Le retour de la fastueuse réception de Nouvel An au palais Christian VII en présence de la famille royale danoise

La reine Margrethe II a organisé sa traditionnelle réception de Nouvel An pour les hauts représentants de l’État, au 1e janvier 2023. La première des trois rencontres entre la reine et les représentants du royaume est la plus prestigieuse, organisée sous la forme d’un dîner de gala au palais Christian VII d’Amalienborg, à Copenhague. Le couple héritier, le prince Joachim et la princesse Benedikte ont également assisté au dîner durant lequel était servi du cabillaud et du renne dans le service en argent.

Lire aussi : Nouvelles photos de gala de la famille royale danoise pour marquer la fin du Jubilé d’or de la reine Margrethe II

La réception de Nouvel An de la reine Margrethe II retrouve son faste habituel

Depuis des siècles, il est de tradition que le souverain danois organise la première réception de l’année, en présence de toute la famille royale, du président du parlement, des membres du gouvernement et des hauts représentants du pays. Déjà au milieu de 17e siècle des traces écrites de cette tradition ont été retrouvées. C’est dans la salle de réception du palais Christian VII qu’a lieu cette soirée de gala exceptionnelle, au 1e jour de l’an.

La reine Margrethe II arrive au palais Christian VII pour présider sa première réception de Nouvel An dans sa forme habituelle depuis le début de la crise sanitaire (Photo : Keld Navntoft, Kongehuset)

Ce 1e janvier 2023, la reine Margrethe II organisait sa première réception de l’année dans sa version habituelle. La réception avait été annulée ou aménagée les années précédentes en raison de la crise sanitaire. Depuis quelques décennies, en raison de la complexité des institutions et la multiplicité des représentants, les salutations sont réparties sur trois jours. Lors de la première réception, sont conviés les membres du gouvernement, le président du parlement et des hauts représentants de l’État. Le 3 janvier, la reine Margrethe II organisera sa réception, il s’agit en réalité de salutations, pour les membres de la Cour suprême, les diplomates et les officiers de la Garde royale. Enfin, le troisième jour, le 4 janvier, elle rencontrera les représentants des Forces de l’ordre et du service public et des responsables du milieu associatif.

La réception de Nouvel An est répartie sur trois jours. Le premier jour est le plus important et comprend un dîner de gala, les autres jours ont principalement lieu des salutations (Photo : Keld Navntoft, Kongehuset)

Lire aussi : Frederik et Mary, un couple héritier presque royal, en l’absence de Margrethe II à son gala de jubilé : la princesse héritière porte son diadème de mariage

Diadèmes et robes de gala étaient de sortie pour la reine Margrethe II, la princesse héritière Mary et la princesse Benedikte

La première des trois réceptions est la plus importante car elle comprend un dîner de gala et tous les membres de la famille royale actifs sont invités à y prendre part. La reine Margrethe II est arrivée au palais Christian VII dans sa robe bleue qu’elle portait sur son portrait officiel de Jubilé d’or. Elle portait aussi une grande écharpe en fourrure. Le prince héritier Frederik, dans son uniforme d’apparat, est arrivé avec son épouse, la princesse héritière Mary. Mary portait sa magnifique robe scintillante de chez Lasse Spangenberg Copenhagen.

Le couple héritier en tenue de gala, à son arrivée au palais Christian VII (Photo : Keld Navntoft, Kongehuset)

Le prince Joachim, deuxième fils de la reine, n’était pas accompagné de son épouse, la princesse Marie. Enfin, la princesse Benedikte, sœur de la reine Margrethe, portait une robe rouge et le diadème à pointes de la reine Alexandrine.

La princesse Benedikte arrive au palais Christian VII pour la traditionnelle « cure du Nouvel An » (Photo : Keld Navntoft, Kongehuset)

Lire aussi : Gala royal en l’honneur des 50 ans de règne de Margrethe II au château de Christiansborg : invités, menu, diadèmes et discours

La reine Margrethe II portait le diadème de perles poirées sur sa tête, ainsi que l’imposante parure qui l’accompagne. Le diadème de perles poirées, ou diadème de perles en poire, est serti de diamants et comprend 18 perles en forme de poire. La princesse héritière Mary portait le diadème en diamants et en rubis de la reine Désirée. Ce diadème du 19e siècle, a été fabriqué en utilisant des rubis ayant appartenu à Désirée Clary, ancienne fiancée de Napoléon, devenue l’épouse du premier roi de Suède de la dynastie Bernadotte.

Le dîner de gala du Nouvel An a eu lieu dans la Salle des chevaliers (Photo : Det Danske Kongehus)

Au menu, la famille royale, la première ministre et les hauts représentants de l’État ont pu déguster une blanquette de cabillaud aux épinards, betterave et ventrèche. Une escalope de renne était servie en plat principal, accompagnée d’une poire poêlée, d’une mousse de morilles et d’une sauce au poivre. Un Brillat-savarin au four a été servi avant le dessert, un gâteau aux agrumes provenant de l’orangerie du château de Fredensborg. Le tout était arrosé de vin du château de Cayx de la reine et de champagne Moët et Chandon.

Les insignes de l’ordre de l’Éphant apparaissent en moiré sur la nappe blanche (Photo : Det Danske Kongehus)

Le repas était servi dans la Salle des chevaliers du palais. Sur la nappe blanche, on voit apparaître les insignes de l’ordre de l’Éléphant en moiré. C’est dans un service en argent qu’ont mangé les convives ce 1e janvier. La famille royale a commencé à manger dans de l’argenterie dès les années 1740, puis cet usage est passé de mode lorsque les services en porcelaine sont devenus à la mode. Le prince consort Henri a toutefois remis au goût du jour l’usage d’assiettes et couverts en argent. Lors de certaines grandes occasions, la reine Margrethe II souhaite que les tables soient dressées en utilisant le service en argent.

Le prince consort Henri a remis au goût du jour l’usage des assiettes en argent (Photo : Det Danske Kongehus)

Avatar photo
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr