La princesse Maria Laura porte le diadème de Savoie-Aoste à son mariage, en mémoire à sa grand-mère

Ce 10 septembre 2022, la princesse Maria Laura de Belgique s’est mariée civilement et religieusement à William Isvy. La mariée portait une robe Vivienne Westwood sur-mesure et le diadème des Savoie-Aoste en mémoire de sa grand-mère, décédée cette année.

Lire aussi : Le mariage civil de la princesse Maria Laura de Belgique à l’hôtel de ville de Bruxelles

La princesse Maria Laura a choisi le diadème de Savoie-Aoste pour son mariage

Le choix du diadème que la princesse Maria Laura allait porter à son mariage était l’un des secrets les mieux gardés. En début d’après-midi, ce 10 septembre, le mystère s’est levé lorsque la future mariée est arrivée au pied des marches de la cathédrale des Saints-Michel-et-Gudule, au bras de son père l’archiduc Lorenz d’Autriche-Este.

La princesse Maria Laura de Belgique et son époux, William Isvy à la sortie de la cathédrale (Photo : Abacapress)

La princesse Maria Laura a choisi de rendre hommage à sa grand-mère, la mère de son père, la princesse Margherita de Savoie-Aoste, décédée en début d’année 2022. Le diadème des Savoie-Aoste est l’un des bijoux que la princesse Astrid, la mère de la mariée, avait déjà l’habitude d’emprunter régulièrement à sa belle-mère.

La princesse Maria Laura avec le diadème de Savoie-Aoste (Photo : Albert Nieboer/DPA/ABACAPRESS)

Histoires Royales, dans un précédent article, avait misé sur le diadème des Savoie-Aoste comme premier choix pour le mariage. La cassette des diadèmes de la famille royale belge est assez légère et il était presque certain que la princesse Maria Laura profitera de cet avantage d’avoir une double appartenance. Elle appartient à la famille royale belge du côté maternel et à la famille impériale d’Autriche du côté paternel.

La princesse Maria Laura porte le diadème hérité de la famille maternelle de son père (Photo : Abacapress)
La princesse Maria Laura de Belgique portait le diadème des Savoie-Aoste de sa grand-mère Margherita (Image : Histoires Royales)

Ce diadème était utilisé par des membres de la famille royale d’Italie de la branche des ducs d’Aoste. La première à apparaître sur une photo avec ce diadème est la princesse Anne d’Orléans, fille du duc de Guise. En 1927, la princesse Anne a épousé le prince Amédée de Savoie-Aoste, nommé vice-roi d’Éthiopie par Mussolini en 1937.

La princesse Astrid porte le diadème de Savoie au gala de mariage du prince Guillaume de Luxembourg en 2012 (Photo : Patrick van Katwijk/DPA/ABACAPRESS.COM)

Lire aussi : Le diadème kokoshnik en aigues-marines porté par Victoria de Suède au banquet d’État en l’honneur des souverains espagnols

La princesse Anne a prêté son diadème à plusieurs princesses italiennes, cousines de son époux. La princesse Margherita, la fille aînée de la princesse Anne, a hérité du diadème à la mort de sa mère en 1986, diadème qu’elle avait déjà emprunté à sa mère pour assister au mariage du roi Baudouin et de la reine Fabiola en 1960. Le roi Baudouin est aussi le neveu de la reine Marie-José d’Italie.

La princesse Margherita avait épousé en 1953 l’archiduc Robert, l’un des fils du dernier empereur Charles 1e d’Autriche. Margherita et Robert sont les parents de Lorenz. Lorenz et Astrid se sont mariés en 1984 et la princesse Margherita ne possédait pas encore le diadème de sa mère, qui décédera deux ans plus tard.

La princesse Astrid porte le diadème des Savoie-Aoste lors du banquet d’État organisé à Bruxelles lors de la visite du président Emmanuel Macron en novembre 2018. La reine Mathilde porte le diadème des Neuf Provinces dans sa version bandeau. (Photo : Abacapress)

Le diadème serti de diamants a des motifs de volutes et de feuilles. La partie centrale s’élève plus haut en partant de fleurs et feuilles qui s’ouvrent. Ce diadème figure en première position des possibilités qui s’offrent à Maria Laura car il s’agit de la tiare la plus portée par la princesse Astrid. Également, la princesse Margherita de Savoie-Aoste est décédée au début de cette année. Sa disparition a véritablement bouleversé toute la famille et il pourrait s’agir d’un bel hommage que lui ferait sa petite-fille.

Avatar photo
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr