Le roi de Thaïlande en balade à vélo avec ses maitresses en Bavière

Une fois de plus, le magazine Bild a réussi à obtenir des photos et des vidéos du roi Maha Vajiralongkorn lors de l’une de ses sorties à vélos. Outre les gardes du corps qui roulaient à ses côtés, il était accompagné de plusieurs de ses maitresses dont Onanong et Prapassorn.

Le roi de Thaïlande se balade en vélo non loin de son hôtel bavarois (Photo : capture vidéo Bild)

Lire aussi : La secte militaire du roi de Thaïlande : l’enfer de l’hôtel de Bavière où Maha Vajiralongkorn vit avec son harem

Le roi Maha Vajiralongkorn filmé lors d’une escapade à vélo près de son hôtel

C’est à Unterammergau, dans l’arrondissement bavarois de Garmisch-Partenkirchen, que des caméras indiscrètes ont réussi à filmer le roi de Thaïlande, connu sous son nom de règne de Rama X, en balade avec quelques unes de ses concubines. Bien que la vie secrète du roi de Thaïlande en Allemagne ne soit plus vraiment secrète, le souverain prête d’habitude attention à ce qu’il ne soit pas pris en photo à son insu. Il y a quelques semaines, un journaliste avait été violemment arrêté par la police suisse alors qu’il tentait de photographier le roi.

Lire aussi : Le roi de Thaïlande destitue la reine consort pour déloyauté !

Ses maitresses l’accompagnaient lors de la balade

Pour réussir à prendre ces images, le paparazzi de Bild a simplement suivi la fourgonnette Mercedes et son cortège de véhicules, qui sortaient de l’hôtel Sonnenbichl, où le roi Maha Vajiralongkorn vit, ayant installé ses appartements et son harem au 4e étage de l’hôtel de luxe. Quelques kilomètres plus loin, la fourgonnette et le cortège se sont arrêtés sur un parking et le roi et ses concubines sont montés sur leur vélo. Même si les images ne permettent pas d’identifier très clairement qui sont les concubines qui l’accompagnent, les spécialistes pensent avoir reconnu Onanong Sirivajirabhakdi et Prapassorn Sirivajirabhakdi. Elles portent toutes les deux le nom de famille Sirivajirabhakdi, qui est le patronyme que le roi donne à ses maitresses. Celles-ci intègrent également le SAS, un régiment de garde rapproché et obtiennent des rangs militaires en fonction de leur position de favorite. Onanong est pour le moment lieutenant et Prapassorn est major. À ce titre, le major Papassorn est numéroté SAS01 et est considérée comme la favorite du roi.

Le roi Maha Vajiralongkorn avec l’une de ses favorites (Photo : capture vidéo Bild)

Lire aussi : Les photos de la maitresse du roi de Thaïlande en brassière dans un avion provoquent une panne sur le site du Palais

L’identification des maitresses est d’autant plus compliquée qu’elles ont toutes le même look. Lorsqu’elles intègrent son harem, elles changent de nom, reçoivent un pendentif identique et se font couper les cheveux courts. La reine Suthida, qui fut autrefois la maitresse favorite du roi Maha Vajiralongkorn, ne vit plus avec lui. Depuis leur mariage en mai 2019, mariage qui a été rendu obligatoire afin que le roi soit accompagné d’une reine pour son couronnement, la reine Suthida vit de son côté, dans un hôtel en Suisse. Quant au prince hériter Dipangkorn, il vit également en Bavière, est scolarisé en Allemagne, et subit des traitements expérimentaux à la Villa Medica pour soigner son autisme.

Lire aussi : Le roi de Thaïlande fait du vélo incognito en crop top en Suisse

Le roi de Thaïlande a été pris en photos à plusieurs reprises lors de ses escapades à vélo. Ses accoutrements font à chaque fois jaser, alors qu’il se balade en tenue légère la plupart du temps. Cette fois-ci, il portait un simple slip noir, des genouillères et un haut plus chaud. Il y a quelques années, alors qu’il vivait à l’époque au dernier étage de l’hôtel de l’aéroport de Munich, il était régulièrement photographié entouré de femmes, en train d’errer dans les couloirs de l’aéroport, ne portant sur lui qu’un petit crop top et un jean moulant.

Lire aussi : Protestations devant l’hôtel du roi de Thaïlande qui torture son personnel en Allemagne

Source : Bild

Avatar
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef - Rédacteur sénior

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés par passion. Il est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales.