes et la règle d’attribution du titre est totalement différente de celle qui concerne les titres de noblesse «classiques».

Concernant la privation de la qualité de prince : rappelons qu’Archie ne peut pas être prince, étant l’arrière-petit-fils de la Reine, or seuls les enfants et petits-enfants y ont droit. Il n’y a donc pas de privation.

Meghan Meghan a donc fait référence à un événement futur, lorsqu’elle s’est confiée à Oprah Winfrey. On présume que lorsque Charles deviendra Roi, il modifiera les Lettres patentes de 1917 écrites par son arrière-grand-père, afin de restreindre l’attribution du titre autour de la descendance de l’héritier, à savoir William, puis George etc. Cette supposition est connue depuis des années, avant même que Meghan n’entre dans la famille royale et qu’Archie naisse. Plusieurs monarchies européennes ont modifié leurs lois d’attribution des titres en ce sens. Charles ne s’est jamais caché du fait qu’il était en faveur d’avoir une famille royale plus restreinte, notamment pour permettre aux Windsor qui ne souhaitent pas travailler pour la Couronne d’être libres.

Harry et Meghan n’ont pas fait usage du titre subsidiaire de Dumbarton à cause de la sonorité (Photo : Niall Carson/PA Wire/ABACAPRESS.COM)

Archie a le droit d’être considéré comme un comte

Il y a une chose que le duc et la duchesse de Sussex oublient de mentionner. Ils seraient à l’origine de la privation du titre de noblesse de leur fils. Nous parlons ici du titre de noblesse classique, reconnu comme une pairie du Royaume-Uni. En effet, en tant que fils ainé d’un duc, Archie aurait pu porter par courtoisie le titre subsidiaire de son père. Le titre complet du prince Harry est duc de Sussex, comte de Dumbarton, baron Kilkeel. Pour être complet, il est de tradition que les titres subsidiaires octroyés à des membres de la famille royale fassent référence à un lieu géographique situé dans les différentes parties du Royaume-Uni, d’autant plus qu’il existe trois types de pairies différentes, avec leur système spécifique. C’est pourquoi, le titre de comte de Dumbarton est un titre de la pairie écossaise et celui de baron Kilkeel un titre de la pairie d’Irlande du Nord.

En toute logique, Archie, en tant que fils ainé du duc de Sussex devrait, selon la tradition être considéré comme le comte de Dumbarton, puis devrait hériter de la pairie du duché de Sussex à la mort de son père. Pourtant, à la naissance d’Archie, un communiqué indiquait qu’il ne ferait pas usage de son titre de comte de Dumbarton et serait simplement reconnu comme Archie Mountbatten-Windsor, pouvant faire usage du titre d’appel de Master. Le titre d’appel de Master est habituellement réservé à l’héritier d’un titre de pairie écossaise. 

Là encore, s’il est de tradition que l’héritier porte le titre subsidiaire, son utilisation n’a aucune valeur, si ce n’est stylistique. Tout comme, il est difficile d’interdire officiellement à une personne d’utiliser son titre. Selon les informations du Telegraph, ce seraient donc Harry et Meghan qui auraient demandé à ce qu’on ne fasse pas usage du titre de comte pour leur fils. Leur demande a été respectée, car Archie est mineur. Mais Archie pourrait très bien à ses 18 ans en faire usage s’il le souhaitait, tout comme la petite Lilibet Diana est officiellement Lady, en tant que fille d’un duc, bien que là aussi les Sussex ne souhaitent pas en faire usage. Il y a une chose qui est certaine, personne ne peut empêcher Archie d’hériter du titre de duc de Sussex à la mort de son père. Personne ? Si, le parlement.

Cependant, notons que la dernière fois qu’un noble fut destitué date de 1917 avec le Titles Deprivation Act. Cette loi avait été signée par le parlement pour priver de leurs titres les nobles britanniques jugés comme des ennemis du Royaume-Uni. Les nobles visés étaient des princes britanniques ou germaniques, qui bénéficiaient de titres et qui s’étaient rangés du côté allemand pendant la Première Guerre mondiale. Le plus célèbre cas est celui du prince Charles-Edouard, qui deviendra ami d’Hitler, petit-fils de la reine Victoria, qui avait été appelé (malgré lui) à régner sur le duché de Saxe-Cobourg-Gotha. Notons, pour faire le lien avec le titre de prince, que malgré la répudiation officielle de sa famille et la privation de son titre de noblesse, qui était duc d’Albany, Charles-Edouard n’a pas été privé de sa qualité de prince. C’est donc peu probable mais techniquement possible de retirer un titre.

Les différents médias qui relaient les demandes des détracteurs des Sussex de les priver de leur titre méconnaissent le fonctionnement de l’attribution des titres de noblesse. Rien ne sert de demander à la Reine de retirer à son petit-fils ses titres. Elle ne peut pas le faire ! La Reine peut octroyer un titre mais il est totalement impossible pour elle de retirer un titre. Seul le parlement peut le faire, à l’issue d’un long processus de vote, et nous venons de le voir, cela n’a eu lieu qu’en cas de trahison en période de guerre.

En réalité, Archie est bien considéré comme l’héritier du duché de Sussex par le College of Arms (le Collège des Hérauts, en français). Il s’agit de l’institution qui enregistre et protège les titres de noblesse. Le Collège des Hérauts se base sur la loi promulguée au moment de l’attribution des titres. Or, à son mariage en mai 2018, les Lettres patentes demandent de reconnaitre le prince Harry, comme duc de Sussex, comte de Dumbarton, baron Kilkeel, et le texte légal précise que les titres sont transmissibles à ses héritiers masculins «légitimement engendrés». Par conséquent, quoi que fassent Harry et Meghan, leur fils est appelé à hériter du titre, et peut donc être considéré par le titre subsidiaire de son père en attendant.

Pour être complet, la tradition veut que l’héritier fasse usage par courtoisie du titre subsidiaire. Dans le cas où il existe plusieurs titres subsidiaires, l’habitude est d’utiliser pour l’héritier le deuxième titre le plus important. Qui voudrait utiliser le titre le moins important ? Mais en réalité, rien n’oblige à utiliser l’un ou l’autre titre subsidiaire. Donc, Archie aurait aussi pu utiliser celui de baron Kilkeel si vraiment le mot «Dumbarton» posait problème au couple.

Pour la petite histoire, Harry et Meghan n’ont jamais honoré leur titre de comte et comtesse de Dumbarton, contrairement à celui de duc et duchesse de Sussex. Le prince Harry et Meghan Markle ont visité le Sussex, cinq mois après leur mariage, jamais Dumbarton. Dumbarton est une ville écossaise d’environ 20 000 habitants. Un château médiéval surplombe la ville et la rive du Clyde. Le château de Balmoral se trouve à environ 200 km en voiture de Dumbarton. 

Le château de Dumbarton près de la rivière Clyde, en Écosse (Photo : Wikimedia Commons)

Le titre de comte de Dumbarton a été créé par Charles II pour la première fois en 1675 pour Lord George Douglas, pour le remercier de ses services militaires lors de la guerre franco-néerlandaise. Quand le titre s’est éteint, par manque d’héritier mâle en 1749, il est revenu à la Couronne. Le titre de Dumbarton n’a rien d’insultant. La ville a obtenu le statut royal et la reine Marie d’Écosse y a vécu un certain temps durant son enfance, avant de rejoindre la France. Quant au nom de la ville, cela veut simplement dire «le fort des Bretons», en langue brittonique. La ville eut de l’importance au 13e siècle, en tant que capitale du royaume de Strathclyde.

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr