La croisière de la reine Margrethe II se poursuit à Esbjerg

La reine Margrethe II de Danemark effectue une croisière de de trois jours, du 30 août au 1e septembre, à travers le Danemark. Pour son deuxième jour, la reine Margrethe II a mis le cap sur Esbjerg, une commune dans la partie sud du pays. Visites culturelles et sportives, discours, rencontres et découvertes… un beau programme attendait la reine de Danemark ce 31 août 2021.

Lire aussi : Le wagon royal de la reine Margrethe II de Danemark

Deuxième jour de la croisière estivale de la reine Margrethe II en 2021

Dans la nuit du 30 au 31 août, le navire royal Dannebrog a parcouru les 200 km qui séparent Thisted d’Esbjerg. La veille, la reine Margrethe II entamait sa croisière de trois jours, en débutant par des visites dans le Jutland du Nord. Pour son deuxième jour, elle concentrera ses visites à Esbjerg, dans la région du Danemark du Sud.

La reine Margrethe II est arrivée à 10 heures au port d’Esbjerg. Elle a été reçue en musique alors que le maire de la localité est venue l’accueillir sur le port. C’est en calèche que la reine et le maire ont rejoint l’hôtel de ville. Le cortège était escorté par des gardes à cheval. Une fois arrivés à l’hôtel de ville, le maire a prononcé un discours d’accueil et a présenté les membres de son conseil municipal à la reine.

La reine Margrethe II et le maire d’Esbjerg sur le port (Photo : Commune d’Esbjerg)

L’année prochaine, la maison de la musique, le Musikhuset d’Esbjerg fêtera son 25e anniversaire. À l’occasion du prochain anniversaire, un nouveau parvis a été ajouté au bâtiment, conçu par BIG-Bjarke Ingels Group. La reine Margrethe II a eu l’occasion de découvrir le nouveau parvis. Une fois à l’intérieur du bâtiment, elle s’est installée pour regarder une représentation de ballet de la Royal Ballet School d’Esbjerg et du Nouvel Opéra. La reine connait bien ce bâtiment, puisqu’elle l’a inauguré en 1997.

Avant de prendre le déjeuner prévu à 13 heures et offert par la municipalité. La reine Margrethe II s’est rendue à la Bakkeskolen. Cette école se compose à la fois de classes générales et de classes spéciales. Lors de la visite de l’école, la reine a notamment assisté à diverses activités en présence des élèves dans la cour de l’école.

Après le déjeuner, en début d’après-midi, la reine Margrethe II a visité la société VIKING Life-Saving Equipment, qui produit des équipements de sécurité et de lutte contre les incendies. Au cours de la visite, plusieurs produits et accessoires de sauvetage conçus et vendus par l’entreprise ont été présentés à la reine. La reine a notamment pris le temps de s’intéresser au fonctionnement d’un radeau de sauvetage, avant de se rendre dans la salle de couture, où sont cousus plusieurs accessoires comme les gilets de sauvetage.

La journée se poursuit à Østhavnen, l’un des plus grands ports du Danemark. Il s’agit du port situé à Esbjerg. Durant cette visite, la reine Margrethe a été informée des ambitions vertes du port, qui souhaite devenir un acteur important dans la transition écologique du pays.

La reine a ensuite mis les pieds au GAME Streetmekka Esbjerg, qui est une maison de sports de rue et de culture, fondée en 2016. Le lieu est créé autour d’un ancien dépôt de train, et chaque année, environ 40 000 enfants, jeunes et adultes se réunissent pour participer à des activités. La reine a visité les lieux et a pu en apprendre plus sur la pratique du basket-ball de rue, du football de rue et du parkour. Elle s’est aussi intéressée au street art avec des artistes qui font des graffitis.

En fin de journée, c’est la reine qui a décidé de remercier les responsables locaux pour leur accueil. Elle a invités les responsables politiques mais aussi les personnes croisées dans la journée, à venir à bord du navire royal Dannebrog, pour la traditionnelle réception. Le navire restera à quai cette nuit, puisque le troisième jour de la croisière emmènera la reine Margrethe sur l’île de Fanø, qui est située juste en face d’Esbjerg.

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr