Un tabloïd a engagé un détective privé pour obtenir des informations personnelles sur Meghan Markle

Le média participatif Byline Investigates a découvert une pratique illégale à laquelle se serait donnée le tabloïd britannique The Sun, en 2016. Le journal aurait engagé un détective privé pour obtenir des informations privées sur Meghan Markle, dès l’annonce de sa relation avec le prince Harry. Dans un communiqué, le duc et la duchesse de Sussex ont violemment condamné cette intrusion dans la vie privée de Meghan.

Le duc et la duchesse de Sussex réagissent à la révélation qu’un détective privé a enquêté sur Meghan Markle et sa famille pour The Sun (Photo : Abacapress)

Lire aussi : Meghan Markle a identifié les 5 amis qui l’ont trahie en parlant dans la presse people

The Sun a mené son enquête sur Meghan Markle dès 2016

Le média participatif Byline Investigates, qui dénonce les pratiques cachées de la presse, a mené une grande enquête, permettant au final de révéler au public comme le tabloïd The Sun a engagé un détective privé américain pour fouiller dans le passé de Meghan Markle. Un certain Daniel “Danno” Portley-Hanks a accepté la mission du tabloïd et a permis de fournir des numéros de téléphone, des numéros de sécurité sociale, des plaques d’immatriculation et d’autres renseignements administratifs confidentiels de Meghan Markle mais aussi de ses proches et de sa famille.

Depuis lors, le détective Danno, qui vit à Los Angeles, a présenté ses excuses à Meghan, à Harry et même à la Reine pour avoir été à l’origine de tout ce déballage médiatique. « Je n’ai jamais voulu causer de tort à Meghan Markle et je n’aurais pas fait le travail si j’avais su que cela engendrerait tous ces problèmes. Je voulais également profiter de cette occasion pour m’excuser auprès de la Reine, car je me rends compte que ce que j’ai fait pour The Sun a affecté toute la famille. »

Le prince Harry dénonce les pratiques prédatrices des tabloïds

Bien que The Sun nie les accusations, les documents fournis par le détective qui est passé aux aveux, sont pourtant éloquents. Le tabloïd aurait reçu des informations confidentielles sur l’ex-époux de Meghan ainsi que sur d’autres proches. The Sun a payé 2055$ le détective pour obtenir ses informations fin octobre 2016. Le tabloïd a donc mené son enquête dès que la relation entre Meghan et Harry a été rendue publique.

Quelques jours après la remise du dossier de 90 pages, The Sun publiait ses premiers articles concernant la relation houleuse entre Meghan Markle et sa demi-sœur, Samantha Markle. « Le duc et la duchesse de Sussex estiment qu’aujourd’hui est un moment de réflexion important pour l’industrie des médias et la société dans son ensemble, car ce rapport d’enquête montre que les pratiques prédatrices des jours passés sont toujours en cours, provoquant des dommages irréversibles pour les familles et les relations », a déclaré le porte-parole du prince Harry à Harper’s Bazaar.

Le prince Harry a déjà une affaire en cours avec The Sun. En 2019, il a trainé le tabloïd en justice pour avoir piraté son téléphone. Précisons que News Group Newspapers, qui détient The Sun, a envoyé un communiqué dans lequel il réfute avoir demandé au détective privé de trouver des numéros de sécurité sociale. « Il n’a pas été chargé de faire quoi que ce soit d’illégal ni d’enfreindre les lois sur la protection de la vie privée. En fait, il a été clairement chargé par écrit d’agir légalement et il a signé un engagement juridique à le faire. Les informations qu’il a fournies ne pouvaient pas et n’ont pas fait craindre qu’il ait utilisé des pratiques illégales pour obtenir ces informations », peut-on lire dans le communiqué du tabloïd.

Pour sa part, Daniel “Danno” Portley-Hanks a expliqué au New York Times qu’il avait bien signé un accord dans lequel on lui demandait de ne rien faire d’illégal, mais ensuite « les journalistes sont revenus vers moi et m’ont dit : “Mais si vous voulez travailler, continuez à faire ce que vous faisiez”, avec un signe de tête et un clin d’œil. »

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr