Juan Carlos bientôt de retour en Espagne : il s’ennuie à Abu Dhabi

Le roi émérite Juan Carlos pourrait-il déjà revenir sur le territoire espagnol ? À en croire la presse locale, selon plusieurs sources, l’ancien souverain s’ennuierait dans son immense chambre à Abu Dhabi, aux Émirats arabes unis. Un ami proche a même déclaré que le roi Juan Carlos pourrait revenir très prochainement, à l’occasion d’une date symbolique.

Le roi Juan Carlos va-t-il rentrer plus tôt que prévu en Espagne ?

Lire aussi : Juan Carlos est à Abu Dhabi ! Son exil doré dans un palace pour milliardaires

Le roi émérite Juan Carlos programme de rentrer pour la Fête nationale

Selon le journal El Español, qui reprend les déclarations du journaliste Carlos Herrera, un grand ami personnel de Juan Carlos, le père de Felipe VI pourrait revenir à la mi-octobre dans son pays. La date du 12 octobre est même avancée. Le 12 octobre est le jour de la Fête nationale espagnole, aussi appelé Jour de l’hispanité. Selon des sources proches,  Juan Carlos « se sent très seul » aux Émirats arabes unis, depuis qu’il a choisi de s’exiler dans l’émirat d’Abu Dhabi, dirigé par son ami, le cheikh Khalifa ben Zayed Al Nahyane.

Lire aussi : Première photo de Juan Carlos en exil à Abu Dhabi

La vie de palace à Abu Dhabi n’est pas des plus palpitantes

Le 3 août dernier, le roi émérite Juan Carlos, 82 ans, rendait publique la lettre envoyée à son fils, le roi Felipe, dans laquelle il lui annonçait qu’il quittait le territoire espagnol et qu’il partait s’installer à l’étranger, sans préciser la destination. Avant de rendre publique l’information, le Palais avait pris la peine de brouiller les pistes en le faisant monter à bord d’un avion en provenance de Paris, qui avait fait escale dans un petit aéroport espagnol à la frontière portugaise, en direction des Émirats arabes unis.

L’Emirates Palace Hotel où s’ennuie déjà Juan Carlos (Photo : Emirates Palace Hotel)

C’est dans l’Emirates Palace Hotel à Abu Dhabi qu’on a retrouvé la trace du souverain, à peine quelques jours plus tard, la partie de cache-cache n’ayant pas duré longtemps. Ce palace est un complexe spectaculaire qui possède sa baie naturelle privée. Avec un peu moins de 400 chambres, l’hôtel comprend de nombreuses suites. Les prix peuvent aller jusqu’à 12 600 euros la nuit. Le roi Juan Carlos a été installé dans une des suites présidentielles, habituellement proposées aux chefs d’État. Ce type de suite de 280 mètres carrés, avec une grande terrasse donnant sur la mer, est proposée à 6000 euros la nuit.

L’une des suites présidentielles dans laquelle loge le roi émérite Juan Carlos depuis le début du mois d’août (Photo : Emirates Palace Hotel)

Lire aussi : Juan Carlos ne possède qu’un petit jardin et un terrain secret en Espagne

Un retour du roi Juan Carlos en octobre ?

À force de tourner en rond, seul dans sa chambre, le souverain s’ennuierait. Dès fin août, des anciens amis du Roi avaient révélé avoir été en contact avec lui. Ils expliquaient que l’Espagne lui manquait déjà. Des rumeurs couraient qu’il serait déjà de retour dans le courant du mois de septembre. À présent, d’autres sources affirment qu’il rentrerait en octobre, et peut-être aux alentours du 12 octobre.

En Espagne, la reine émérite Sofia n’attend plus son époux. Sofia a clairement choisi son camp et a décidé de continuer à servir son pays et d’honorer ses engagements à travers sa Fondation qu’elle préside activement au quotidien. La reine Sofia s’est aussi jurée de rester fidèle à son fils, le roi Felipe. C’est aussi en Espagne que se trouve actuellement Marta Gaya, l’amie intime du roi Juan Carlos. Contrairement à ce que les rumeurs disaient, sa maitresse ne l’a pas rejoint à Abu Dhabi. Elle vit entre Majorque et la Suisse, et c’est également une raison qui pousserait l’ancien souverain à rentrer.

Lire aussi : La reine Sofia a-t-elle tenté un coup d’État contre Juan Carlos ?

Source : El Español

Avatar
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef - Rédacteur sénior

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Il est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales.