Le sultan Haitham accueille avec faste le roi Abdallah II et la reine Rania au sultanat d’Oman

Les 4 et 5 octobre, le roi Abdallah II de Jordanie, son épouse et son héritier étaient invités par le sultan d’Oman à découvrir ce pays et renforcer l’amitié qui lie le royaume hachémite et le sultanat de la dynastie Said. La sultane Ahad a passé beaucoup de temps en compagnie de la reine Rania, pendant que le sultan Haitham ben Tarik s’entretenait avec le roi Abdallah et le prince héritier Hussein.

Lire aussi : Les sultans aux funérailles de la reine Elizabeth II

Première photo de groupe entre le couple royal hachémite et le couple royal d’Oman, entourés de leur héritier respectif

C’est une photo de groupe qui n’aurait pas pu exister, il y a deux ans de cela. Le sultan Qabus est décédé en janvier 2020, après près de 50 ans sur le trône du sultanat d’Oman. L’homme qui a modernisé et enrichi ce pays du Golfe n’était pas marié et n’avait pas d’enfant. Son cousin, Haitham ben Tarik lui a succédé. Le nouveau sultan, marié à Ahad Al Busaidiyah, avec qui il a 4 enfants, a fait modifier la constitution pour instaurer le système de monarchie héréditaire. Son fils aîné, le prince héritier Theyazin, est donc le premier prince héritier de cette monarchie séculaire, dirigée par la dynastie Said, qui fut aussi à la tête de Zanzibar jusqu’en 1964.

Photo historique permettant de réunir le couple royal de Jordanie et d’Oman, ainsi que leur héritier respectif (Photo : Balkis Press/Abacapress)

Lire aussi : Le roi Philippe et la reine Mathilde visitent la Grande Mosquée de Mascate au sultanat d’Oman

Le roi Abdallah II, son épouse Rania et son héritier Hussein ont posé pour une photo historique à côté du sultan Haitham, de son épouse Ahad, et de son héritier Theyazin. La photo a été prise à l’arrivée de la famille royale hachémite au palais Al Alam de Mascate, après la cérémonie d’accueil protocolaire militaire habituelle devant le palais.

Les retrouvailles entre le roi de Jordanie et le sultan d’Oman ont débuté par des réunions bilatérales. « Les deux dirigeants ont convenu de faire progresser la coopération économique entre les deux pays, en particulier dans les domaines du commerce, des investissements et de l’industrie », explique la Cour royale hachémite.

Lire aussi : Emily Ruete : la princesse qui a fui Zanzibar pour devenir une roturière allemande

Réunions bilatérales et amicales entre les souverains d’Oman et de Jordanie, banquet et visites

La réunion des deux familles royales était aussi l’occasion d’échanger les différentes distinctions qui symbolisent l’amitié entre les deux familles et les deux pays. Le roi Abdallah II a remis le grand cordon de l’ordre de la Renaissance (ordre Al Nahda) au sultan Haitham ben Tarik, « en reconnaissance de ses efforts pour renforcer les liens profondément enracinés entre la Jordanie et Oman ». Ne peuvent être reçus dans l’ordre de la Renaissance que les rois, princes, membres de familles royales et chefs d’État.

Le sultan Haitham, pour sa part, a décerné l’ordre civil d’Oman de première classe au roi Abdallah II, l’une des plus hautes médailles d’Oman. Après l’échange des récompenses, le sultan avait organisé un fastueux banquet au palais auxquels étaient conviés les deux princes héritiers, la reine de Jordanie et l’épouse du sultan.

Traditionnellement, l’épouse d’un sultan est appelée une sultane. Dans la monarchie modernisée d’Oman, ce rôle est assez récent. Avant le sultan Qabus, qui n’avait pas d’épouse, les sultans précédents avaient un harem. L’épouse du sultan Haitham, qui est titrée sayyida (titre de noblesse, équivalent féminin de sayyid, qui est donné aux descendants du Prophète), a pour titulature officielle Son Altesse l’Honorable Dame Sayyida Ahad bint Abdullah ben Hamad Al Busaidiyah.

L’Honorable Dame Ahad d’Oman s’est chargée de faire visiter le sultanat à la reine Rania (Photo : Balkis Press/Abacapress)

Lire aussi : Le sultan d’Oman préside la cérémonie de remise de diplômes de Sandhurst : le prince héritier est diplômé de cette promotion

Le lendemain, le 5 octobre, les deux chefs d’État ont prolongé leurs discussions, entourés de leur délégation respective. Le prince héritier Theyazin, qui est également ministre de la Culture, des Sports et de la Jeunesse d’Oman, a assisté aux réunions.

Durant cette visite exceptionnelle, les délégations et les souverains ont conclu de nombreux accords. Les gouvernements de Jordanie et d’Oman ont signé sept protocoles d’accord et deux programmes exécutifs dans des domaines très variés, allant de l’exploitation minière à la gestion des dossiers et des archives, en passant par l’échange d’informations, la recherche scientifique et l’innovation, ainsi que la coopération dans les domaines du tourisme, de l’industrie et du travail.

Quelques visites étaient aussi au programme de ce séjour de deux jours. Mercredi, le roi Abdallah, la reine Rania et le prince héritier Hussein ont par exemple visite le Musée national d’Oman et la Maison de la musique à l’Opéra royal de Mascate. Durant la visite du musée, les invités jordaniens ont découvert quelques artefacts millénaires provenant de fouilles menées dans le pays.

Avatar photo
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr