Les souverains luxembourgeois organisent une aubade dans leur château pour la population et des invités allemands

Les traditionnelles aubades de Colmar-Berg n’avaient pas pu avoir lieu en 2020 et 2021 à cause de la crise sanitaire. Les souverains luxembourgeois étaient donc très heureux de pouvoir renouer avec cette tradition ce week-end. En plus de rencontrer la population qui vit non loin de leur château, le grand-duc Henri et la grande-duchesse Maria Teresa ont accueilli cette année des invités étrangers, provenant de Weilbourg, fief d’origine de la branche de la famille de Nassau dont descend le grand-duc Henri.

Lire aussi : Le grand-duc Henri visite une exposition de photos sur Elizabeth II à l’occasion de son Jubilé de platine

Le retour de l’aubade de Colmar-Berg

Le 23 juin, les Luxembourgeois célébreront leur fête nationale. Le grand-duc Henri et la grande-duchesse Maria Teresa ont pour habitude d’inviter les habitants de Colmar-Berg, la bourgade où est située leur résidence, à une rencontre informelle dans les jardins du château. Cette sorte de garden-party a pris l’appellation d’aubade, en référence aux concerts et petites festivités organisées à l’aube. Une aubade est le pendant matinal de la sérénade.

(Photo : Maison du Grand-Duc)
(Photo : Maison du Grand-Duc)

Lire aussi : Constantin de Nassau : le neveu du grand-duc Henri s’est marié

Après deux années d’annulation de l’événement, le couple grand-ducal était heureux de pouvoir accueillir à nouveau la population de Colmar-berg dans les jardins du château. Colmar-Berg compte un peu plus de 2200 habitants et est situé à une vingtaine de kilomètres de la capitale.

Le couple grand-ducal sort de sa résidence pour rencontrer la population (Photo : Maison du Grand-Duc)
(Photo : Maison du Grand-Duc)

Cette année, Henri et Mara Teresa ont également eu le plaisir d’accueillir chez eux des voisins. La ville de Colmar-Berg est jumelée avec la ville allemande de Weilbourg. Une délégation weilbourgeoise était présente lors de cette aubade. Ce n’est pas un hasard si la ville luxembourgeoise est jumelée avec cette ville hessoise. Le château du 16e siècle de Weilbourg fut la résidence des princes de Nassau-Weilburg.

Première aubade depuis 2019 (Photo : Maison du Grand-Duc)

Lire aussi : La princesse Sofia de Roumanie partage ses souvenirs d’enfance lors d’une garden-party pour les enfants au palais Elisabeta

Des invités weilbourgeois chez les souverains luxembourgeois

Valéran 1e, l’un des fils du comte Robert de Laurenbourg (en Rhénanie-Palatinat), devint comte de Nassau au 12e siècle. Les descendants de Valéran sont à l’origine d’une multitude de branches qui se formeront au fil des siècles. En 1520, l’un de ses descendants, Guillaume de Nassau « le Taciturne », par exemple, hérite de la principauté d’Orange et est un ancêtre de la dynastie royale néerlandaise. Parmi les autres branches, il y a celle fondée en 1355 par Jean de Nassau lorsqu’il s’installe à Weilbourg. Il est le premier comte de Weilbourg. Le comté va se diviser à plusieurs reprises au fil des siècles. En 1688, le comte Jean-Ernest de Nassau-Weilbourg voit son comté élevé au rang de principauté. Frédéric-Guillaume est le dernier prince de Nassau-Weilbourg, en 1806, lors de la restructuration des territoires allemands dans la Confédération du Rhin. La principauté de Nassau-Weilbourg fusionne avec Nassau-Usingen pour former le duché de Nassau.

(Photo : Maison du Grand-Duc)

Lire aussi : L’extravagant chapeau de la duchesse de Cambridge pour la troisième garden-party à Buckingham avec le prince William et la princesse Beatrice

L’ancien prince de Nassau-Usingen, Frédéric-Auguste, est choisi comme souverain du nouveau duché de Nassau. Frédéric-Auguste meurt en 1816 sans héritier mâle et le duché est transmis à Guillaume de Nassau-Weilbourg, fils de Frédéric-Guillaume, le dernier prince de Nassau-Weilbourg. En 1866, le duché est annexé au royaume prussien, sous le règne du duc Adolphe. En 1890, Adolphe devient souverain du grand-duché de Luxembourg, quand son lointain cousin, Guillaume III des Pays-Bas décède. Le souverain néerlandais régnait conjointement sur les Pays-Bas et le Luxembourg. Toutefois, la loi salique était d’application au Luxembourg et non aux Pays-Bas. Sa fille unique, Wilhelmine est devenue reine des Pays-Bas, alors que le trône luxembourgeois est passé à Adolphe son cousin de Nassau.

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr