Le salaire du roi et de la reine des Pays-Bas en 2021

La fortune de la famille Orange-Nassau est considérable, si bien que la famille royale a été classée, 12e famille la plus riche des Pays-Bas, en 2019 par le magazine Quote. Il est vrai que lorsqu’on sait combien gagne le Roi et sa famille, il y a de quoi amasser un petit pactole au fil des ans. Le budget prévu par la Chambre du Roi pour l’année 2021 vient d’être soumis au vote du parlement pour approbation. Le nouveau budget prévoit de rémunérer le roi Willem-Alexander près d’un million d’euros l’année prochaine.

Le salaire du roi des Pays-Bas pour 2021 sera d’un million d’euros (© RVD / Wesley de Wit)

Lire aussi : La famille royale néerlandaise est la 12e plus riche famille du pays : Mabel d’Orange-Nassau augmente son capital de 50 millions €

Combien gagnera Willem-Alexander et Máxima en 2021 ?

Le roi Willem-Alexander, son épouse, la reine Máxima, et leurs trois filles, sont nourris et blanchis « aux frais de la princesse ». Malgré le peu de dépenses personnelles à assumer, ils ont droit à un salaire, ce qui est rarement le cas dans les autres monarchies.

Chaque année, à la rentrée, le budget de la Chambre du Roi est soumis au vote du parlement. Ce rapport permet d’avoir un aperçu précis et totalement transparent des sommes allouées au fonctionnement de la monarchie. On y retrouve le budget du cabinet du Roi, le budget prévu pour les déplacements et même l’achat de matériel. Bien sûr, la presse s’intéressera surtout au poste appelé « revenu réel ». Il s’agit des émoluments prévus pour le roi et sa famille, qui correspondent à un apanage ou une rente non soumise à l’imposition.

Lire aussi : La princesse Amalia recevra 111 000 euros en 2021

Le roi Willem-Alexander touchera 1 million d’euros en 2021

En 2021, le roi Willem-Alexander toucher un revenu personnel de 998 000 €, soit 83 167 € par mois. Un budget d’environ 5 millions d’euros supplémentaires est prévu pour payer son personnel et ses dépenses privées. Rappelons que le revenu personnel des membres de la famille royale est exonéré d’impôts, comme le précise le Palais royal.

Aux Pays-Bas, l’épouse du souverain, la reine Máxima a elle aussi droit à un salaire. Elle touchera en 2021, 396 000 euros, soit 33 000 euros par mois. Elle aussi bénéficie d’un budget pour payer son personnel et ses dépenses. Ce budget s’élèvera à 659 000 euros.

L’ancienne reine, la princesse Beatrix, a elle aussi droit à un salaire, en tant qu’ancien chef d’État. Le salaire de la princesse Beatrix sera de 564 000 euros, soit 47 000 euros par mois. Le budget prévu pour le salaire de son personnel et ses dépenses s’élève à un peu plus d’un million d’euros.

La princesse Beatrix, en tant qu’ancien chef d’État, touche un salaire de 47 000 euros par mois (© RVD – Jeroen van der Meyde)

Enfin, la princesse Catharina-Amalia, princesse d’Orange, qui aura 18 ans en décembre 2021, a droit à une rémunération dès sa majorité. Pour son seul mois de l’année 2021 en tant qu’adulte, elle touchera 20 000 euros. Un budget supplémentaire de 91 000 euros est prévu pour ses dépenses et son personnel.

Notons que le frère du Roi, le prince Constantijn et son épouse, la princesse Laurentien, ne touchent pas de rente, bien qu’ils fassent partie de la Maison royale. Il en va de même pour la tante du Roi, la princesse Margriet et son époux, Pieter van Vollenhoven, qui font aussi partie de la Maison royale.

Lire aussi : Augmentation de la rente de la reine Margrethe II en 2021

Comparaison des salaires du roi des Belges et du roi des Pays-Bas

Chez les voisins belges, le roi Philippe et sa famille se montrent beaucoup plus modestes. Rappelons que les Pays-Bas comptent 17 millions d’habitants et la Belgique 11,5 millions d’habitants.

Cependant, en Belgique, le souverain ne touche pas de salaire. Il a droit à une liste civile pour faire fonctionner ses activités, dont une part est prévue pour les frais de ménage, à savoir les dépenses personnelles de son couple et de ses enfants. Sur une liste civile de 12,45 millions d’euros en 2020, 370 000 euros sont prévus pour les frais personnels du roi et de sa famille. Contrairement aux Pays-Bas, pour la reine Mathilde, aucun frais de fonctionnement ne sont prévus pour l’épouse du Roi et bien entendu, contrairement à la reine Máxima, elle ne touche pas de salaire.

Les seuls membres de la famille royale à pouvoir prétendre à une dotation royale (et donc à une forme de salaire), sont : l’ancien souverain, l’héritier, et les éventuels veuves/veufs de l’héritier ou de l’ancien souverain. Dans le cas de la Belgique, l’ancien roi Albert II est concerné. Cependant, une exception a été faite par arrêté royal pour le prince Laurent et la princesse Astrid, frère et sœur du roi, qui touchent aussi une dotation. Notons que l’héritière du trône, elle, à l’inverse, a renoncé pour le moment à sa dotation.

La dotation royale, comme aux Pays-Bas est composée d’une part de frais de fonctionnement et d’une part de traitement, cette part peut être considérée comme un « salaire ». Ce salaire est versé mensuellement et contrairement aux Pays-Bas, les récipiendaires sont soumis à l’impôt des personnes physiques, comme n’importe quel citoyen.

Le roi Albert II, ancien souverain belge, touche 15 000 euros bruts par mois, soit environ 8900 euros nets (Photo : histoiresroyales.fr)

Lire aussi : Combien coûte la famille royale aux Belges ?

En 2020, l’ancien roi Albert II reçoit un « salaire » annuel de 186 000 euros, soit 15 500 euros bruts par mois, ou encore après imposition, environ 8 900 euros nets par mois. Rappelons qu’aux Pays-Bas, l’ancienne souveraine, la princesse Beatrix gagnera en 2021, 564 000 euros, soit 47 000 euros par mois, nets d’impôts.

Là où la princesse héritière Elisabeth de Belgique a annoncé en novembre 2019 (date de sa majorité) ne pas vouloir sa dotation, ce n’est pas le cas de la princesse Amalia, qui dès ses 18 ans, en décembre 2021, touchera sa dotation. Celle-ci s’élève à 20 000 euros pour son seul mois de décembre.

Source : Het Koninklijk Huis

Nicolas Fontaine
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef - Rédacteur sénior

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Il est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr