Margrethe II, Frederik et Mary rencontrent le corps diplomatique et les membres de la Cour suprême pour les salutations de Nouvel An

Depuis 4e siècles, il est de tradition que le souverain danois rencontre et salue les hauts dignitaires du pays à l’occasion du Nouvel an. Cette tradition s’appelle la nytårskure, qui rappelle une époque révolue où le monarque s’entourait d’une cour et de hauts responsables qui dirigeaient le pays. Les institutions s’étant complexifiées, cette tradition protocolaire s’étend aujourd’hui sur trois jours, les trois premiers jours de l’année. Ce 2 janvier 2020, la reine Margrethe II, le prince héritier Frederik et la princesse héritière Mary ont salué les membres de la Cour suprême, le corps d’officiers de la garde royale. Plus tard dans la journée, une deuxième salve de salutations a été organisée avec les membres des corps diplomatiques.

Deuxième jour des salutations de Nouvel An 2020

Au palais Christian VII d’Amalienborg, la reine du Danemark a perpétué la tradition en rencontrant ce matin les membres de la Cour suprême, le corps d’officiers de la garde royale. Dans l’après-midi, la reine et son héritier ont rencontré les diplomates étrangers en poste au Danemark.

Hier, le 1e janvier avait lieu en soirée la première série des salutations protocolaires et traditionnelles du Nouvel An. Le 1e janvier, on parle de nytårstaffel, car les salutations se font à table, lors de la réception royale du Nouvel An qui réunit les plus proches hommes politiques de la reine, à savoir les membres du gouvernement, le président du parlement et d’autres hauts représentants du pays.

Demain, le 3 janvier aura lieu la dernière salve de salutation de la « cour ». Seront mis à l’honneur les officiers des Forces armées, les représentants de forces de l’ordre ou encore des représentants du milieu associatif.

Avatar
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef - Rédacteur sénior

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés par passion. Il est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales.