La reine Máxima en visite dans un centre d’imagerie de neurosciences pour se familiariser aux technologies de pointe

Sa Majesté la reine Máxima des Pays-Bas a effectué une visite au département d’imagerie, d’anatomie et de neurosciences du Centre médical universitaire d’Amsterdam, le jeudi 31 octobre dans la matinée. La visite portait principalement sur les neurosciences et les soins de santé mentale.

La reine Máxima a appris comment fonctionnaient les scanners et les IRM

La visite a débuté au Centre d’imagerie UMC d’Amsterdam. Ici, dans un seul bâtiment, on retrouve le centre d’imagerie, mais on y pratique aussi les soins cliniques, la recherche ainsi que le développement et la préparation des médicaments. Cela permet d’établir un diagnostic plus rapidement et de voir quel traitement convient le mieux au patient. Outre des équipements à ultrasons et à rayons X, le centre dispose également d’IRM, de tomodensitomètres, de scanners TEP, d’équipements optiques et de quatre cyclotrons, ou accélérateurs de particules. Cet équipement de numérisation aide à la détection des maladies. Lors de la visite, la reine Máxima a reçu une explication sur l’utilisation des IRM et des scanners TEP dans le diagnostic et le traitement de la maladie d’Alzheimer.

La réalité virtuelle pour arrêter de fumer

Ensuite, la reine Máxima a assisté à diverses démonstrations de recherches neurologiques dans le « Laboratoire du cerveau translationnel ». La recherche translationnelle fait appel à toutes les innovations du laboratoire. Les résultats de la recherche sont rapidement traduits du laboratoire aux soins de santé et, inversement, les besoins en soins de santé sont pris en compte par le laboratoire. Dans le MeMolab, la reine Máxima a reçu une explication sur l’utilisation de la réalité virtuelle dans le traitement, par exemple, de la dépendance au tabac. 

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr