Dépression, pression royale, burn-out : Tessy Antony-de Nassau se confie

L’ancienne princesse de Luxembourg, Tessy Antony-de Nassau, s’est confiée dans le podcast Tell It Like It Is, au sujet de la dépression qu’elle a vécue il y a quelques temps. Au cours de cet entretien, l’ancienne belle-fille du grand-duc Henri s’est confiée sur son burnout, la dépression et sur la pression royale qu’elle a pu ressentir tout au long de son mariage avec le prince Louis, père de ses deux enfants.

Tessy Antony-de Nassau se confie sur sa dépression. Entourée de ses deux fils, les princes Gabriel et Noah (Photo : Tessy Antony-de Nassau)

Lire aussi : Tessy Antony-de Nassau : la princesse de la mode à la Fashion Week de Luxembourg

Tessy Antony-de Nassau a traversé une dépression après son divorce

En 2006, le prince Louis a présenté aux Luxembourgeois sa jeune et belle fiancée rencontrée à l’armée. Très rapidement, Tessy accouche du prince Gabriel et le couple se marie dans la même année. En 2007 nait leur deuxième enfant, le prince Noah. En 2017, la princesse Tessy et le prince Louis, troisième fils du grand-duc Henri et de la grande-duchesse Maria Teresa de Luxembourg, annoncent leur séparation. Après une bataille juridique compliquée, le divorce est prononcé en 2019 et Tessy perd son titre de princesse. Jetée sous le feu des projecteurs en tant que belle-fille du chef d’État luxembourgeois, elle sera aussi vite mise de côté une fois la séparation effective.

Lire aussi : Le prince Louis reçoit un message de son ex pour son anniversaire : « Je suis heureuse de t’avoir toujours dans ma vie »

Dans le podcast Tell It Like It Is, Tessy Antony-de Nassau qui a retrouvé l’amour auprès d’un homme d’affaires suisse, est revenue sur ces dix années de sa vie et les suivantes. « Lorsque le divorce a éclaté, mon corps s’est figé. Littéralement, je ne pouvais pas marcher, parler correctement, manger … J’avais tellement d’anxiété et je ne pouvais même pas aller faire les courses », explique Tessy.

Cette sort de burn-out était due à un trop-plein causé par « un mélange de travail, de perception, de désillusion, de pression extérieure » mais c’était en grande partie à cause du divorce que la jeune femme a plongé dans la dépression. Less médicaments ne pouvaient tout simplement pas réparer cette blessure du jour au lendemain. « Le divorce a été l’une des choses les plus douloureuses que je connaisse. J’ai perdu 98% de mes amis. »

Lire aussi : La maman de Gabriel et Noah de Luxembourg parle de sa fausse-couche et envoie un message d’amour à ses fils pour la fête des mères

Accepter l’échec fut le début de la guérison

Elle admet qu’« en tant qu’entrepreneur », il est « difficile d’admettre la défaite et l’échec », mais que cela fait « partie du voyage de chaque être humain ». Il a fallu un certain temps à Tessy pour se reconstruire. « Un jour, ce fut vraiment difficile », explique-t-elle. Tessy a alors refusé de prendre les médicaments qu’on lui avait prescrits pour soulager sa dépression, estimant que sa santé mentale était quelque chose que le médicaments ne pourraient pas l’aider à soigner.

Après la diffusion du podcast, Tessy a tenu à rassurer sa communauté sur ses réseaux sociaux « Je n’ai pas honte de cette expérience car elle m’a rendue incroyablement forte et elle a permis de me concentrer sur le chemin que j’emprunte actuellement. Si vous lisez ceci et sentez que vous avez des problèmes de santé mentale d’une manière ou d’une autre, demandez de l’aide. N’ayez pas honte. Cela arrive à 4 personnes sur 5 dans le monde à un moment de leur vie ! ».

Lire aussi : Tessy Antony-de Nassau se confie : son coup de foudre, son divorce, les violences sexuelles dans le milieu militaire

L’ancienne princesse va beaucoup mieux

L’ancienne princesse, qui travaille dans l’humanitaire et qui a sorti sa première collection de vêtements, continue : «  Je vais bien maintenant et j’espère qu’en parler ouvertement donne de la force et du courage aux autres. Les problèmes de santé mentale et la dépression commencent chez les enfants jusqu’aux personnes âgées – personne n’est en sécurité. » Elle conclut en qualifiant la dépression de « pandémie silencieuse », en référence à la pandémie mondiale de coronavirus que nous vivons actuellement.

Tessy Antony-de Nassau, qui s’intéresse actuellement aux psychotropes et aux méthodes de guérison du stress post-traumatique, a vécu de nombreuses blessures dans sa vie. Elle fut notamment la première femme envoyée en mission au Kosovo, une période dans l’armée qui lui a valu plusieurs récompenses honorifiques. Malheureusement, elle s’est déjà confiée à ce sujet et elle a révélé avoir été victime d’abus durant cette période. Plus récemment, Tessy a parlé ouvertement de sa fausse-couche et de la petite fille qu’elle a perdue.

Sources : Tell It Like It Is et Instagram

Nicolas Fontaine
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef - Rédacteur sénior

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Il est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr