Felipe VI s’adresse aux Espagnols pendant la crise du coronavirus : « L’Espagne retrouvera son pouls, sa vitalité, sa force »

Hier, le roi Felipe VI a lui aussi adressé un message à la population suite à l’épidémie de coronavirus. Le roi d’Espagne est l’un des derniers monarques européens à le faire. Seuls le roi Carl XVI Gustaf de Suède, le roi Willem-Alexander des Pays-Bas et la reine Elizabeth n’ont pas fait d’allocution publique à propos de l’épidémie du covid-19.

Message du roi Felipe pendant la crise du coronavirus :

« Permettez-moi de m’adresser à vous, dans ces moments de grande inquiétude et de préoccupation concernant la crise sanitaire que nous traversons, non seulement en Espagne mais dans toute l’Europe et le reste du monde.

Cet après-midi, j’ai rencontré le président du gouvernement et le comité de gestion du coronavirus pour analyser les dernières informations sur l’épidémie et les mesures adoptées après la déclaration de l’état d’urgence, que notre système démocratique prévoit dans la Constitution. L’Etat tout entier, toutes les institutions publiques, sont déterminées à résoudre cette crise, qui est notre priorité essentielle, et tous les Espagnols peuvent se sentir protégés.

Nous sommes confrontés à une crise nouvelle et différente, sans précédent, très sérieuse et grave qui met notre santé en danger dans tous les coins de l’Espagne. Mais aussi, et de manière très traumatisante, elle altère et conditionne nos habitudes et le cours normal de nos vies, de nos emplois et de nos entreprises; bref, notre bien-être.

Mais c’est aussi une crise que nous combattons et que nous allons vaincre et surmonter.

Dans cette situation, la première chose que je veux faire est d’envoyer tout mon amour et mon affection, de même que la Reine et nos filles, à tant de familles à travers l’Espagne qui ont malheureusement subi la perte d’un de leurs proches. Nous pensons également à tous ceux qui sont particulièrement touchés, personnellement ou dans leur entourage, par ce virus et ses conséquences. À vous tous, beaucoup de force et de courage.

Deuxièmement, aujourd’hui, il est plus important que jamais de remercier toutes les personnes, entités et services publics, sans exception, qui aident et se sacrifient pour les autres. Et je veux plus particulièrement montrer ma gratitude à l’un d’eux :

Nous savions que nous avons un excellent système de santé et des professionnels extraordinaires. Je m’adresse à eux maintenant : vous avez notre plus grande admiration et notre plus grand respect, notre plein soutien. Vous êtes en première ligne dans la lutte contre cette maladie, pour l’Espagne. Vous êtes notre première ligne de défense.

Ceux qui, tous les jours et à toutes les heures de la journée, prennent soin des personnes touchées, guérissent les malades, réconfortent et assistent ceux qui en ont besoin. Votre professionnalisme, votre dévouement aux autres, votre courage et votre sacrifice personnel sont un exemple inoubliable. Nous ne pourrons jamais vous remercier assez pour ce que vous faites pour votre pays. Ne soyez pas surpris d’entendre des applaudissements chaleureux et sincères dans les maisons de toute l’Espagne. Un applaudissement sincère et juste, qui, je suis sûr, vous réconforte et vous encourage.

Il y a des moments dans l’histoire des peuples où la réalité nous éprouve d’une manière difficile, douloureuse et parfois extrême; moments où les valeurs d’une société et la capacité même d’un État sont mises à l’épreuve. Je suis sûr que nous allons tous donner l’exemple, encore une fois, de la responsabilité, du sens du devoir, de la civilité et de l’humanité, du dévouement et de l’effort et, surtout, de la solidarité – en particulier avec les plus vulnérables -, afin que personne ne puisse se sentir seul ou impuissant.

Maintenant, nous devons mettre de côté nos différences. Nous devons nous unir autour du même objectif : surmonter cette situation grave. Et nous devons le faire ensemble. Avec sérénité et confiance, mais aussi avec détermination et énergie.

Maintenant, nous devons résister, nous devons subir et nous devons adapter nos modes de vie et nos comportements conformément aux instructions de nos autorités et aux recommandations de nos experts afin de vaincre le virus. Nous devons tous contribuer à cet effort collectif avec nos attitudes et nos actions, si petites soient-elles.

Je sais que c’est facile à dire, et je sais aussi que ce n’est pas facile à faire dans ces circonstances : organiser son travail, à la maison, avec sa famille ou avec ses enfants. Mais c’est ce que nous devons faire pour le bien de tous. Parce que chacun de nous soit une solution à cette crise.

Il s’agit d’une crise temporaire. Une parenthèse dans nos vies. Nous reviendrons à la normale. Sans doute. Et nous le ferons le plus tôt possible : si nous ne baissons pas la garde, si nous unissons tous nos forces et collaborons de nos responsabilités respectives.

Nous retrouverons la normalité de notre existence, la vie dans nos rues, dans nos villes et cités; l’économie, les emplois, nos entreprises, nos magasins, nos ateliers … L’Espagne retrouvera son pouls, sa vitalité, sa force.

Au fil des ans, nous avons traversé des situations très difficiles, très graves mais, comme les précédentes, nous surmonterons également celle-ci. Parce que l’Espagne est un grand pays, un grand peuple qui n’abandonne pas face aux difficultés.

Ce virus ne nous vaincra pas. Au contraire. Cela nous rendra plus forts en tant que société; une société plus engagée, plus attentionnée, plus unie. Une société face à toute adversité. »

(Traduction libre et personnelle)

Source : Casa Real

Lire les allocutions des autres monarques européens :

Avatar
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef - Rédacteur sénior

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés par passion. Il est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales.