Sybille de Selys Longchamps a fait neuf fausses couches avant d’avoir la princesse Delphine

Ce mercredi 12 janvier, la princesse Delphine de Saxe-Cobourg racontait son histoire pour la première fois sur RTL-TVI et sur la chaine néerlandophone Één, dans le documentaire «Delphine, mon histoire». La fille du roi Albert II et de la baronne Sybille de Selys Longchamps est revenue sur son enfance avec avec sa mère et sa relation avec son père. Elle raconte et explique aussi pourquoi sa mère n’a jamais pris de précautions lorsqu’elle fréquentait le prince de Liège. Sybille pensait ne pas pouvoir avoir d’enfants.

Lire aussi : La princesse Delphine électrise avec son tango-techno dans Danse avec les stars

Delphine de Saxe-Cobourg dévoile la rencontre de ses parents

La baronne Sybille de Selys Longchamp a épousé l’industriel Jacques Boël en 1962. Dès le voyage de noces, le couple bat de l’aile. En 1966, Sybille se rend en Grèce, où son père, le comte François de Selys Longchamps est ambassadeur. Son souhait est de profiter de ses vacances pour oublier son mariage mais on la charge d’assister son père lors d’une rencontre avec le prince Albert sur le port du Pirée. Le prince Albert, prince de Liège, est le frère du roi Baudouin.

Sybille et Albert commencent une relation après plusieurs soirées en boite de nuit. Le prince Albert, qui est marié à la princesse Paola et avec laquelle il a trois enfants, déclare sa flamme à Sybille. «Je suis désolée, ce n’est pas réciproque», lui rétorque la fille de l’ambassadeur; Vexé et coupé dans son élan, Albert rentre en Belgique dès le lendemain.

Delphine de Saxe-Cobourg, connue autrefois comme Delphine Boël, raconte les fausses couches de sa mère (Photo : Abacapress)

Lire aussi : Quand la princesse Delphine faisait tout pour se faire expulser du pensionnat : les souvenirs d’une enfant rebelle dans Danse avec les stars

Peu de temps plus tard, un dîner est organisé en Belgique et Albert s’arrange pour être assis à côté de Sybille. Leurs retrouvailles rappellent de doux souvenirs. Albert et Sybille dansent ensemble toute la soirée, au point où Paola donne un coup de pied à son époux pour qu’il lui porte de l’attention.

Le documentaire «Delphine, mon histoire», diffusé ce 12 janvier, nous apprend la raison pour laquelle Sybille est tombée enceinte. Sybille et Jacques étaient socialement ensemble mais séparés dans les faits. Avec Jacques Boël, Sybille avait fait 9 fausses couches, elle pensait ne pas pouvoir avoir d’enfants. Quand elle a commencé à sortir réellement avec Albert, elle est rapidement tombée enceinte. «Elle a tout de suite su que j’étais le bébé d’Albert», raconte Delphine.

Sybille a annoncé sa grossesse à ses proches après trois mois pour s’assurer qu’elle ne puisse pas renoncer à cet enfant. Sybille a menti à son époux, faisant croire qu’elle venait de le découvrir. Sybille a même demandé au médecin comment tricher et comment elle pourrait cacher au mieux sa grossesse. Son médecin lui dira par exemple de ne plus manger de sel et lui donnera des conseils pour cacher son ventre. Même enceinte de neuf mois, la grossesse est passée inaperçue. Sybille a malheureusement beaucoup souffert. Elle et son époux buvaient beaucoup, comme l’explique Delphine. Sybille s’est également forcée à avoir des rapports sexuels avec Jacques Boël pour peut-être justifier sa grossesse.

Delphine est née le 22 février 1968. À 8 ans, Delphine quitte la Belgique, sa mère ne pouvant plus supporter la pression. La relation entre Sybille et Albert continuera pendant des années… À l’époque, la petite Delphine ne connait pas l’identité de son père, et l’époux de sa mère, l’industriel Jacques Boël a accepté de la reconnaitre comme sa fille mais ils n’ont jamais eu de rapports familiaux. Mère et fille s’échappent de leurs relations compliquées en Belgique et Delphine prend l’habitude de voir régulièrement le prince Albert rendre visite à sa mère à Londres ou lors d’escapades romantiques en Europe. C’est à l’âge de 17 ans que Delphine apprendra qu’Albert, le bon ami de sa mère, est aussi son père.

Après avoir gardé ce secret pendant des années, c’est le journaliste Mario Danneels qui mentionne l’existence de la fille illégitime du roi Albert, dans un livre publié en 1999. À partir de cette date, la vie de Delphine, artiste reconnue à Londres, passe de l’ombre à la lumière. Mal perçue par la population, Delphine attendra 2013 pour entamer sa procédure de reconnaissance en paternité.

Après des années de combat contre Delphine, Albert II reconnait qu’elle est sa fille, en janvier 2020, après avoir été contraint de se soumettre à un test de paternité. En octobre 2020, le volet judiciaire se termine avec l’ultime jugement en faveur de Delphine. Comme le prévoit la loi, la justice accorde le titre de princesse de Belgique à la fille d’Albert et elle peut également porter le patronyme de son père biologique. Connue dorénavant comme SAR Delphine de Saxe-Cobourg, princesse de Belgique, Albert II a invité sa fille chez lui et son demi-frère, le roi Philippe l’a également rencontrée. Les tensions familiales semblent apaisées.

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr