Le tsarévitch Georges et le prince Joachim Murat invités au Sénat pour célébrer l’amitié franco-russe

Le grand-duc héritier Georges de Russie et le prince Joachim Murat étaient invités au Sénat, à Paris, pour un événement de commémoration de l’amitié franco-russe. Le tsarévitch Georges et le prince Joachim Murat s’étaient déjà retrouvés lors de l’enterrement de grognards en Russie, il y a quelques jours.

Le général Abad, la sénatrice Joëlle Garriaud-Maylam, le prince Joachim Murat, le grand-duc Georges de Russie et le président du Souvenir napoléonien (Photo : Twitter/senateurJGM)

Lire aussi : Le tsarévitch Georges retrouve Joachim Murat à Naples

Le grand-duc Georges et le prince Murat sont les invités de la sénatrice Joëlle Garriaud-Maylam

En cette année du bicentenaire de la mort de Napoléon, les événements commémoratifs se multiplient. Le mois dernier, lors de l’enterrement de dépouilles d’anciens grognards et soldats tsaristes, l’amitié franco-russe était déjà mise à l’honneur. Le grand-duc Georges et le prince Joachim Murat sont eux aussi le plus bel exemple de cette amitié, dans un tout autre contexte qui opposait leurs ancêtres.

Le fils de la prétendante au trône de Russie et le fils du prétendant au trône de Naples ont été invités à se rendre au Sénat, par Joëlle Garriaud-Maylam, sénatrice des Français de l’étranger. La sénatrice est également Présidente de l’Association du Rayonnement.

Lire aussi : Les origines légendaires de Napoléon Bonaparte

Célébrations de l’amitié franco-russe au Sénat

Après avoir prononcé un discours, le prince Joachim Murat et Georges de Russie ont symboliquement assisté la sénatrice pour remettre le sabre du général Gudin au général Abad. Le général Charles Etienne Gudin est mort au combat, à Smolensk, en 1812, lors de la campagne de Russie. C’est en juillet 2019 que Pierre Malinowski a retrouvé un squelette, qui a pu être identifié comme étant celui de Rudin grâce à l’ADN d’un de ses descendants.

La sénatrice en a profité pour faire visiter le Sénat à ses invités, en leur présentant notamment la somptueuse bibliothèque Médicis. Le petit groupe a pris la pose devant une série d’ouvrages sur la Russie soviétique. Sur ses réseaux sociaux, Joëlle Garriaud-Maylam a précisé que cette période de l’histoire russe avait une importance particulière dans sa vocation. « C’est en réaction à cette Russie-là que je m’étais engagée en politique, il y a quatre décennies, alors que le Grand-duc, qui fêtera ses 40 ans la semaine prochaine, n’était même pas né … »

Joachim Murat est le fils de Joachim Murat, 8e prince de Murat. Tous les fils aînés de la famille portent le prénom de Joachim, en mémoire à leur ancêtre, qui fut roi de Naples durant la période napoléonienne. Georges et Joachim sont tous les deux les héritiers d’un ancien trône. Georges est le fils de la grande-duchesse Maria Vladimirovna Romanov, prétendante au trône impérial de Russie. Quant à Joachim, en tant qu’héritier de la famille Murat, il porte le titre de prince de Pontecorvo. Il est le fils unique de Joachim Murat et de sa première épouse, Laurence Mouton, qui ont eu également 4 filles.

Lire aussi : Léopold 1e – Napoléon : Les meilleurs ennemis du monde

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr