Stéphanie de Luxembourg visite l’exposition de William Kentridge au MUDAM

La grande-duchesse héritière a effectué son premier engagement public de l’année. Pour marquer cette rentrée, c’est tout naturellement qu’elle a choisi une visite en rapport avec sa passion pour l’art. La belle-fille du grand-duc Henri s’est rendue au MUDAM où sont actuellement exposées des œuvres de l’artiste sud-africain William Kentridge.

(Photo : Maison du Grand-Duc / Kary Barthelmey)

Lire aussi : Le prince Charles de Luxembourg aux anges pour son premier Noël

La grande-duchesse héritière Stéphanie devant les œuvres de William Kentridge

La grande-duchesse héritière Stéphanie de Luxembourg était accompagnée de Sam Tanson, ministre de la Culture, pour découvrir les œuvres de l’artiste William Kentridge, qui est actuellement mis à l’honneur par le MUDAM, le musée d’art moderne luxembourgeois.

Publiée par Cour Grand-Ducale sur Vendredi 12 février 2021

Les œuvres de William Kentridge « allient des dessins, des vidéos ou des sculptures, miroir de sa personnalité et de ses racines sud-africaines. Cette exposition rentre dans le cadre du « red bridge project », dont William Kentridge est l’invité d’honneur et qui relie les trois institutions culturelles autour du Pont rouge, le MUDAM, la Philharmonie et le Grand Théâtre de la Ville de Luxembourg », précise la Maison du Grand-Duc.

Publiée par Cour Grand-Ducale sur Vendredi 12 février 2021

Lire aussi : Guillaume et Stéphanie incognitos avec Charles au Bazar de la Croix-Rouge luxembourgeoise

Dans cette exposition interdisciplinaire, convergent musique, danse, performance, film et arts visuels. La grande-duchesse héritière Stéphanie, qui est une véritable passionnée d’art, assure le haut patronage de l’association les Amis des Musées Luxembourg depuis 2013. Stéphanie est également passionnée par la Russie et par ses études de philologie germanique. Son mémoire universitaire de fin d’études portait sur le thème de l’influence du romantisme allemand sur le romantisme russe.

Publiée par Cour Grand-Ducale sur Vendredi 12 février 2021

En 2020, avec la naissance de son premier enfant, le prince Charles, Stéphanie s’est montrée relativement discrète. Bénéficiant d’un congé avant et après l’accouchement, la jeune maman a voulu vivre l’année de crise sanitaire en toute sécurité au château du Fischbach. Depuis quelques jours, son époux, le grand-duc héritier Guillaume, enchaine les rencontres avec les représentants du secteur de l’artisanat, un secteur également touché par la crise.

Publiée par Cour Grand-Ducale sur Vendredi 12 février 2021

Lire aussi : La naissance du prince Charles permet d’aider des enfants au Soudan du Sud

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr