La reine Silvia dévoile la « terrible maladie » qui a emporté son frère

La reine Silvia de Suède a perdu son frère ainé, Walther Sommerlath, en octobre dernier. La Cour royale n’avait pas rendu publique la cause de la mort du frère de la reine, décédé à 86 ans. Dans une interview accordée à la chaine suédoise TV4, l’épouse du roi Carl XVI Gustaf révèle la « terrible maladie » dont il souffrait.

La reine Silvia se confie sur la mort de son frère et sa maladie (Photo : capture vidéo TV4)

Lire aussi : La reine Silvia pense à sa mère atteinte de démence et écrit aux personnes âgées isolées en cette période de crise

Walther Sommerlath était atteint de l’Azlheimer

Comme chaque année, la chaine TV4 diffusera le 25 décembre le documentaire Kungahuset, qui revient sur l’année vécue par la famille royale. En guise de teaser, la chaine a déjà diffusé plusieurs extraits, dont une séquence dans laquelle la reine Silvia est interviewée à propos de la mort de son frère Walther Sommerlath.

La reine Silvia, née Silvia Sommerlath à Heidelberg, en Allemagne, a indiqué que son frère n’était pas décédé du coronavirus mais d’une longue maladie qu’elle connait très bien, l’Alzheimer, sa mère ayant elle-même été atteinte de la maladie. « C’est une terrible maladie. C’est douloureux. Peu à peu, vous n’avez soudainement plus rien dans votre esprit et vous n’arrivez plus à obtenir de réponses… vous ne trouvez pas la bonne », explique la reine Silvia à la journaliste Rania Shemoun Olsson.

Lire aussi : La reine émérite Sofía a inauguré le Congrès national sur l’Alzheimer

La mère de la reine Silvia souffrait également de démence

La mère de la reine, Alice Sommerlath, est également décédée des suites de l’Alzheimer en 1997. Malgré sa connaissance de la maladie, la Reine ne se sentait pas préparée à la mort de son frère. « C’était aussi très difficile de gérer cela. Surtout ces derniers mois. Depuis 25 ans maintenant, je travaille vraiment sur ces questions, mais ici c’était une situation complètement nouvelle. La maladie d’Alzheimer est vraiment quelque chose de terrible, je dois dire ». La reine Silvia s’est sentie impuissante, car la maladie peut prendre différentes formes.

La reine de Suède explique qu’il « n’y a pas de manuel », rien qui puisse exactement dire comment agir. Et lorsque les choses tournent mal, on ressent souvent de la culpabilité. Pour conclure le sujet, la journaliste lui demande si elle a réussi à faire son deuil, et la reine répond « qu’il il est peut-être trop tôt pour le dire, je ne sais pas ».

Lors du premier confinement, au printemps dernier, la reine Silvia avait publié une lettre ouverte aux personnes âgées. Elle y parlait notamment de la démence, rappelant savoir « à quel point cela peut être difficile en tant que parent d’une personne atteinte de démence; l’inquiétude et la frustration que l’on peut ressentir. » Au cours des dernières années de sa vie Alice Soares de Toledo, la mère de la reine Silvia, a été atteinte d’Alzheimer. Sa santé mentale ne permettant plus à Alice de vivre façon autonome, elle avait emménagé dans l’un des appartements du château de Drottningholm. Dans une précédente interview, la reine Silvia avait notamment expliqué que sa mère avait souffert de dépression, soignée à l’époque par des traitements lourds comme des décharges électriques, qui ont peut-être provoqué sa démence. Alice est décédée en 1997.

La reine Silvia et sa mère, dans les années 90 (Image : DR/Pinterest)

Lire aussi : La reine Silvia ouvre le débat de la conférence sur les droits des enfants du Global Child Forum

Sources : Expressen et TV4

Nicolas Fontaine
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Il est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr