Les caillots de sang inquiétants de la princesse Michael de Kent après sa vaccination contre le coronavirus

En novembre dernier, le porte-parole du prince Michael de Kent annonçait que l’épouse du cousin de la reine Elizabeth II avait été testée positive au coronavirus. Affectée par la maladie, elle avait été placée en isolement. Selon les dernières informations, la baronne Marie-Christine von Reibnitz ne s’en est toujours pas remise. Depuis qu’elle aurait reçu sa double dose du vaccin, ce serait à présent des caillots de sang qui inquiéteraient les médecins.

(Photo : Dan Kitwood/PA Wire)

Lire aussi : Le roi et la reine des Tonga vaccinés à l’AstraZeneca

Marie-Christine von Reibnitz très affectée depuis sa vaccination

Nous vous rapportions en novembre 2020, que la baronne Marie-Christine von Reibnitz était très affectée par le coronavirus. Son époux, le prince Michael de Kent, 78 ans, cousin germain de la reine Elizabeth II, avait été testé négatif. Soignée et placée en isolement au palais de Kensington, la princesse Michael de Kent ne s’est jamais vraiment remise de la maladie.

Marie-Christine, 76 ans, a semble-t-il souffert de problèmes respiratoires durant son enfance, la rendant plus vulnérable aux symptômes de la covid-19. En début d’année, au vu de son âge et de ses antécédents médicaux, la princesse Michael de Kent avait été rapidement vaccinée. Depuis lors, elle a également reçu sa deuxième dose du vaccin d’AstraZeneca.

Lire aussi : Charles et Camilla ont reçu la première dose du vaccin contre le coronavirus

Les proches de la princesse Michael de Kent sont inquiets

Selon les informations du Sun, elle présenterait des caillots de sang depuis sa vaccination et son état ne serait des meilleurs depuis un mois. «La princesse ne va pas bien et a demandé des soins médicaux», explique une source au tabloïd. «Ce fut une période inquiétante pour ceux qui l’entouraient. Il est difficile pour ses proches de la voir souffrir. Elle a vraiment vécu ça.» Son porte-parole, Simon Astaire, a pour sa part répondu qu’il ne pouvait pas commenter les informations concernant les problèmes de santé. Cette nouvelle révélation affecte le couple, une semaine après les accusations à l’encontre de Michael de Kent de monnayer ses relations avec la Russie.

The Sun rappelle qu’au Royaume-Uni, les autorités ont autorisé les Britanniques de 30 à 39 ans à demander une alternative si on leur proposait d’être vaccinés avec le vaccin produit par AstraZeneca, «lorsque cela est pratiquement possible» s’ils craignent les potentiels caillots sanguins.

La princesse Michael de Kent est la troisième personne dans la famille royale à avoir rendu publique sa contamination, en novembre dernier. Le prince Charles a été le premier à avoir contracté la maladie et à présenter de léger symptôme au tout début du confinement en mars 2020. Plus tard, il a été révélé que le prince William avait lui aussi caché sa contamination pour ne pas alerter la population. Enfin, Marie-Christine von Reibnitz avait rendu sa maladie publique en novembre.

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr