La Maison de Lannoy : les origines de la future grande-duchesse Stéphanie de Luxembourg

Stéphanie de Lannoy est la future grande-duchesse de Luxembourg par son mariage avec le grand-duc héritier Guillaume de Luxembourg, fils ainé du souverain luxembourgeois, le grand-duc Henri et de son épouse, la grande-duchesse Maria Teresa. Stéphanie est issue d’une famille de la noblesse belge et portait le titre de comtesse avant son mariage. Du côté de sa mère, elle appartient à une autre grande et ancienne famille belge, della Faille de Leverghem. Suite à son mariage avec Guillaume et la fonction que cela incombe, la famille de Lannoy a connu une médiatisation soudaine. Qui sont-ils ? D’où vient la famille de Lannoy ?

La maison de Lannoy

La Maison de Lannoy est une très ancienne famille de la noblesse belge, dont on peut remonter la filiation jusqu’au 13e siècle et jusqu’au 14e siècle de manière attestée. La seigneurie de Lannoy était un territoire du comté de Flandre, situé actuellement sur le sol français, entre Tournai (Belgique) et Lille (France). En épousant le grand-duc héritier Guillaume, la comtesse Stéphanie a hérité de tous ses titres, à savoir celui de princesse de Bourbon-Parme mais aussi celui de la famille grand-ducale, celui de princesse de Nassau. Saviez-vous que le territoire de Lannoy appartenait déjà à la Maison de Nassau depuis 1551 ?

La grande-duchesse héritière Stéphanie, née comtesse de Lannoy en Belgique (Crédits : WikiCommons)

Lire aussi : Guillaume et Stéphanie attendent leur premier enfant pour le printemps 2020

Naissance de la famille de Lannoy

Alix della Faille de Leverghem, le comte Philippe de Lannoy et leur 8e enfant, la comtesse Stéphanie de Lannoy, en 1991 (Crédits : Famille de Lannoy)

Le nom de famille de Lannoy vient du territoire du même nom, qui aujourd’hui compte environ 10 000 habitants et est l’une des plus petites communes de France en terme de superficie. Pourtant, la notoriété de la Maison de Lannoy a dépassé les petites frontières de ce territoire au fil des siècles. Par exemple, au 16e siècle la famille avait pour membre célèbre Charles de Lannoy, prince de Sulmone, vice-roi de Naples et généralissime des armées de Charles-Quint. Au 15e siècle, la famille pouvait compter sur 3 frères de Lannoy tous devenus chevaliers de la Toison d’Or. Au fil des siècles, 13 de hommes de la famille de Lannoy furent chevaliers de la Toison d’or et plusieurs eurent un rôle politique et militaire important, particulièrement sous les ducs de Bourgogne.

La localité de Lannoy porte ce nom depuis au moins 1233, où l’on retrouve sa première forme écrite, Lannoit. D’un point de vue étymologique, le nom signifie « aulnaie », un territoire boisé qui accueille principalement des aulnes.

Au départ, ce territoire était une petite parcelle boisée d’aulnes appartenant à la ville de Lys. Pendant longtemps, les deux localités sont restées liées. La famille de nobles qui posséda la seigneurie qui se trouvait sur la localité prit son nom et c’est Mahaut (Maud) de Lannoy que l’on considère officiellement comme la plus ancienne propriétaire avérée de la seigneurie. Son père serait Waleran de Lannoy et d’autres mentions plus légendaires permettent de remonter sa généalogie. Mahaut de Lannoy fut l’héritière de la seigneurie et lors de son mariage avec Jean d’Allery, en 1312, celui-ci a préféré adopter le nom de son épouse afin de continuer à transmettre les biens de la famille de Lannoy, qui étaient bien supérieurs à son héritage nobiliaire personnel.

Photo prise au château de Berg en avril 2012, lors de la présentation de Stéphanie de Lannoy, compagne du prince Guillaume à la presse. Assis, la grande-duchesse Maria Teresa, le grand-duc Jean, le grand-duc Henri, le comte Philippe de Lannoy et la comtesse Alix. (Crédits : LUXPRESS /Jean-Claude Ernst)

Pendant plusieurs générations, la seigneurie de Lannoy est partagée entre plusieurs membres de la famille, dont les plus notables sont Hugues Ie et Hugues II de Lannoy. C’est le fils d’Hugues II et Marie de Barleymont, Jean II de Lannoy dit Le Ramager qui fit de la seigneurie boisée de Lannoy une véritable ville close, en 1456. Jean et ses descendants portaient de nombreux titres comme seigneurs de Wattignies, de Bossuit, de Runnes, de Lys et occupaient de nombreuses fonctions, comme gouverneur de Lille, chambellan de l’Empereur Maximilien ou du duc de Bourgogne, prévôt ou capitaine.

Lire aussi : Plus radieux que jamais, Guillaume et Stéphanie s’offrent une séance photo depuis l’annonce de la grossesse

Quand la seigneurie des Lannoy devint propriété des Nassau

En 1531, Françoise de Lannoy, qui est la détentrice à l’époque du titre de dame de Lannoy épouse Maximilien d’Egmont, comte d’Egmont et de Buren. Leur fille unique, Anne d’Egmont-Buren est la seule héritière de la seigneurie de Lannoy. À la mort de Françoise de Lannoy, sa fille Anne d’Egmont-Buren hérite donc de la seigneurie. Anne épouse en 1551 Guillaume de Nassau. À partir de ce mariage, la seigneurie de Lannoy devient une propriété de la famille de Nassau. Guillaume de Nassau est plus connu sous le nom de Guillaume 1er d’Orange-Nassau ou encore Guillaume le Taciturne. Anne était comtesse de Buren, dame d’Egmont, comtesse de Lingen et de Leerdam, dame d’IJsselstein, de Borssele, de Grave, de Canendonck, de Jaarsveld, de Kortgene, de Sint Maartensdij et d’Odijk autant de titres supplémentaires dont a hérité Guillaume d’Orange-Nassau à son mariage et qui ont été transmis à leur fils Philippe-Guillaume.

Maison d’origine de la future grande-duchesse de Luxembourg

C’est sous le règne de Marie-Thérèse d’Autriche et de l’empereur François 1e que la famille de Lannoy fut élevée au rang de comte. Quelques années plus tard, en 1781, le comte Augustin de Lannoy, acheta le château d’Avaing, une propriété dont s’étaient désintéressés les héritiers des seigneurs d’Avaing. Aujourd’hui encore, la famille de Lannoy est propriétaire du château d’Avaing, situé à un kilomètre du village du même nom entre Tournai et Renaix, dans la province belge de Hainaut. Depuis l’acquisition du château au 18e siècle, les Lannoy ont fait d’Avaing leur fief, dont plusieurs membres de la famille furent bourgmestres.

Le comte Philippe de Lannoy, père de Stéphanie de Lannoy était le propriétaire du château et chef de famille jusqu’à sa mort, en janvier 2019, à l’âge de 96 ans. Le grand-père de Philippe de Lannoy fut Grand Maréchal de la Cour de Belgique jusqu’au décès du roi Albert Ier en 1934 et avant cela, il fut Grand Maître de la Maison de la Reine Elisabeth.

Source : Monarchie

Avatar
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef - Rédacteur sénior

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés par passion. Il est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales.

No Comments Yet

Leave a Reply