La fête nationale monégasque 2021 : Les Grimaldi réunis sans Charlène

Le 19 novembre, jour de la Saint Rainier, Monaco célèbre son souverain. Après une fête nationale monégasque en demi-teinte l’année dernière à cause de la crise sanitaire, c’est à nouveau des festivités chamboulée en 2021, à cause de l’absence de la princesse Charlène. Malgré l’absence de la Première dame, le Rocher était en fête et la famille princière s’est montrée unie lors des célébrations organisées dès le matin.

Lire aussi : La princesse Charlène n’est déjà plus à Monaco et manque la fête nationale

Les Grimaldi prient durant la messe en actions de grâce

La fête nationale monégasque de 2019 restera dans toutes les têtes. Cette année-là, le Palais princier avait décidé de rendre hommage à la princesse Grace, qui aurait eu 90 ans le 12 novembre 2019. Un hommage incroyable de la drill team de l’US Air Force à Grace Kelly avait eu lieu sur la Place du Palais. Autre surprise en 2019, pour la première fois, le prince héritier Jacques de Monaco portait l’uniforme des carabiniers.

L’ambiance était toute autre en 2020. À cause de la crise sanitaire, les festivités publiques étaient annulées. Seule la traditionnelle messe en la cathédrale était maintenue. Toute la famille était apparue masquée et l’apparition au balcon du Palais avait été annulée. La remise des médailles s’était déroulée sans public, dans la Cour d’honneur du palais.

En 2021, les Grimaldi reprennent des couleurs et de la splendeur. Bien que des mesures soient toujours d’application pour protéger les citoyens et les participants aux diverses festivités, on sent que la famille princière était heureuse de pouvoir à nouveau célébrer la fête nationale de façon un peu plus traditionnelle. Une seule ombre au tableau : la princesse Charlène est absente. Toujours en convalescence, l’épouse du chef d’État est épuisée après les différents soucis de santé qu’elle a rencontrés ces derniers mois en Afrique du Sud et préfère se reposer en dehors de la Principauté.

Autrefois, la date de la fête nationale était fixée au jour du saint patron du prince régnant et changeait donc d’un règne à un autre. Le prince Albert II a conservé la même date que son père, qui correspond à la fête de Rainier d’Arezzo, religieux franciscain.

La journée de Fête nationale a débuté ce 19 novembre en matinée avec la messe en actions de grâce pour le prince souverain. Il s’agissait de la deuxième messe de fête nationale pour Mgr Dominique-Marie David, nouvel archevêque de Monaco depuis 2020. Monaco a la particularité d’avoir le catholicisme comme religion d’État, selon l’article 9 de la Constitution monégasque. La messe était célébrée en présence de l’archevêque émérite et le nonce apostolique Mgr Antonio Arcari. Un chanoine, représentant de l’Église anglicane, le représentant de l’Église protestante unie de France et l’évêque orthodoxe grec étaient également présents dans la cathédrale.

Étaient présents Andrea et Pierre Casiraghi, accompagnés de leur épouse, Tatiana et Beatrice. Leur demi-sœur, la princesse Alexandra de Hanovre était assise à côté de Charlotte Casiraghi. Enfin, Louis Ducruet et son épouse Marie, ainsi que Pauline et sa demi-sœur, Camilla Gottlieb, complétaient le groupe.

La princesse Stéphanie, le prince souverain Albert II et la princesse Caroline (Photo : David Nivière/Abacapress)

Le prince souverain Albert II, la princesse Caroline de Hanovre et la princesse Stéphanie sont arrivés vers 9 heures 30 au pied des escaliers de la cathédrale. Ils étaient attendus à l’entrée par l’archevêque. Escortés jusqu’au cœur de la cathédrale, ils se sont assis en face des autres membres de la famille princière déjà installés.

Après une lecture issue de la Genèse, la messe s’est poursuivie par une lecture de l’Évangile selon Saint-Jean (chapitre 15, versets 9-17). L’archevêque de Monaco a ensuite prononcé son homélie. «Nous voici rassemblés pour ce rendez-vous annuel qui exprime si bien notre attachement à notre prince souverain, à sa famille, à notre pays, un rendez-vous désiré préparé avec soin», a débuté Mgr David. «Nous aimons regarder notre belle terre de Monaco et nous la recevons encore aujourd’hui comme un bien précieux, comme un lieu d’enracinement et de croissance, comme un lieu où faire fructifier nos innombrables talents». «Nous formulons des vœux chaleureux de rétablissements» à la princesse Charlène, a conclu l’archevêque dans son homélie.

Après l’eucharistie, le chant du Te Deum a été interprété par la Maitrise et les Petits chanteurs de Monaco. Après le chant du Te Deum, l’archevêque a prié pour le prince souverain, afin qu’il puisse mener à bien sa mission à la tête de l’État. La bénédiction solennelle a été prononcée en latin.

Cérémonie de remise des médailles dans la Cour d’honneur du Palais princier

La fête nationale 2021 se poursuit après la messe, dans la cour du Palais princier. Dans la Cour d’Honneur, le prince souverain et sa famille ont assisté à la prise d’armes. Le prince Albert II a ensuite décerné les médailles d’honneur.

Pauline, Marie et Louis Ducruet dans la Cour d’honneur du Palais (Photo : David Nivière/Abacapress)
Pierre Casiraghi et son épouse Beatrice dans la Cour d’honneur (Photo : David Nivière/Abacapress)

Pour cette cérémonie, le prince héréditaire Jacques et la princesse Gabriella avaient rejoint leur papa. La princesse Caroline et la princesse Stéphanie entouraient toujours leur frère et s’occupaient des jumeaux. Comme l’année dernière, le prince héréditaire Jacques, marquis des Baux, portait son petit uniforme de carabinier.

Cérémonie de remise des médailles dans la Cour d’honneur du Palais (Photo : capture d’écran vidéo Palais princier)

À la demande du prince souverain Albert II, la fête nationale monégasque de cette année était placée sous le thème du mariage princier. En 2019, le fête nationale avait pour thème l’anniversaire de la princesse Grace, en 2020, le thème était bien entendu celui des efforts liés à la pandémie. Le thème de l’année 2021 célèbre le 10e anniversaire de mariage du prince Albert et de la princesse Charlène, qui malheureusement n’a pas pu être présente le jour de l’anniversaire et qui ne peut pas être présente non plus lors de cette fête nationale.

Après la remise des médailles, la famille princière est rentrée au palais et est apparue aux fenêtres pour assister au défilé militaire et écouter les intermèdes musicaux. Le prince héréditaire Jacques et la princesse Gabriella ont été rejoints par leurs cousins et cousines.

Un hommage a été rendu aux origines sud-africaines de la princesse Charlène. La fête nationale 2021 étant dédiée au mariage princier, l’orchestre des carabiniers a interprété un morceau sud-africain et a formé le nombre «10» sur la place, pour rendre hommage au 10e anniversaire de mariage du prince Albert II et de la princesse Charlène.

L’apparition au balcon de la famille princière

Contrairement à l’année dernière, la famille princière a repris la tradition de l’apparition au balcon du Palais. L’apparition au balcon vient clôturer les célébrations de la famille princière à l’occasion de la fête nationale.

Une fois les cérémonies terminées, les agents de sécurité ont ouvert les barrières afin que la population puisse envahir la place devant le Palais et s’amasser sous le balcon où se trouvaient le prince Albert II et ses enfants. Après les traditionnels «Hourra, Hourra !», scandés par la population, Jacques et Gabriella ont sorti des dessins avec des messages adressés à leur maman.

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr