Les hommages poignants de la reine Anne-Marie aux funérailles de son époux en mémoire de leur mariage

Ce 16 janvier 2023, la famille royale grecque enterrait son patriarche, le roi Constantin II, le dernier roi des Hellènes. Les souverains de tout le continent se sont rendus à Athènes pour assister aux funérailles du roi Constantin II et pour soutenir sa veuve, la reine Anne-Marie. La reine, acclamée par la foule à son arrivée, n’a pu contenir ses émotions. Visiblement très affectée par la perte de son époux, elle lui a également rendu des hommages symboliques forts, en portant des bijoux spécifiques et par le choix des fleurs posées devant son cercueil.

Lire aussi : Les royautés des Balkans aux funérailles du roi Constantin II de Grèce

Le dernier hommage de la reine Anne-Marie au roi Constantin II

Le roi Constantin II est décédé le 10 janvier 2023 à 82 ans, affaibli depuis quelques années par des attaques cérébrales successives. Ce 16 janvier 2023, des souverains de tout le continent, des représentants de familles royales du monde entier et des sympathisants ont rendu un dernier hommage au roi des Hellènes, en assistant à ses funérailles orthodoxes à la cathédrale métropolitaine d’Athènes.

Les funérailles du roi Constantin II se sont déroulées à Athènes ce 16 janvier 2023 (Photo : capture d’écran vidéo)

La reine Anne-Marie, 76 ans, était le personnage central des funérailles de son époux. La matriarche se partageait le travail d’organisation avec son fils aîné, le prince héritier Pavlos, nouveau chef de la famille royale grecque. Tous les regards étaient tournés vers la mère et son fils, qui ont agi dignement, entre le devoir d’exécuter parfaitement les rituels et l’obligation de jouer aux hôtes parfaits pour leurs prestigieux invités.

La reine Anne-Marie, très émue, était acclamée par les Grecs sur le parvis de la cathédrale métropolitaine d’Athènes avec son fils aîné, le prince héritier Pavlos (Photo : Petros Giannakouris/AP/ISOPIX)

La reine Anne-Marie est apparue quelques minutes avant le début de la cérémonie, déposée devant l’édifice en voiture avec sa belle-fille. Elle a ensuite rejoint le prince héritier qui l’attendait sur les marches de la cathédrale. Acclamée par la foule, la reine Anne-Marie s’est tournée vers les Grecs, la main sur le cœur pour les remercier. C’est alors qu’est apparue cette grosse croix en diamant qui pendait à son cou, la même croix que celle portée à son mariage.

La reine Anne-Marie portait la croix en diamant qu’elle portait aussi à son mariage en 1964 (Photo : Albert Nieboer/DPA/ABACAPRESS.COM)

Lire aussi : La grande-duchesse Maria Vladimirovna de Russie aux funérailles du roi Constantin II de Grèce

Le bouquet de muguets et la croix en diamants en souvenir d’un somptueux mariage d’amour en 1964

La reine Anne-Marie de Grèce est la deuxième sœur de la reine Margrethe II de Danemark. La fille du roi Frédéric IX et de la reine Ingrid a épousé en septembre 1964 le tout jeune roi Constantin II. Le roi des Hellènes venait de succéder à son père, Paul 1e, en mars 1964. Ce mariage d’amour grandiose a été célébré à la cathédrale métropolitaine d’Athènes, Anne-Marie embrassant la foi orthodoxe de son époux, elle qui est née dans la foi luthérienne. Il s’agissait d’un véritable mariage d’amour, les mariés se connaissant depuis cinq ans.

Le roi Constantin porte le grand uniforme blanc de maréchal le jour de son mariage avec Anne-Marie, qui porte une robe en satin du créateur danois Holger Blom, la tiare du Khédive sur la tête, le voile en dentelle de Bruges de sa grand-mère et tient un bouquet de muguets dans la main (Photo : Steen Jacobsen/ Scanpix/ABACAPRESS.COM)
Les liens de parenté entre la roi Constantin II et son épouse, la reine Anne-Marie (Image : Histoires Royales)

Lire aussi : Funérailles du roi Constantin II à la cathédrale d’Athènes en présence des rois et reines de toute l’Europe

Ce 16 janvier, la reine Anne-Marie était de retour dans la cathédrale où elle avait célébré son mariage avec le roi Constantin. Elle avait troqué sa robe blanche en satin du créateur Holger Blom pour une tenue de deuil noire. Seule sa grosse croix en diamant brillait à son cou, comme le jour de son mariage. La croix, enfilée autour d’un fin collier en diamant en 1964, pendait à présent à un collier de grosses perles.

La couronne de fleurs de la reine Anne-Marie à son époux est composée de muguets comme pour son bouquet de mariage (Photo : Gtres/ABACAPRESS.COM)

Alors que la reine des Hellènes essuyait une larme en s’agenouillant devant le cercueil de son époux, exposé dans le chœur de la cathédrale, on pouvait apercevoir la couronne de fleurs qu’elle avait fait déposer au pied du catafalque. Cette gerbe était composée de muguets, l’unique fleur qui composait son gros bouquet de mariage. La gerbe mortuaire était surmontée d’un ruban bleu sur lequel on pouvait lire : « Ta bien-aimée Anna Maria ».

La couronne de muguets est signée « Ta bien-aimée Anna Maria » (Photo : Gtres/ABACAPRESS.COM)

Bien qu’il s’agisse d’une cathédrale, la capacité de cet édifice religieux est relativement limitée. Le cercueil du roi Constantin II, recouvert d’un drapeau grec, était entouré d’un côté par les membres de la famille royale grecque et de l’autre côté par les royautés étrangères. Le métropolite Chrysostomos qui avait uni Anne-Marie de Danemark à Constantin de Grèce avait été remplacé par le métropolite Hiéronime II. Loin de l’ambiance festive de 1964, du carrosse, de la tiare du Khédive, les funérailles avaient un caractère informel ce qui les a rendues très chaleureuses. Les marques d’affection de cette famille royale soudée et les attentions de la reine Anne-Marie resteront comme un moment historique de vive émotion.

La reine Letizia et le roi Felipe d’Espagne sont au premier rang à côté de la reine Mathilde et du roi Philippe de Belgique, du roi Willem-Alexander et de la reine Máxima des Pays-Bas et du prince Albert II de Monaco (Photo : capture d’écran)

Parmi les souverains européens se trouvaient notamment le roi Willem-Alexander des Pays-Bas et la reine Máxima, le roi Philippe de Belgique et la reine Mathilde, le roi Carl XVI Gustaf de Suède et la reine Silvia ou encore le grand-duc Henri et le prince Albert II de Monaco, qui faisaient face au cercueil. D’autres familles étaient représentées par l’héritier du trône. D’autres anciens souverains et prétendants au trône, comme le roi Siméon II de Bulgarie, l’impératrice Farah d’Iran et la grande-duchesse Maria Vladimirovna de Russie étaient présents. Même le roi Juan Carlos est sorti de son exil aux Émirats arabes unis pour assister aux funérailles en famille, entouré de ses trois enfants et de la plupart de ses petits-enfants. La famille royale danoise était également présente en nombre pour soutenir la reine Anne-Marie, l’une des leurs.

Avatar photo
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr