Le cousin du prince Charles devenu disciple d’un gourou en Inde

Le prince Guelf de Hanovre est l’un de ces personnages atypiques que le Gotha peut parfois connaître. Loin des convenances des cours européennes, le neveu du duc d’Édimbourg a vécu auprès d’un gourou indien une vie spirituelle particulière. Son cousin, le prince Charles, sera témoin de sa transformation inquiétante. Même après sa mort prématurée, il causera bien des soucis à sa mère, la princesse Sophie, par l’originalité de ses funérailles joyeuses.

Le prince Guelf de Hanovre (avec la barbe au centre) et son épouse Wibke, parmi d’autres disciples, face au gourou Rajneesh. (Photo : WikiCommons)

Lire aussi : La Reine ensorcelée par une guérisseuse : une rebouteuse fait trembler la monarchie aux Pays-Bas

Le neveu bien né du duc d’Édimbourg

Le prince Guelf de Hanovre (Welf, en allemand) est né le 25 janvier 1947. Il est le premier enfant de la princesse Sophie de Grèce (fille du prince André et de la princesse Alice de Battenberg) et du prince Georges-Guillaume de Hanovre. Né tout juste 9 mois après le mariage de ses parents, rien ne prédestinait ce prince, issu des plus nobles familles d’Europe, à finir sa vie en Inde, dans une extrême simplicité.

Le prince Guelf de Hanovre descend de la reine Victoria du Royaume-Uni par son père et du roi Christian IX de Danemark par sa mère. Sa mère, la princesse Sophie de Grèce et de Danemark est la sœur aîné du prince Philippe, connu plus tard comme le duc d’Édimbourg et l’époux de la reine Elizabeth II. Son père, le prince Georges-Guillaume est l’arrière-petit-fils de Georges V, dernier roi de Hanovre.

La princesse Alice de Battenberg, épouse du prince André de Grèce, et ses quatre filles, les princesses Margarita, Sophie, Cécile et Théodora. Son cinquième enfant, le prince Philippe naitra en 1921. La princesse Alice est la grand-mère du prince Charles (par Philippe, futur duc d’Édimbourg) mais aussi du prince de Guelf (par Sophie, bébé sur la photo). (Photo : domaine public)

Lire aussi : Hans-Adam II et sa lubie pour les OVNIS : le souverain du Liechtenstein finance la recherche sur les extraterrestres

Un mysticisme qui secoua la famille royale grecque

Le prince Guelf héritera du mysticisme dont fut frappée sa famille et en particulier la reine des Hellènes. Frederika est née dans la famille de Hanovre. Elle est la sœur de Georges-Guillaume. Elle épousera en 1938 celui qui deviendra le roi Paul 1e de Grèce. Frederika est donc la tante paternelle du prince de Guelf et une cousine par alliance de sa mère.

Lors d’un voyage officiel en Inde en 1963, la reine Frederika fut fortement intriguée par l’hindouisme. En 1964, elle rencontre le prix Nobel de physique Werner Heisenberg et s’intéresse alors au mysticisme quantique. Son époux, le roi Paul 1e meurt cette année-là, et leur fils, Constantin II, lui succède. Devenue reine mère, son agenda officiel est allégé et Frederika aura plus de temps pour approfondir ses recherches métaphysiques. Elle deviendra végétarienne et pratiquera la méditation.

En 1969, le reine Frederika est invitée en Inde par le philosophe Telliyavaram Mahadevan Ponnambalam Mahadevan, spécialiste de la pensée Advaïta. Frederika s’installe à Madras, accompagnée de sa fille, la princesse Irène, et de sa belle-sœur, la princesse Sophie. Frederika y restera jusqu’en 1974. Alors que son fils et sa famille étaient contraints à l’exil, après l’abolition de la monarchie, Frederika se vit menacée par l’Église grecque d’être excommuniée à cause de ses déclarations un peu trop personnelles concernant sa nouvelle pratique religieuse. Quand son beau-fils, Juan Carlos, époux de sa fille Sofia, devint roi d’Espagne, elle en profita pour rentrer en Europe, et enfin s’installer au Palais royal de Madrid, où elle a fini ses jours en 1981.

La reine Frederika (sœur du prince Georges-Guillaume et tante de Guelf) avec sa mère la duchesse de Brunswick et sa fille, Sofia (future reine Sofia d’Espagne) (Photo : domaine public)

Lire aussi : Märtha Louise connaissait Shaman Durek dans une autre vie : elle était sa reine, il était son pharaon

Le prince Guelf s’installe en Inde auprès du gourou Rajneesh

Frederika avait transmis sa passion pour le mysticisme et pour l’Inde à son neveu, le prince Guelf. En 1969, le prince avait épousé Wibke van Gunsteren, la fille adoptive d’un diplomate, qu’il avait rencontrée sur les bancs du prestigieux pensionnat de Salem. En 1970, Guelf et Wibke ont eu une fille unique, la princesse Saskia de Hanovre.

Le prince Guelf et la princesse Wibke, connus plus tard comme Vimalkirti et Turiya (Photo : WikICommons/Sannyas Wiki)

Alors que la reine Frederika mettait un terme à sa vie en Inde, le prince Guelf et son épouse décident de rejoindre Pune, dans l’État de Maharashtra. Ils s’installent 1975 avec leur fille dans un ashram, invités par le gourou Bhagwan Shree Rajneesh, connu aujourd’hui comme Osho.

Le prince Guelf adopte le nom de Swami Vimalkirti, ce qui veut dire Splendeur immaculée et Wibke devient Ma Prem Turiya, qui veut dire Amour spirituel. Sa vie d’ascète cause de grands soucis à sa mère, la princesse Sophie. Sophie avait elle-même pu approcher cette philosophie de vie, lorsqu’elle avait accompagné sa belle-sœur lors de sa retraite spirituelle. C’est le prince Charles, qui constatera de visu l’amaigrissement alarmant de son cousin.

Bhagwan Shree Rajneesh, à l’origine du mouvement des néo-sannyasins, connu comme le gourou Osho (Photo : WikiCommons)

Le prince de Galles et le prince Guelf ont été camarades de classe, lorsque Guelf avait rejoint le pensionnat de Gordonstoun, en Écosse. Le prince Charles effectue un visite en Inde en 1980, et découvre alors la vie que mène son cousin, loin de celle à laquelle il se prédestinait en suivant de brillantes études d’économie à l’université de Ratisbonne.

Le prince Charles témoigne à sa tante, la princesse Sophie, l’inquiétude qu’il peut avoir pour son cousin. Peu de temps après cette visite, on apprendra la mort du prince Guelf. Les circonstances exactes de sa mort sont encore troubles, comme le détaille Spiegel. Le 6 janvier, Guelf est victime d’une rupture d’anévrisme, qui selon les versions, se serait produite lors d’un entrainement de karaté ou lors d’un jogging matinal.

Emmené à l’hôpital, le prince est maintenu en vie, mais dans le coma, le plus longtemps possible afin de « lui donner la chance de se détacher complètement de son corps ». Malgré les effort des spécialistes en neurochirurgie de la clinique de Jehangir, appartenant à l’université de Pune, ses reins lâcheront le 9 janvier. Il sera déclaré mort le 10 janvier 1981.

Lire aussi : Le petit ami de la princesse Märtha Louise réalise une séance de chamanisme dans une téléréalité de Netflix

Les funérailles joyeuses du prince Guelf

Malheureusement pour la princesse Sophie, perdre son fils âgé de 33 ans ne fut pas le dernier de ses soucis. Les funérailles de Guelf choqueront le Gotha tout entier. Pas question pour son épouse et la communauté du gourou Osho de laisser partir la dépouille. Une cérémonie joyeuse sera organisée à Pune. Les funérailles joyeuses du prince Guelf ont été entièrement filmées et le DVD de ce moment particulier est toujours mis en vente par la secte Osho.

La princesse Sophie et son époux, le prince Georges-Guillaume, qui vivaient séparément, se rendent en Inde pour assister à la cérémonie. « La perfection de Vimalkirti est quelque chose de merveilleux. Il vivra dans votre sourire, dans les fleurs, dans le vent », déclare le gourou lors des funérailles qui laisseront sous le choc les parents du défunt.

Après la cérémonie mortuaire festive, Guelf est incinéré sur le Gange et une urne contenant une partie de ses cendres est enterrée dans le jardin du gourou, avec l’autorisation de la famille. « Il est mort comme un prince. Tous mes sannyasins sont des princes. Je ne crois pas aux mendiants. Je ne crois qu’aux empereurs », aurait déclaré le gourou, selon Spiegel.

C’est alors que la princesse Sophie s’engage dans une bataille juridique pour récupérer sa petite-fille, la princesse Saskia. Entretemps, Wibke s’était installée avec elle aux États-Unis, dans un centre du mouvement Rajneesh. Elle obtiendra gain de cause et Saskia sera rapatriée en Europe. C’est sa tante maternelle, la princesse Christine de Hesse-Cassel qui la prendra à sa charge, au Royaume-Uni.

La secte Osho est toujours active aujourd’hui, après la mort du gourou Rajneesh en 1990. L’inventeur de la méditation dynamique est un personnage très controversé, connu dans la culture populaire comme le « gourou du sexe », à cause de ses pratiques très permissives. Grâce aux dons de ses fidèles, il se constituera une collection de près d’une centaine de voitures de collection, et il se faisait conduire en Rolls Royce. À sa mort, sa fortune est estimée à un milliard de dollars. Ses disciples sont notamment impliqués dans l’attaque bioterroriste de 1984, dans l’Oregon. En 2018, Netflix lui consacre le documentaire Wild Wild Country en 6 épisodes.

La princesse Saskia, petite-cousine du prince Charles, est aujourd’hui maman de trois enfants. Deux sont issus de son premier mariage et son fils Louis, né en 2003, est issu de son deuxième mariage.

Nicolas Fontaine
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Il est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr