L’ex-épouse du prince Andrew se confie sur ses problèmes de santé mentale

Sarah Ferguson a accepté de se confier à propos de sujets très personnels. Dans une longue interview, en plusieurs parties, elle revient sur les rumeurs de remariage avec son ex-époux, le prince Andrew, et aborde des thèmes qui la touchent particulièrement, comme la santé mentale. L’ancienne duchesse d’York s’est confiée à propos de sa propre thérapie.

Lire aussi : Sarah Ferguson parle de la chirurgie : la duchesse d’York dévoile toutes ses opérations au visage… et aux pieds

Sarah Ferguson se confie sur sa thérapie

Sarah, duchesse d’York, 61 ans, a accordé une longue interview au magazine espagnol Hola. La mère des princesses Beatrice et Eugenie a notamment abordé la problématique de la santé mentale. Les troubles psychologiques ont récement une fois de plus fait la une les médias après l’annonce de l’abandon de Simon Biles aux Jeux olympiques. La gymnaste a annulé sa participation après avoir révélé souffrir de problèmes de santé mentale.

«J’ai eu et je continue d’avoir des problèmes de santé mentale, sur lesquels je travaille littéralement tous les jours. J’en ai vraiment et je suis en thérapie depuis 24 ans», avoue l’ex-belle-fille de la reine Elizabeth II. L’ex-femme du duc d’York a par ailleurs confirmé qu’elle et le père de ses filles n’avaient pas pour projet de se remarier, bien qu’ils vivent ensemble au Royal Lodge à Windsor. Comme elle l’avait déjà fait savoir par le passé, ils ont réussi un divorce heureux.

L’ancienne duchesse d’York se confie sur sa thérapie et ses problèmes de santé mentale. Ici, Sarah Ferguson photographiée lors d’un événement caritatif en 2019 (Photo :  Scott Garfitt/Pa Wire/ABACAPRESS.COM)

Concernant ses problèmes psychologiques, Fergie les impute notamment aux souffrances vécues dans son adolescence. Susan, la mère de Sarah aurait fait preuve de négligence envers ses filles, au moment de son divorce houleux avec Ronald Ferguson.

Susan s’est alors mise en couple avec le joueur de polo argentin Héctor Barrantes, décédé d’un cancer en 1990. Huit ans plus tard, la mère de l’ancienne duchesse d’York est décédée dans un accident de voiture. «C’était il y a longtemps et j’aime ma mère», admet Sarah Ferguson. «Elle a été élevée d’une manière où elle ne comprenait pas ce qu’elle faisait et ce n’était pas de sa faute, alors je lui ai pardonné».

La négligence de sa mère est à l’origine de ses troubles

Malgré tout, Sarah continue à voir son psychologue et poursuit sa thérapie. «Je parle à mon thérapeute une fois par semaine, et puis quand ça devient vraiment difficile, j’essaie de comprendre la négativité des démons dans mon esprit. Il y a des ombres très sombres, bien sûr, pour quiconque est aussi créatif que moi… mais il y a aussi des lumières vives, et tout cela est inclus dans le package de Sarah».

Sarah, qui aime tellement les enfants, vit une période très heureuse. Elle est grand-mère pour la première fois depuis le mois de février. Sa deuxième fille, la princesse Eugenie a accouché du petit August. Sa première fille, la princesse Beatrice est enceinte et devrait accoucher à l’automne 2021.

La princesse Eugenie a accouché de son premier enfant en février. Sarah Ferguson est devenue grand-mère pour la première fois (Photo : Instagram/princesseugenie)

L’ancienne duchesse d’York sort un roman de fiction basé sur l’histoire vraie de son arrière-grande-tante, Lady Margaret Montagu-Douglas-Scott. C’est dans le cadre de la promotion de son livre que Sarah s’est confiée dans les colonnes de Hola.

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr