Le roi Felipe VI révèle sa fortune personnelle : patrimoine, œuvres d’art, bijoux et bien immobiliers

Depuis son ascension sur le trône en 2014, le roi Felipe a fait de la transparence et de l’intégrité des notions importantes de son règne. Règne qu’il a d’ailleurs placé sous le signe de l’austérité. Ce 25 avril, le roi d’Espagne franchit un cap historique supplémentaire, en révélant la totalité de son patrimoine. Le roi Felipe a rendu public le montant sa fortune personnelle, en dévoilant l’argent placé sur ses comptes en banque et les biens qu’il possède.

Lire aussi : Combien coûte la famille royale britannique ? Revenus des propriétés royales et coûts de la dotation aux contribuables

Quelle est la fortune du roi d’Espagne ?

Ce mardi, le gouvernement de Pedro Sánchez approuvera un arrêté royal réformant la structure et le fonctionnement de la Maison royale. Cet arrêté « renforcera la transparence, la responsabilité, l’efficacité et le caractère exemplaire de la Maison royale », écrit Europa Press. Depuis 2020, le chef du gouvernement veut réformer la monarchie, en lui imposant une plus grande transparence. En juillet 2020, Pedro Sánchez avait même indiqué qu’il était favorable à la suppression de l’inviolabilité du Roi, consacrée par l’article 56.3 de la Constitution. 

Le roi Felipe a pris les devants. La veille de la signature de cet arrêté, le souverain a rendu public sa fortune personnelle via un communiqué du Palais. Le roi justifie ce choix afin de poursuivre « la voie de la modernisation de la Couronne pour la rendre digne du respect et de la confiance des citoyens selon les principes d’exemplarité, de transparence, de droiture et d’intégrité dans son comportement », explique la Maison royale.

« Guidé par ce même esprit de service et d’engagement citoyen, ajoute aujourd’hui à ses responsabilités constitutionnelles sa décision personnelle de rendre public son patrimoine ». La fortune du roi Felipe VI s’élève très précisément à 2 573 392,80 euros.

Le roi Felipe révèle en toute transparence son patrimoine personnel (Photo : Robert Eklund/Stella Pictures/ABACAPRESS.COM)

Lire aussi : La reine Letizia porte une robe H&M avec le plus prestigieux diadème espagnol en clin d’œil à sa belle-mère pour le banquet d’État en Suède

Le roi Felipe possède 2,6 millions d’euros, pas de biens immobiliers mais des œuvres d’art et des bijoux

Le roi Felipe, 54 ans, n’a pas encore hérité de ses parents. Suite aux scandales financiers de Juan Carlos, Felipe a d’ailleurs annoncé qu’il renoncerait à l’héritage de son père. Son patrimoine s’est constitué uniquement grâce aux dotations qu’il perçoit de l’État, en 25 ans de service au sein de la Maison royale.

La volonté de transparence du souverain est une réponse aux différents scandales financiers qui ont éclaboussé le roi émérite Juan Carlos. Bien que les différentes enquêtes, en Espagne et en Suisse, aient finalement été abandonnées, son image est salie par les soupçons de blanchiment d’argent et de pots-de-vin, sans parler de deux remboursements fiscaux dont l’ancien souverain s’est acquitté volontairement, de justesse, avant de tomber sous le coup d’une condamnation pour fraude fiscale.

Contrairement aux autres souverains européens, qui ont pour la plupart une ou plusieurs résidences de vacances achetées avec leurs deniers personnels dans leur pays ou à l’étranger, le roi Felipe ne possède aucun bien immobilier. La famille royale espagnole n’a pas la brique dans le ventre. La plus grande majorité de son patrimoine se trouve dans des comptes en banque.

Dans une note supplémentaire, jointe à la déclaration du patrimoine du chef d’État, la Maison royale précise que durant ses 25 ans de travail pour la Couronne, d’abord en tant que prince des Asturies puis en tant que Roi, Felipe a gagné 4 276 000 euros bruts. Les membres de la famille royale sont soumis à l’imposition des personnes physiques comme n’importe quel citoyen depuis plusieurs années, d’où le montant inférieur sur ses comptes, en plus de ses dépenses.

Si le roi Felipe n’a pas de biens immobiliers, il a tout de même réalisé quelques dépenses conséquentes, nécessitant de grignoter dans ses économies. Le roi Felipe possède plusieurs œuvres d’art, des antiquités de valeur et des bijoux. Les 2,6 millions de patrimoine sont répartis comme suit : près de 2,3 millions en banque et environ 300 000 euros en bijoux et œuvres d’art.

Lire aussi : Juan Carlos ne possède qu’un petit jardin et un terrain secret en Espagne

Combien gagne la famille royale d’Espagne ?

Chaque année, les membres actifs de la famille royale reçoivent une dotation de l’État. À l’heure actuelle, seuls le roi Felipe, la reine Letizia et la reine Sofia touchent cette rente. En mars 2020, le roi Felipe a exigé que son père ne touche plus la rémunération qu’il recevait jusqu’alors en tant qu’ancien chef d’État. Celle-ci s’élevait à près de 200 000 euros par an.

Le roi Felipe et la reine Letizia touchent une dotation annuelle, ainsi que la reine émérite Sofia. Leurs filles, Leonor et Sofia, encore mineures, ne touchent pas de dotation (Photo : Casa Real de SM el Rey)

En 2021, la dotation du roi Felipe était de 253 850 euros bruts, loin des 998 000 euros que touche le roi Willem-Alexander des Pays-Bas, qui lui n’est pas soumis à l’imposition. L’année dernière, le montant des dotations des trois membres de la famille royale espagnole n’avait pas été indexé en raison du contexte économique, suivant habituellement l’indexation de 0,9% accordée aux salaires des fonctionnaires. La reine Letizia a reçu 139 610 euros en 2021, tandis que la reine Sofía a perçu 114 240 euros. Ces montants sont bruts et le taux d’imposition personnel est identique à celui de n’importe quel autre citoyen.

À cela s’ajoutent les 8,4 millions d’euros de budget alloués par le gouvernement à la Maison royale en 2021. Il s’agit du coup de fonctionnement de l’institution. La majorité du budget est consacrée aux salaires du personnel. En 2021, une partie conséquente de ce budget avait été utilisée pour l’achat de matériel informatique, la Maison royale ayant eu besoin de se moderniser à cause de la crise sanitaire qui imposait des moyens de communication à distance dont elle ne disposait pas.

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr