Le roi de Malaisie ouvre le parlement après la démission du Premier ministre

Hier, le roi de Malaisie Abdullah Shah, qui porte le titre de Yang di-Pertuan Agong, a ouvert la première séance de la troisième session de la 14e législature. Le roi Abdullah Shah a prononcé le discours d’ouverture, dans lequel, il a fait son mea culpa pour ne pas avoir réussi à empêcher la démission du Premier ministre Mahathir Mohamad.

Le roi de Malaisie a ouvert ce nouveau parlement post-crise (Photo : Bernama)

Lire aussi : Le roi de Malaisie renonce à 6 mois de salaire pour alléger le budget en période de crise du coronavirus

Ouverture de la nouvelle session parlementaire en Malaisie par le Yang di-Pertuan Agong

La Malaisie a traversé une crise politique importante, il y a quelques semaines, quand le Premier ministre Mahatir Mohamad, en fonction depuis près de deux ans, a présenté sa démission soudaine, le 24 février. L’homme politique de 94 ans avait déjà occupé ce poste pendant plus de 22 ans, entre 1981 et 2003. Dans son discours d’ouverture, le roi Abdullah Shah, également sultan de Pahang, est revenu sur ce jour où il a appris la démission de son ministre. Il a directement convoqué une réunion avec lui pour tenté de le raisonner. « Lors de cette réunion, j’avais demandé à Mahathir Mohamad de ne pas démissionner, mais il était catégorique sur sa décision. C’est alors, qu’avec le cœur triste, je devais accepter et respecter sa décision. » La démission du Premier ministre a pris effet le 1e mars 2020.

Les parlementaires respectent les mesures de distanciation sociale pour cette ouverture particulière (Photo : Facebook/wksbmenglish)

Lire aussi : Le divorce du roi de Malaisie : son ex-épouse raconte enfin toute la vérité sur leur enfant et leur mariage

Dans son discours, le roi est revenu sur les différentes réunions qu’il a menées avec les différents représentants de partis. Pendant plusieurs jours, le pays a traversé une crise importante, et le roi Abdullah Shah a joué un rôle essentiel pour tenter de trouver le successeur de Mahatir Mohamad. Ces interminables entretiens aux Palais royal, les journalistes s’en souviennent. Ils restaient prostrés pendant des heures devant ls grilles du palais, si bien que le roi a instauré un drôle de rituel en apportant lui-même chaque jour des menus de chez McDo, Burger King et KFC pour nourrir les journalistes qui attendaient patiemment.

Le roi de Malaisie arrive au parlement pour cette cérémonie protocolaire (Photo : Bernama)

Lire aussi : Le roi de Malaisie offre des menus KFC et McDo aux journalistes qui patientent devant les grilles du palais

« Ce qui est sûr, c’est que chaque lutte a sa fin. On ne peut laisser la crise politique du pays continuer pendant une période prolongée sans y mettre un terme. Pour cette raison, après avoir suivi tous les processus mentionnés, et conformément à la Constitution fédérale, j’ai constaté que l’honorable Tan Sri Muhyiddin Yassin avait obtenu le soutien de la majorité des membres du Dewan Rakyat et était donc qualifié pour être nommé huitième Premier ministre », a déclaré Abdullah Shah. Le Yang di-Pertuan Agong a également déclaré qu’il avait totalement confiance en Muhyidddin Yassin pour réaliser la mission qu’il a acceptée en devenant Premier ministre.

Lire aussi : Dépression post-partum pour Rihana Petra depuis la naissance du fils qu’elle a eu avec Muhammad V de Malaisie

Source : Malay Mail

Avatar
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef - Rédacteur sénior

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés par passion. Il est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales.