La reine Máxima brode les nouveaux rideaux du salon chinois du palais Huis ten Bosch

Le salon chinois est l’un des lieux de réception du palais Huis ten Bosch, la résidence des souverains néerlandais en plein cœur d’un parc de La Haye. Le roi et la reine des Pays-Bas ont lancé un projet national de confection de nouveaux rideaux pour cette salle. La reine Máxima participe activement au projet. Ce jeudi, la reine a retrouvé des brodeuses pour faire un point sur le travail déjà accompli.

Lire aussi : La reine Margrethe II a brodé pendant le confinement : 100 broderies de la Reine sont exposées

La reine Máxima fait le point sur l’évolution de la broderie de ses rideaux chinois

En début d’année, on apprenait que le roi Willem-Alexander et la reine Máxima souhaitaient remplacer les rideaux du salon chinois du palais Huis ten Bosch. Depuis l’abdication et donc le départ de la reine Beatrix en 2014, le palais situé en plein cœur d’un parc à La Haye, était en état de rénovation pendant plus de 4 ans. En janvier 2019, le roi Willem-Alexander, la reine Máxima et leurs trois filles avaient officiellement repris possession des lieux.

La famille royale dans les jardins, avec la vue sur l’arrière du palais Huis ten Bosch (Photo : Wesley de Wit)

La plupart des pièces qui avaient bénéficié d’une rénovation étaient celles situées dans l’habitation privée du couple royal. Plusieurs pièces historiques, comme le salon chinois, étaient restées intactes. Les rideaux de cette salle ont été jugés trop délicats et trop fragiles pour les nettoyer et les manipuler. Il a donc été décidé de ranger précieusement les rideaux de soie. Les rideaux étaient un cadeau d’Ulrich Gualtherus Hemmingson, qui travaillait pour la Compagnie unie des Indes Orientales, au stathouder Guillaume V d’Orange-Nassau et à sa femme Wilhelmina van Prussia en 1791, explique le musée. Hemmingson les avait ramenés d’un atelier de broderie de Canton, une ville aujourd’hui connue comme Guangzhou.

Vue du salon chinois. Les rideaux ne sont pas visibles sur cette photo (Photo : RVD/Corné Bastiaansen)

Lire aussi : La reine Máxima sensationnelle dans sa robe cape à rayures diagonales lors d’un concert à Vienne

Le TextielMuseum de Tilburg et son atelier interne, le TextielLab, ont accepté la mission de procurer de nouveaux rideaux aux souverains. Le projet est d’envergure nationale. Le musée du textile pilote le projet qui fait appel à des brodeurs et des brodeuses de tout le pays. Même la reine Máxima a souhaité participer. La reine brode donc de son côté une partie de rideau.

La reine Máxima retrouve les brodeuses pour constater l’évolution du projet (Photo : Mischa Schoemaker/ABACAPRESS.COM)

Ce jeudi, Máxima s’est rendue à Tilburg pour constater l’évolution du projet. Elle est arrivée avec ses propres broderies pour montrer l’évolution de son travail. Pour cette sortie un peu informelle, la reine Máxima portait une longue robe orange que l’on peut acheter chez Zara pour moins de 40 ans. La reine a voulu marquer le contraste avec ses tenues très apprêtées qu’elle portait hier encore lors de sa dernière journée de visite d’État en Autriche.

Les nouveaux rideaux s’inspirent des anciens motifs du 18e siècle. Une centaine de personnes a pris part au projet et s’y tout le monde s’attelle correctement à sa tâche, le résultat sera visible d’ici quelques semaines. Il faut en tout cas que les nouveaux rideaux soient prêts pour l’exposition prévue à l’automne.

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr