La reine Sofia a-t-elle tenté un coup d’État contre Juan Carlos ?

Corinna Larsen, mieux connue sous le nom de son deuxième ex-époux, Corinna zu Sayn-Wittgenstein, a répondu à une interview exclusive de Paris Match, suite aux récents événements qui concernent son ancien amant, le roi émérite Juan Carlos. Elle revient sur sa relation avec l’ancien roi d’Espagne, les soupçons de « blanchiment d’argent aggravé » et sa demande en mariage. Également, elle dévoile le rôle qu’a joué la reine Sofía ainsi que le coup d’État interne de l’ancien Premier ministre Mariano Rajoy.

Corinna Larsen s’épanche une nouvelle fois sur sa relation avec son ancien amant, Juan Carlos et dénonce un coup d’état interne (Photo : DPA/ABACA)

Lire aussi : Qui est Marta Gayá ? La maitresse de Juan Carlos depuis 30 ans

Corinna zu Sayn-Wittgenstein revient sur sa relation avec Juan Carlos

Paris Match est allé à la rencontre de Corinna zy Sayn-Wittgenstein pour parcourir les grands moments de sa relation avec le roi Juan Carlos, qui a duré de 2004 à 2009. Marta Gaya, la chasse au Botswana, sa demande en mariage, les 100 millions du roi d’Arabie saoudite, tous les détails sont à lire dans le magazine sorti en kiosque ce 17 septembre.

Dans cette interview, Corinna Larsen évoque également l’accord entre Juan Carlos et sa femme, la reine Sofia, qui ne vivaient plus ensemble depuis des années. Ce mariage arrangé a heureusement abouti sur la naissance de trois enfants, mais rapidement, Juan Carlos et son épouse ont pris des chemins séparés, résident chacun dans une aile différente du palais.

Lire aussi : Juan Carlos a demandé la main de Corinna Larsen : elle l’a quitté pour ses infidélités

Le coup d’État interne que voulait provoquer la reine Sofia

Néanmoins, la reine Sofia a toujours considérée la raison d’État comme une priorité. Coûte que coûte, il fallait honorer ce mariage aux yeux des Espagnols. Selon l’ancienne maitresse du Roi, une sorte de coup d’État interne aurait été fomenté par la reine Sofia et Manuel Rajoy, qui fut Premier ministre de 2011 à 2018.

« J’ai deux fronts face à moi. Le premier est constitué par ma femme et ses lieutenants : elle est pressée de mettre son fils sur le trône, parce qu’elle a beaucoup plus d’influence sur lui que sur moi. Le second est incarné par Mariano Rajoy », aurait expliqué Juan Carlos à Corinna zu Sayn-Wittgenstein. Juan Carlos serait devenu très suspicieux, et était certain que « certaines forces au sein de la famille, et dans l’institution, voulaient s’appuyer sur ses récents problèmes de santé pour le pousser à abdiquer ».

La reine Sofia aurait-elle pousser Juan Carlos à abdiquer ? (Photo : Pool/ABACA)

Lire aussi : Sol Bacharach : la maitresse de Juan Carlos pendant sa relation avec Corinna Larsen

La reine Sofia voulait-elle que son époux abdique ?

Lorsqu’un nodule au poumon a été diagnostiqué chez Juan Carlos, Corinna et lui n’étaient plus amants depuis longtemps mais étaient restés amis. C’est elle qui était à son chevet à l’hôpital. Il lui aurait aussi demandé son aide pour lui trouver un médecin étranger de confiance, pour confirmer le diagnostic et vérifier que le traitement soit approprié.

En 2012, arrive l’épisode de la fameuse chasse à l’éléphant au Botswana. Juan Carlos avait insisté pour que Corinna l’accompagne, car il voulait faire ce cadeau à son fils, Alexander, dont il était très proche. Ce voyage secret a été révélé suite à un accident de la hanche du roi, l’obligeant à être rapatrié d’urgence en Espagne. C’est alors que l’existence de Corinna a été révélée au grand jour et que la presse a fait d’elle le bouc émissaire. Cependant, Corinna zu Sayn-Wittgenstein en est certaine, sans l’accident à la hanche du Roi, le voyage secret aurait de toute façon été rendu public.

Lire aussi : Juan Carlos est à Abu Dhabi ! Son exil doré dans un palace pour milliardaires

Selon l’ancienne maitresse du roi, la reine Sofia, toujours dans le but de forcer son époux à abdiquer, aurait sauté sur l’occasion de faire comprendre à la presse que son époux était absent, dès qu’elle en a eu l’occasion. En effet, son petit-fils, fils de l’infante Elena a été victime d’un accident au pied avec une arme. La reine Sofia se serait rendue à l’hôpital, au chevet de son petit-fils, pour que la presse remarque que le Roi n’était pas là. Cette manigance de la part de la reine Sofia, confirmerait ce que le roi Juan Carlos aurait toujours raconté à son amante, à savoir, que la reine était « pressée de mettre son fils sur le trône ».

L’interview de Corinna, notamment ce qu’elle pense de l’exil du roi et les détails de leur relation, est à lire dans son intégralité dans le magazine Paris Match du 17 septembre 2020.

Source : Paris Match

Nicolas Fontaine
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef - Rédacteur sénior

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Il est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr