La duchesse de Cambridge débarque en aigue-marine aux Bahamas : dernière halte de William et Catherine Middleton dans les Caraïbes

Arrivée en bleu roi au Belize, en jaune vif en Jamaïque, c’est sans surprise que la duchesse de Cambridge a posé les pieds sur le sol bahamien dans une robe aigue-marine, la couleur nationale. Le prince William et son épouse passeront les trois prochains jours aux Bahamas dans le cadre de leur tournée des Caraïbes pour le Jubilé de platine de la reine Elizabeth II.

Lire aussi : Le prince William parade dans son uniforme tropical blanc en Jamaïque : Catherine Middleton en dentelle blanche

La duchesse de Cambridge arrive à Nassau dans la couleur des Bahamas

Le 24 mars, le prince William, 39 ans et Catherine Middleton, 40 ans, ont participé à une parade militaire en Jamaïque, avant de quitter le pays. Dans la même journée, ils ont embarqué en direction des Bahamas, où ils ont atterri quelques heures plus tard. La duchesse de Cambridge a, comme à son habitude, rendu un hommage vestimentaire au pays hôte, en portant une tenue rappelant les couleurs nationales.

C’est dans une robe turquoise, plus précisément aigue-marine, que Catherine Middleton est arrivée à l’aéroport international Lynden Pindling à Nassau. La robe est signée Emilia Wickstead et elle était assortie à une pochette de la même couleur.

Le prince William et Catherine Middleton arrivent aux Bahamas. La duchesse porte une robe aigue-marine pour faire honneur à la couleur nationale (Photo : Toby Melville//PA Wire/ABACAPRESS)

Lire aussi : La duchesse de Cambridge débarque en Jamaïque en jaune vif

La couleur aigue-marine, le jaune et le noir sont les trois couleurs du drapeau des Bahamas. La couleur noire, qui est représentée par un triangle pointant vers le centre du drapeau, représente la force de la population unie et allant de l’avant. Le jaune et le turquoise symbolisent simplement le soleil et la mer. Le drapeau a été adopté officiellement le jour même de l’indépendance du pays, le 10 juillet 1973.

Après l’accueil protocolaire avec les honneurs militaires à l’aéroport, le duc et la duchesse de Cambridge ont rejoint le bureau du premier ministre Philip Brave Davis, dans le centre de Nassau.

Le duc et la duchesse de Cambridge rencontrent le premier ministre des Bahamas et son épouse, Philip et Anne-Marie Davis (Photo : Chris Jackson/PA Wire/ABACAPRESS)

Le prince William et Catherine Middleton terminent leur tournée royale dans les Caraïbes

Les Bahamas font partie des premières îles du continent qui ont été découvertes par les Européens. C’est d’ailleurs à San Salvador, une île des archipels bahamiens, que Christophe Colomb a posé les pieds pour la première fois en Amérique, en 1492. Après des incursions fréquentes des Espagnols sur ces îles, les archipels passent peu à peu aux mains des Anglais. Le pays a pris son indépendance du Royaume-Uni en 1973 mais est resté un royaume du Commonwealth. Par conséquent, le souverain britannique est aussi le chef d’État des Bahamas. La reine Elizabeth II est donc la reine des Bahamas.

Lire aussi : Le prince William en bleu ciel et Catherine Middleton en bleu roi pour leur début de voyage au Belize

La reine Elizabeth II a visité les Bahamas pour la première fois avec son époux en 1966 puis en 1975. Elle y est retournée en 1977 à l’occasion des festivités de son Jubilé d’argent. Dans le cadre de réunions du Commonwealth, elle est retournée à Nassau, la capitale des Bahamas, en 1985. Sa dernière visite remonte à 1994. Le prince de Galles était présent sur place en 1973 pour assister aux cérémonies officielles de prise d’indépendance du pays. En 2012, c’est le prince Harry qui fut chargé de visiter les royaumes caribéens, dont les Bahamas, à l’occasion du Jubilé de diamant. En 2015, c’est la princesse Anne qui a visité le pays, puis ce fut au tour de son plus jeune frère, le comte de Wessex, de le visiter avec son épouse en 2016.

Le duc et la duchesse de Cambridge ont trois jours pour découvrir les merveilles de ce pays. Depuis le début de leur tournée dans les Caraïbes, il s’agit de la première halte sans heurts ni manifestations. Au Belize, plusieurs manifestations ont eu lieu durant leur visite, rappelant le passé colonial du Royaume-Uni. En Jamaïque, pays sur le point de basculer et d’abolir la monarchie, le prince William a reçu la confirmation du premier ministre qu’il allait entamer rapidement le processus de transition républicaine. Le duc de Cambridge en a profité pour exprimer sa tristesse et faire son mea culpa concernant la responsabilité de son pays dans la traite d’esclaves.

Pour ce sixième jour dans les Caraïbes, le prince William et son épouse terminent plus sereinement leur périple en s’arrêtant aux Bahamas (Photo : Chris Jackson/PA Wire/ABACAPRESS)

Le prince William et Kate terminent leur voyage plus sereinement, accueillis avec joie aux Bahamas. Cet archipel se situe en Amérique du Nord et borde la mer des Caraïbes, d’où son inclusion fréquente dans les Caraïbes en tant que telles, bien qu’il n’existe pas de délimitation géographique précise. Les Bahamas sont des archipels qui comptent environ 700 îles et îlots et qui occupent la majeure partie des îles Lucayes. Les autres îles qui forment les Lucayes sont les îles Turks-et-Caïcos. Ces dernières sont des territoires outre-mer britanniques et sont donc intégralement considérées comme étant une extension du Royaume-Uni.

Les Bahamas sont un royaume du Commonwealth et Elizabeth II en est le chef d’État (Image : Histoires Royales)
Les Bahamas se partagent les îles Lucayes avec un territoire britannique d’outre-mer qui sont les îles Turques-et-Caïques (Image : Histoires Royales)

La superficie totale des îles, proches de la Floride, s’élève à près de 14 000 km2 et on y compte près de 340 000 habitants. Deux tiers des Bahamiens vivent sur l’île de New Providence, là où se situe aussi la capitale, Nassau, autrefois appelée Charles Town. Nassau est un hommage à Guillaume III d’Orange-Nassau, le stadhouder hollandais qui fut l’époux de la reine Marie II d’Angleterre et fut lui-même roi d’Angleterre, d’Écosse et d’Irlande à partir de 1689.

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr