Le roi de Thaïlande pardonne à sa maitresse : elle est libérée de prison

Il y a un an, pour son anniversaire, le 28 juillet 2019, le roi de Thaïlande officialisait sa relation avec sa maitresse, lors d’une cérémonie surréaliste à laquelle assistait son épouse, la reine Suthida. La reine Suthida et le roi Maha Vajiralongkorn étaient mariés depuis seulement quelques mois lorsque Niramon Ounprom, connue comme Koi, reçut le titre de noble consort. Trois mois plus tard, la maitresse fut déjà répudiée et jetée en prison. Selon les dernières informations, Koi retrouvera sa liberté ce vendredi, le roi Maha Vajiralongkorn lui ayant pardonné. Elle retrouvera même sa place dans le harem du roi.

Lire aussi : La secte militaire du roi de Thaïlande : l’enfer de l’hôtel de Bavière où Maha Vajiralongkorn vit avec son harem

Quand le roi Maha Vajiralongkorn officialise sa relation avec sa maitresse devant la reine Suthida

Niramon Ounprom était une infirmière thaïlandaise engagée par le roi de Thaïlande pour s’occuper de son fils héritier, le prince Dipangkorn, qui souffre de certains troubles, dont une forme d’autisme. Dipangkorn vit dans une villa en Bavière, à quelques kilomètres de l’hôtel Sonnenbichl privatisé par le roi pour y installer son harem. Rapidement, l’infirmière a rejoint le harem du roi et fut renommée Sineenat “Koi” Wongvajirapakdi. Comme les autres femmes du harem, elle a grimpé les échelons hiérarchiques, celles-ci recevant un rang militaire au sein du SAS, un régiment réservé aux maitresses du roi. Une fois arrivée au sommet de la secte militaire du roi, Koi reçut le titre de noble consort, lors d’une cérémonie officielle, organisée en Thaïlande.

La reine Suthida, qui a assisté au sacre de sa rivale, avait connu un parcours similaire. Cette ancienne hôtesse de l’air avait elle aussi grimpé les échelons. Arrivée en position de favorite au mois de mai, elle fut choisie pour devenir l’épouse officielle et la reine de Thaïlande, alors que le roi avait besoin d’une épouse pour accomplir les différents rites de son couronnement, organisés deux jours après son mariage.

Le 28 juillet 2019, Sineenat “Koi” Wongvajirapakdi devenait “chao khun phra” (noble royale consort) lors d’une cérémonie en présence du roi Maha Vajiralongkorn et de la reine Suthida (Photo : capture YouTube)

Lire aussi : La maitresse du roi de Thaïlande devient reine consort, aux côtés de la reine, alors que la polygamie est interdite dans le pays

La maitresse devenue noble consort avait été jetée en prison pour trahison

Quelques jours après la présentation officielle de Koi au peuple thaïlandais, la Palais royal a surpris la population en faisant la promotion de la noble consort d’une étrange façon. Le site officiel du Bureau de la Maison royale avait créé une page dédiée à la maitresse du roi, avec un CV de plusieurs pages et des dizaines de photos, dont certaines plutôt étonnantes. La noble consort apparaissait en petite tenue pendant un exercice militaire. Le site officiel du Palais a connu un telle fréquentation que les serveurs ont sauté.

Les photos en petite tenu de Koi, la noble royale consort (née Niramon Ounprom) ont provoqué une panne sur le site officiel du Palais royal (Photo : Royal Household Bureau)

Lire aussi : Les photos de la maitresse du roi de Thaïlande en brassière dans un avion provoquent une panne sur le site du Palais

Malheureusement, la rivalité s’était installée dans la cour du roi. Pour mettre fin aux querelles, trois mois après son sacre, Maha Vajiralongkorn a retiré ses titres officiels à sa maitresse. Elle fut arrêtée pour trahison, ainsi que d’autres femmes de son entourage, qui avait pris son parti. Depuis lors, le sort de Koi est inconnu.

Lire aussi : Le roi de Thaïlande destitue la reine consort pour déloyauté !

Le retour de Koi dans le harem du roi de Thaïlande

Hier, le journaliste indépendant Andrew MacGregor Marshal a révélé que Sineenat “Koi” Wongvajirapakdi serait libérée de prison vendredi. Une source au Palais aurait même indiqué que Koi ne retrouvera sa liberté qu’à moitié, puisque dès le début septembre, elle prendra un avion pour retourner en Allemagne. Elle réintègrera le harem du roi. Pour rappel, la reine Suthida vit dans un hôtel en Suisse alors que le roi Maha Vajiralongkorn (ayant pour nom de règne Rama X), vit dans un hôtel en Bavière, en Allemagne, entouré de son armée d’une vingtaine de maitresses.

Koi devrait retrouver le harem du roi Maha Vajiralongkorn dès le début septembre (Photo : Royal Household Bureau)

Lire aussi : Le roi de Thaïlande en balade à vélo avec ses maitresses en Bavière

Source : Andrew MacGregor Marshall

Nicolas Fontaine
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef - Rédacteur sénior

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Il est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr