Le roi et la reine des Tonga inaugurent le nouveau Centre de coordination de crises

Le roi Tupou VI et son épouse, la reine Nanasipau’u se sont rendus sur l’île de Vava’u, située dans un archipel à 370 km de l’île principale de Tongatapu, où se trouve la capitale Nuku’alofa. Les souverains tongiens ont inauguré un nouveau bâtiment du ministère de l’Énergie et du Climat, qui abritera les locaux du nouveau Centre de coordination de crises, l’institution qui sert à gérer les situations en cas de catastrophes naturelles.

Le roi Tupou VI inaugure le nouveau Centre de crise (Photo : MEIDECC)

Lire aussi : Le roi des Tonga inaugure le patrouilleur offert par l’Australie

Inauguration à Neiafu sur l’île de Vava’u

Le roi Tupou VI a parcouru les 370 km qui séparent la capitale de l’île de Vava’u en bateau, utilisant un navire de patrouille de la marine. La reine Nanasipau’u, s’est rendue à Neiafu, deuxième plus grande ville du pays et la capitale de Vava’u, en avion.

Le roi et la reine des Tongas ont inauguré le nouveau bâtiment du Centre de coordination de crise, géré par le ministère de la Météorologie, de l’Énergie, de l’Information, de la Gestion des catastrophes, de l’Environnement, du Changement climatique et des Communications (MEIDECC). Le roi et la reine ont visité le bâtiment. Une cérémonie festive était organisée devant le centre, où danses traditionnelles et chants étaient au programme. La reine Nanasipau’u arbre devant le centre. Il s’agit d’un arbuste de heilala, la fleur nationale des Tonga.

La reine Nanasipau’u plante un arbre devant le nouveau bâtiment (Photo : MEIDECC)

Lire aussi : Un réveillon en solitaire pour le roi des Tonga

Un nouveau centre pour mieux gérer les situations de crise lors de catastrophes naturelles

« Construit au coût de 1,9 million de pa’anga, soit environ 700 000 euros, le centre vise à renforcer la résilience aux catastrophes naturelles et au changement climatique, en facilitant des activités telles que l’amélioration des prévisions et des réponses pour mieux préparer les communautés et les individus aux risques de catastrophes climatiques actuels et futurs », explique le journal Matangitonga.

Le roi et la reine visitent le bâtiment, guidés par le directeur de la météorologie du centre (Photo : MEIDECC)

Lire aussi : La reine des Tonga de retour au pays après près d’un an

Les Tonga sont le deuxième pays au monde le plus exposé aux catastrophes naturelles. De novembre à mai, les archipels peuvent être victimes de cyclones tropicaux. Le dernier en date le plus catastrophique était Gita, en 2018.

«Les Tonga sont très vulnérables aux catastrophes naturelles telles que les cyclones tropicaux, les tremblements de terre, les inondations et les tsunamis. Il augmente en nombre et en intensité. Nous ne sommes pas seulement à risque, mais c’est une question de survie, culminée par les effets néfastes du changement climatique », a déclaré le Premier ministre, Pohiva Tu’i’onetoa, lors de l’inauguration.

Ce centre peut également venir en renfort et jouer le rôle de centre de secours, dans le cas ou le Bureau national de gestion des urgences de la capitale, à Nuku’alofa, soit endommagé ou indisponible. Il existe aussi un Centre d’alerte à Fua’amotu. En marge de cette visite, le Premier ministre en a profité pour annoncer un nouveau projet d’extension de l’aéroport de Lupepau’u à Vava’u pour accueillir des avions commerciaux plus gros.

Nicolas Fontaine
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Il est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr