Détention prolongée pour le harceleur qui a menacé de mort la princesse Amalia des Pays-Bas

En avril dernier, nous vous parlions d’un ancien militaire qui avait menacé de mort la princesse Amalia sur les réseaux sociaux. L’homme, appelé Wouter G., dans la presse néerlandaise, avait été placé en détention provisoire dans un centre psychiatrique pénitentiaire. On apprend aujourd’hui que sa détention provisoire est prolongée. Le tribunal souhaite avoir un rapport psychiatrique complet de l’individu afin de déterminer la façon dont il devra être jugé.

La détention du harceleur de la princesse Amalia est prolongée (Photo : ANP)

Lire aussi : La silhouette « grande taille » d’Amalia des Pays-Bas : un magazine people sous le feu des critiques

L’ancien militaire était rentré en contact avec le meilleur ami de la princesse Catharina-Amalia sur Instagram

Wouter G., un ancien militaire, présenté comme un sans-abri, aurait menacé de mort la fille aînée du roi Willem-Alexander en janvier dernier. L’homme avait trouvé sur Instagram le compte de Brent M., le meilleur ami de la princesse Catharina-Amalia. « Je pense que je vais faire une victime. Et tu sais qui c’est », aurait écrit Wouter au meilleur ami d’Amalia. Il aurait ensuite conversé avec un compte Instagram tenu par une fan de la princesse d’Orange, croyant s’adresser directement à la princesse Amalia. « Oui jeune fille. Il n’y a pas moyen d’y échapper », lui aurait-il écrit, ou encore « Ma haine pour toi ne cesse de croître ». L’homme a même préciser qu’il serait dans la foule lors de la Fête du Roi, le jour de Fête national lors duquel toute la famille royale est de sortie.

Lors de la première audience en vu de son procès, d’autres messages ont été lus. « J’économise pour un pistolet. Je vais sortir d’un égout pour tirer sur quelqu’un ». D’autres messages obscènes parlent de la « lécher » ou de l’étouffer. « Je vais à la Fête du Roi, et je veux être photographié avec toi, je te serrerai la main ».

Lire aussi : Un homme condamné pour avoir insulté la reine Máxima des Pays-Bas

Le harceleur reste en prison jusqu’à ce qu’on établisse son profil psychiatrique

Il a été décidé hier que l’accusé de 32 ans, originaire de Zwolle, allait devoir à présent passer par le Pieter Baan Centrum. Il s’agit du centre psychiatrique piloté par le ministère de la Justice néerlandais. Le centre va devoir faire un rapport sur les aptitudes mentales et le profil psychiatrique du harceleur. En fonction du résultat, le tribunal décidera de la façon dont doit être jugé cet homme. En attendant, sa détention provisoire est prolongée, jusqu’à la publication du rapport psychiatrique.

Lire aussi : Un YouTubeur condamné à 4 ans de prison pour avoir critiqué le roi du Maroc dans une vidéo

Source : RTL Boulevard

Avatar
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef - Rédacteur sénior

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés par passion. Il est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales.