Le maharadjah de Jaipur célèbre la crémation de Holika en petit comité

C’est masqué que le jeune maharadjah de Jaipur a célébré Holika Dahan cette année. Ses convives, qui ont eux aussi respectés les règles sanitaires se sont regroupés autour du feu, symbolisant la crémation de Holika. La célébration de Holika Dahan se déroule la nuit avant la fête de Holi, connue dans le monde entier grâce à cette tradition qui consiste à se saupoudrer de pigments multicolores.

Lire aussi : L’été indien du maharaja de Jaipur

Pas de grande cérémonie de Holika Dahan cette année

La nuit qui précède la fête de Holi (Rangapanchami), un feu est allumé pour rappeler la crémation de Holika, une démone brûlée par Vishnu. Le lendemain, les Hindous s’aspergent de pigments de couleurs. Ceux-ci remplacent les cendres dont les Hindoues se recouvraient autrefois le visage.

En raison de la crise sanitaire mondiale, le maharadja Padmanabh Singh, qui fête habituellement Holi entouré d’amis du monde entier, a été contraint cette année à allumer le feu entouré de quelques proches, dans le Palais de Jaipur. L’année dernière, le maharadjah avait à ses côtés George Spencer-Churchill, marquis de Blandford, fils de l’actuel duc de Marlborough et prochain duc de Marlborough. Le maharadjah avait également invité ses amis champions de polo, comme Davis Colley, par exemple. Ont également été remarqués lors des festivités, le duc de Noto et sa fiancée Charlotte Lindesay-Bethune.

Le maharadjah Padmanabh Singh était entouré de sa grand-mère, la rajmata Padmini Devi, qui est également sa mère adoptive. Il avait à ses côtés son frère, Lakshyaraj Prakash Singh et sa sœur, la princesse Gauravi.

Lire aussi : Le cousin du prince Charles devenu disciple d’un gourou en Inde

Qui est le maharadjah Padmanabh Singh ?

Le maharadjah Padmanabh Singh est né en 1998. Il est devenu le prétendant au trône du Jaipur à 13 ans, à la mort de son grand-père. Celui-ci avait pris le soin de l’adopter avant sa mort, afin de légitimer sa succession. Le prince Padmanabh Singh est le fils de la fille unique du maharadjah Bhawani Singh. Cette dernière a eu un enfant (l’actuel maharadjah) avec un domestique. Le maharadjah est champion de polo et est le protégé du prince Charles.

Jusqu’à l’indépendance de l’Inde en 1947, l’État princier de Jaipur était un territoire souverain, contrôlé par les Britanniques. Avant l’époque du Raj britannique, le Jaipur, concentré autour de la ville du même nom, existait sous différentes formes comme un territoire souverain, depuis le 12e siècle.

Sur les 556 États princiers qui existaient encore avant l’indépendance de l’Inde, environ 200 faisaient moins de 10 km2. Vingt-et-un États disposaient d’un gouvernement et 4 étaient particulièrement importants, dont l’État de Hyderabad dirigé par l’homme le plus riche du monde à l’époque. L’État princier de Jaipur, d’une superficie comparable à celle de la Suisse pour 2,6 millions d’habitants (1931), se situait à l’époque dans la province du Rajputana, rebaptisée Radjasthan à l’indépendance de l’Inde. Au moment de l’indépendance, le dernier maharadjah régnant, Man Singh II, obtient un titre officiel de rajpramuk (sorte de gouverneur) pour le nouvel État du Rajasthan. À sa mort en 1970, son fils aîné, Bhawani Singh lui succède pendant 1 an. À partir de 1971, la monarchie de Jaipur disparait totalement et Bhawani Singh devient prétendant au trône. Bhawani Singh est le grand-père biologique et le père adoptif de l’actuel prétendant, le prince Padmanabh Singh.

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr