Ingahild Grathmer : Des aquarelles de la reine Margrethe II vendues sous son pseudonyme

Ce 2 février 2021, deux œuvres de la reine Margrethe II ont été vendues aux enchères. Il s’agit de deux aquarelles qui n’étaient pas identifiables par le grand public, étant simplement signées « IG » pour Ingahild Grathmer. Ce pseudonyme est pourtant bien connu des spécialistes puisqu’il s’agit de l’ancien nom utilisé par la reine Margrethe II lorsqu’elle signait ses œuvres d’art.

ingahild grathmer vente aquarelles reine magrethe
Deux aquarelles de la reine Margrethe II vendues sous son pseudonyme Ingahild Grathemer. Ici, la reine pose devant une autre œuvre d’un tout autre style en 2015 (Photo : Dana Press/ABACAPRESS.COM)

Lire aussi : Margrethe II dans son vignoble français : aquarelle et repos avec ses chiens au Château de Cayx

Deux aquarelles d’Ingahild Grathmer ont été vendues aux enchères

En 1977, la reine Margrethe II avait envoyé ses dessins à J.R. Tolkien, qui avait été fortement impressionné par ses œuvres. Les dessins avaient servi d’illustration aux tomes du Seigneur des anneaux, dans la version danoise. Une version britannique existe aussi avec les illustrations de la Reine. Les dessins étaient signés en utilisant un pseudonyme, Ingahild Grathmer.

Pendant plusieurs années, la reine Margrethe signera ses œuvres des initiales « IG ». La passion artistique de la reine a pris de l’ampleur au fil des ans. Sa passion n’étant plus un secret, elle a fini par ne plus utiliser son pseudonyme pour signer ses tableaux et autres productions artistiques. Par exemple, elle est une spécialiste en parementique, ayant confectionné de nombreux vêtements liturgiques et autres tissus ecclésiastiques, comme des antependiums ou chasubles. Elle est également une metteur en scène reconnue, ayant récemment dirigé la création artistique de La Reine des Neiges.

Lire aussi : 50 objets de la princesse Margaret mis aux enchères : les prix s’envolent grâce à The Crown

La reine Margrethe n’utilise plus son pseudonyme depuis de nombreuses années

Cette semaine, ce sont deux aquarelles datant de l’époque où la reine utilisait encore son pseudonyme, qui ont été mis aux enchères par la maison Bruun-Rasmussen. Les deux aquarelles de la série « Paysages pour légendes perdues » étaient estimées à 10 000 couronnes (environ 1340 euros), mais les prix se sont envolés et elles ont été adjugées à 42 000 couronnes (environ 5640 euros). Elles étaient mises en vente par la famille d’Erik Fischer, un historien d’art décédé en 2011. La reine Margrethe II en avait fait cadeau à ce curateur en 1978. Les deux aquarelles sont visibles ici.

Les œuvres signées « IG » sont assez rares puisqu’elles datent d’une période où la reine utilisait encore un pseudonyme et ne vendait pas ses productions. Par conséquent, ceux qui possèdent des originaux sont des proches qui les ont reçus en cadeau. Depuis lors, la reine Margrethe qui assume dorénavant sa double vie, a vendu de nombreuses œuvres sous son vrai nom.

« C’est plus dans ses premières années que la reine utilisait un pseudonyme, entre autres pour illustrer les œuvres de Tolkien. Maintenant, la reine est une artiste chevronnée qui défend ce qu’elle fait, que cela plaise ou non aux gens. Lors de la vente aux enchères d’hier, il y avait deux compositions que nous trouvons vraiment sympas. Elles ont également suscité beaucoup d’intérêt et ont donc été vendues un peu au-dessus de l’évaluation », explique à Billed-Bladet Niels Raben, responsable du département artistique de la maison de vente.

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr