Boris III annonce la naissance de Siméon de Bulgarie le 16 juin 1937

Le 16 juin 1937, le roi Boris III de Bulgarie annonçait la nouvelle, Siméon, titré prince de Tarnovo, était né. La reine Jeanne de Bulgarie venait d’accoucher d’un petit garçon. La Bulgarie avait un héritier. Ce 16 juin 2020, à l’occasion de son 83e anniversaire, l’ancien roi Siméon II a retranscrit sur ses réseaux sociaux, le message que son père avait adressé au peuple bulgare le jour de sa naissance ainsi que celui adressé à l’armée.

Le roi Siméon II fête ses 83 ans ce 16 juin 2020 (Photo : Diliana Florentin)

Lire aussi : Interview du tsar Siméon II de Bulgarie : « La monarchie parlementaire est le système le plus démocratique »

Il y a 83 ans naissait Siméon de Bulgarie

La princesse Marie-Louise de Bulgarie était née en 1933, le roi et la reine des Bulgares s’impatientaient d’avoir un deuxième enfant et un garçon de préférence. Celui-ci est arrivé le 16 juin 1937. « Aujourd’hui, mercredi 16 juin 1937, à six heures quarante minutes, dans Notre métropole de Sofia, Sa Majesté Royale Jeanne, reine de Bulgarie et princesse de Savoie, Notre épouse royale, avec l’aide de Dieu a accouché et a donné naissance à un enfant de sexe masculin, à qui nous avons attribué le nom de Siméon et le titre de knyaz de Tarnovo ». Voici l’annonce faite par le roi Boris pour annoncer la naissance de son fils. Il lui a donné le titre de knyaz de Tarnovo, knyatz étant un titre traduit fréquemment en prince.

L’annonce de la naissance de Siméon par Boris III (Photo : domaine public)

« Alors que nous informons notre peuple bien-aimé de cette occasion qui fait le bonheur à la fois de notre maison et du peuple bulgare, nous appelons nos compatriotes à partager nos ferventes prières au Tout-Puissant pour protéger et sauver notre fils royal et héritier du trône bulgare et lui donner la santé, le bonheur et la bonne fortune dans tous ses efforts et ses actions pour la prospérité, la gloire et le bonheur de notre patrie bien-aimée », conclut le roi Boris III.

Le roi Boris III avec son fils, Siméon, prince de Tarnovo en visite (Photo : capture Facebook)

Lire aussi : Boris de Bulgarie vend une de ses sculptures pour récolter des dons pour le personnel médical

Le prince de Tarnovo a également été promu sous-lieutenant le jour de sa naissance

En parallèle d’un message à la nation, le tsar Boris III s’est adressé ce jour-là à l’armée pour annoncer la naissance du nouveau prince héritier à tous les soldats. Le roi a décidé qu’à sa naissance, son fils rejoignait directement les rangs du « 6ème régiment d’infanterie de Tarnovo avec le grade de sous-lieutenant. En même temps, nous le nommons protecteur du 19e régiment d’infanterie de Choumen, protecteur du premier régiment d’artillerie et protecteur du 3e régiment de cavalerie. »

Lire aussi : Mirko de Bulgarie et sa petite-amie rapatriés du Vénézuela pour vivre le confinement en Espagne

Le roi Boris a justifié les nouveaux grades militaires de son fils en rappelant que ce choix était « guidé par le souhait paternaliste de dédier Notre fils bien-aimé Son Altesse Royale Siméon, prince de Tarnovo, dès l’aube de sa vie à grandir et devenir plus fort, sachant qu’en tant que soldat et citoyen bulgare, c’est sera à lui d’accomplir le devoir sacré de défendre la patrie, de sauvegarder sa liberté et de se sacrifier pour son indépendance ».

Le jeune sous-lieutenant Siméon en visite dans son régiment (Photo : capture Facebook)

Le roi Boris III, tsar des Bulgares, est mort le 28 août 1943. Son fils Siméon n’avait donc que 7 ans lorsqu’il est monté sur le trône de Bulgarie. En 1946, un référendum abolit la monarchie au profit d’un régime communiste. Après un passage en Égypte, le roi Siméon en exil, s’installe en Espagne. En 1962, il épouse Margarita Gómez-Acebo, et ils auront 5 enfants. Dans les années 90, l’exil de la famille royale bulgare prend fin. C’est en 2001 que Siméon fait un retour triomphal dans son pays. La même année, il se présente à l’élection législative et est élu Premier ministre de Bulgarie. L’enthousiasme autour de Siméon Sakskoburggotski (son nom civil bulgare) retombe et il cède le pouvoir au candidat socialiste en 2005. En 2015, son fils aîné, le prince Kardam, prince de Tarnovo, décède dans un accident de voiture. Depuis cette date, c’est le jeune prince Boris de Bulgarie, 22 ans, fils aîné de Kardam, qui est l’héritier.

La famille royale bulgare vit principalement en Espagne, tous les enfants de Siméon et Margarita ayant épousé un citoyen espagnol. En Espagne, la famille porte le patronyme hispanisé de Sajonia-Coburgo-Gotha et en Bulgarie, le patronyme est Sakskoburggotski (Сакскобургготски). La famille royale bulgare descend d’une branche cadette de la famille de Saxe-Cobourg-Gotha. Le roi Boris III avait pour mère une Bourbon-Parme et pour épouse Jeanne de Savoie, la fille du roi Victor-Emmanuel III d’Italie.

Lire aussi : Les 18 ans du prince Tirso de Panagyurishte promis à « un grand avenir »

Sources : SimeonSaxecoburggotha et SimeonSaxecoburggotha

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr