Discours d’anniversaire de la reine Margrethe : « Je me souviendrai de mon 80e anniversaire comme quelque chose d’unique, l’un des plus mémorables »

Hier, la reine Margrethe de Danemark fêtait son 80e anniversaire. Malgré l’annulation de toutes les festivités publiques, à cause des mesures de confinement liées à la pandémie mondiale de coronavirus. Les Danois ont chanté pour la reine Margrethe, ses petits-enfants lui ont envoyé des messages en vidéo, son personnel l’a réveillée en chanson et les rois et reines d’Europe lui ont envoyé leurs vœux pour l’occasion. À l’issue de cette journée un peu particulière, la reine Margrethe est apparue en directe à 19 heures, à la télévision, pour lire son traditionnel discours d’anniversaire.

L’anniversaire chamboulé de la reine Margrethe

Bien que le déroulement de la journée ne ressemblait en rien à ce qui avait été organisée, il y a quelques semaines, la reine Margrethe n’a pas dérogé à la tradition du discours d’anniversaire. Comme elle en a l’habitude la reine de Danemark lit toujours son discours en direct. Également, elle le fait avec beaucoup de naturel, utilisant des notes sur des feuilles en papier, contrairement à d’autres souverains qui utilisent un prompteur. Hier, c’est depuis le château de Fredensborg, où elle est confinée depuis quelques semaines, qu’elle s’est adressée à la population.

Discours des 80 ans de la reine Margrethe depuis Fredensborg, dans le contexte de crise du coronavirus (Image : Capture YouTube/Kongehuset)

Discours des 80 ans de la reine Margrethe, le 16 avril 2020 :

« Célébrer un anniversaire est une tradition profonde et enracinée au Danemark. Nous le célébrons différemment, mais pour la plupart des gens, il se fait de préférence en famille et entre amis.

C’est comme ça d’habitude dans ma famille. J’ai toujours été ravie de pouvoir fêter mon anniversaire. Être capable de ressentir, littéralement, l’atmosphère chaleureuse qui me nourrit dans la journée. Cela a toujours signifié quelque chose de spécial pour moi.

Ce n’est pas le cas cette année.

Nous avons reçu la visite d’un invité non-désiré et dangereux, qui a laissé sa marque dans tout le pays. De nombreuses fêtes, célébrations et mariages ont été touchés, tout comme mon anniversaire.

La journée a-t-elle été longue et triste alors ?

Non, pas du tout. Au contraire, la journée m’a apporté tant de joies et m’a enrichie, plus que je ne peux dire.

Cela me touche profondément que tant de personnes aient voulu se joindre à moi pour célébrer, également cette année. Je vous remercie de tout mon cœur pour les félicitations, pour les chansons et pour les nombreuses pensées qui me sont parvenues aujourd’hui de toutes les parties du royaume.

Les ressources et l’ingéniosité des Danois ont été stupéfiantes. Beaucoup, malgré leurs propres inquiétudes et chagrins, ont pris le temps de m’envoyer leurs voeux d’anniversaire.

Rétrospectivement, je me souviendrai de mon 80e anniversaire comme quelque chose d’unique, l’un des plus mémorables. Ici aussi, il a été constaté que lorsque la crise nous frappe, nous pouvons nous unir dans la communauté – ensemble, mais à distance.

Il y a près d’un mois, j’ai parlé du grave défi que représente la crise du coronavirus – non seulement pour notre communauté, mais pour le monde entier. J’ai fait comprendre à tout le monde la gravité de ce à quoi nous sommes confrontés.

Chacun de nous est mis à rude épreuve. Beaucoup sont malades, beaucoup ont perdu des êtres chers et beaucoup s’inquiètent de la façon dont les choses se passent. Mes pensées vont à chacun.

Nous traversons une période incertaine mais nous constatons également que tout le monde met tout en œuvre pour mettre fin à la crise et suivre les instructions des autorités – cela vaut tant pour les enfants que pour les adultes.

C’était aussi Pâques et beaucoup d’entre nous ont dû la célébrer d’une manière différente de celle à laquelle nous sommes habitués. Le message de Pâques n’a pas été moins puissant. Ici aussi, nous avons fait l’expérience d’être ensemble, bien qu’individuellement.

Mais la crise nous a aussi appris quelque chose sur nous-mêmes dont nous pouvons être fiers. Nous en savons plus que nous ne le pensons. Dans l’ensemble, les Danois se soutiennent et s’entraident dans chaque endroit de notre communauté. En allant de l’avant, de nouvelles idées émergent, et nous voyons de nouvelles façons de travailler et d’être ensemble. Nous avons montré que nous nous soucions les uns des autres et que l’égoïsme n’a pas sa place dans une situation difficile. Nous avons remarqué que l’absence de rapprochement – et de câlin – signifie plus que ce que nous avions imaginé.

Beaucoup de choses montrent qu’ensemble, nous contribuons à maîtriser la maladie. Nous avons montré que nous pouvions nous entendre et aller dans la bonne direction; mais maintenant c’est vrai, nous n’en avons pas encore fini.

Il est fatigant et contraignant de faire fonctionner la vie de tous les jours. Elle est devenue triste et solitaire pour beaucoup, en particulier pour les célibataires et les personnes âgées qui se sentent coupées de leur monde habituel. Mais maintenant, nous devons continuer à persévérer afin que tous, petits et grands, jeunes et vieux, puissent bien traverser la crise. Ensuite, nous pourrons retourner dans un Danemark qui aura probablement changé, mais qui sera néanmoins le Danemark de chacun – enraciné dans notre communauté et en faisant confiance les uns aux autres. 

Mon anniversaire n’a pas été comme je l’imaginais, mais je suis reconnaissante pour ce qu’il est devenu. Merci à tous ceux qui ont contribué à en faire une journée festive et mémorable.

Maintenant, nous rouvrons lentement le Danemark. Mes pensées et mes salutations à chacun d’entre vous, dans ce pays et dans tout le Royaume, avec le désir d’espoir, de réconfort et de courage.

Que Dieu protège le Danemark. »

Traduction libre et personnel, source et discours original.

Nicolas Fontaine
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Il est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr

No Comments Yet

Leave a Reply