La reine Marie-José traitait les nazis de porcs et Mussolini de bouffon

Il est de notoriété publique que la reine Marie-José d’Italie, née princesse de Belgique, avait un fort caractère et n’avait pas sa langue dans sa poche. Son histoire parmi la famille royale de Savoie et son ascension sur le trône italien, aux côtés de son époux Humbert II, se déroulent malheureusement dans le tragique contexte de la Seconde Guerre mondiale. Une période très difficile, qui a rappelé une anecdote à son petit-fils, le prince Dimitri de Yougoslavie. Celle que l’on surnomme la Reine de mai n’avait pas peur dire ce qu’elle pensait, même lorsqu’il s’agissait de prendre des risques pour insulter les soldats nazis.

Connue pour son fort caractère, le petit-fils de Marie-José de Belgique se souvient d’une anecdote sur sa grand-mère et les nazis (Photo : Domaine public)

Lire aussi : La mort du roi Albert 1e : mort en 1934, une partie de l’énigme résolue en 2016

L’aversion de Marie-José pour Mussolini

En 1940, la princesse Marie-José, fille du roi Albert 1e de Belgique et sœur du roi Léopold III, fut bouleversée quand elle apprit que l’armée allemande venait d’envahir son pays natal, la Belgique. Elle avait épousé 10 ans plus tôt le prince Humbert de Savoie, fils du roi Victor-Emmanuel III d’Italie et fut contrainte de rester auprès de sa nouvelle famille, le peuple italien ayant besoin de la famille soudée durant cette période. En 1943, Marie-José, son époux et leurs enfants partent en Suisse et font durant cette période plusieurs retours en Italie. « Ma grand-mère, la reine Marie-José avait une très forte personnalité et n’avait pas peur de dire ce qu’elle pensait. C’est pour cette raison que Mussolini la détestait et la faisait espionner », explique le prince Dimitri de Yougoslavie sur son compte Instagram.

Marie-José et Mussolini en 1935 (Photo : Domaine public)

Lire aussi : Fayçal II : le jeune roi d’Irak assassiné qui inspira Hergé

Quand l’épouse d’Humbert II insultait les soldats nazis

« Un jour, elle m’a dit qu’il (Mussolini) était un homme horrible, un bouffon. Elle avait un mépris total pour lui. » Le prince Dimitri se souvient ensuite d’une anecdote que lui a raconté sa mère, la princesse Maria Pia, fille aînée de Marie-José et Humbert. « À l’époque, Rome était occupée par les nazis. Ma mère m’a raconté qu’ils rentraient au palais du Quirinal dans une voiture décapotable, qu’ils ont vu des soldats nazis en patrouille dans les rues et que ma grand-mère est montée en colère. Elle leur a crié : “Maiali, maiali !”, ce qui veut dire “porcs”, en italien ». Son petit-fils ajoute : « Ma mère était terrifiée » que Marie-José ait osé crier de la sorte. « Mais elle avait aussi beaucoup d’admiration pour elle. Les pauvres dames d’honneur se sont presque évanouies » ce jour-là. Une belle anecdote qui montre pourquoi Marie-José fut admirée pour son fort caractère et son courage.

Lire aussi : Assassinat de Georges 1e de Grèce : prince danois grand-père du duc d’Édimbourg

Dimitri de Yougoslavie partage des souvenirs de sa grand-mère

Le 9 mai 1946, le roi Victor-Emmanuel III abdique en faveur de son fils et Marie-José devient reine d’Italie. Un référendum met fin à la monarchie, 24 jours plus tard. Humbert II quitte son trône sans abdiquer et la famille royale quitte l’Italie. Marie-José vivra principalement en Suisse et son époux, au Portugal. Marie-José et son époux ont eu 4 enfants. L’aînée est la princesse Maria-Pia, vient ensuite le prince Victor-Emmanuel, actuel prétendant au trône d’Italie, puis la princesse Marie-Gabrielle et la princesse Marie-Béatrice. La prince Maria-Pia a épousé en 1955 le prince Alexandre de Yougoslavie, neveu du roi Pierre 1e de Serbie. Maria-Pia et Alexandre ont deux paires de jumeaux. Les deux premiers jumeaux sont les princes Dimitri et Michel.

Le prince Alexandre de Yougoslavie et la princesse Maria-Pia avec leurs deux premiers enfants, les princes jumeaux Dimitri et Michel (Photo : Instagram/prince.dimitri)

Lire aussi : Mary de Teck : celle que Victoria avait destiné à devenir Reine

Source : Instagram

Nicolas Fontaine
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Il est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr

No Comments Yet

Leave a Reply